Famille de Coëtivy

Famille de Coëtivy
Armes de la famille.
Armes de la famille : Famille de Coëtivy

Blasonnement Le blason d'Olivier de Coëtivy[1]
Devise « Bepret » en breton
(qui signifie « Toujours »)
Pays ou province d’origine Bretagne
Allégeance Drapeau du duché de Bretagne Duché de Bretagne
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Demeures Manoir de Coëtivy
Fonctions militaires Amiral de France
Fonctions ecclésiastiques Cardinal
Évêque d'Avignon
Évêque d'Uzès
Évêque de Nîmes
Évêque de Dol

La famille de Coëtivy est une famille noble bretonne originaire du manoir de Coëtivy situé dans la paroisse de Plouvien (commune actuelle de Bourg-Blanc) et dont de nombreux membres ont joué un rôle notable dans l'histoire bretonne et même française.

Généalogie simplifiée de la famille de CoëtivyModifier

La famille de Coëtivy trouve son origine dans le manoir de Coëtivy, situé alors dans la paroisse de Plouvien, mais désormais dans la commune de Bourg-Blanc[2]. Sa devise était « Bepret » en breton (qui signifie « Toujours »). En voici la généalogie simplifiée[3] :

  • Prigent I de Coëtivy ou Prégent I de Coëtivy, seigneur de Ploequin (Plouguin), chevalier banneret, marié en 1180 à Plouvien avec Adelice de Léon, décédé en 1220.
    • Alain I de Coëtivy, seigneur de Ploequin, décédé en 1270.
      • Prigent II de Coëtivy ou Prégent II de Coëtivy, né en 1220 à Ploequin, décédé en 1280, chevalier, seigneur de Coëtivy, marié avec Plezou de Kerlech. Il participa en 1270 à la huitième croisade[4].

La seigneurie de Coëtivy est vendue le à Jean VI du Juch et les descendants nobles de la famille de Coëtivy n'habiteront plus Plouvien.

Notes et référencesModifier

  1. Il s'agit d'une brisure des armes de la famille de sa mère, Catherine du Chastel (  d'or à trois fasces de gueules), héritière de la branche aînée des comtes de Léon (  d'or au lion de sable), la branche cadette, les seigneurs de Léon, ayant survécu et adopté un lion morné. C'est ce qui explique peut-être la couleur des fasces
  2. Avant 1789, Bourg-Blanc était une trève de Plouvien
  3. http://www.marietjj.com/lignee-des-de-coetivy.php, http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Coetivy.pdf et http://forum.bretagnerr.info/viewtopic.php?p=1587750&sid=ce3f6e1cce777d070ed2b866ab4ebc87.
  4. Son blason se trouve dans les salles des Croisades du musée de Versailles selon Kerviler 1886-1908, p. 418.
  5. Kerviler 1886-1908, p. 418
  6. Roseline Claerr, « Que ma mémoire "là demeure", en mes livres : Catherine de Coëtivy (vers 1460 - 1529) et sa bibliothèque », dans Anne-Marie Legaré, éd., Livres et lectures de femmes en Europe entre Moyen âge et Renaissance, Turnhout, Brepols, 2007, p. 101-117.

AnnexesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • René Kerviler, Répertoire général de bio-bibliographie bretonne, vol. 9, CHES-COND, t. premier : Les bretons, 1886-1908 (lire en ligne), p. 418