Maison-tour Perruzzi

La famille Peruzzi est une importante famille florentine née au XIIe siècle, dont la renommée était liée à la banque et au commerce, ce qui en fit une des familles les plus riches d'Europe.

Elle est citée par Dante Alighieri dans le chant XVI[1] du Paradis de la Divine Comédie, et Giotto peignit à fresque leur chapelle privée dans l'église Santa Croce à Florence.

HistoireModifier

Leurs richesses furent considérablement réévaluées en , à la suite du défaut de remboursement des prêts octroyés à Édouard III d'Angleterre.

Impliqués dans la Conjuration des Pazzi, une branche de la famille fut forcée à l'exil de Florence en émigrant en diverses autres villes comme Vérone ou Venise, et s'allièrent aussi avec les de Berluc-Pérussis, une branche française. Une autre branche de la famille s'établit dans les villes de Cagli et de Mondolfo sur la fin du XVe siècle. Beaucoup de ses membres illustres conservèrent une renommée à la famille, parmi ceux-ci Baldassarre Peruzzi, peintre, ingénieur et architecte de renom.

Personnages illustresModifier

Les Peruzzi contribuèrent au gouvernement de la cité avec 10 gonfaloniers et 54 priori (membres du gouvernement).

Notes et référencesModifier

  1. Canto XVI, nel quale il sopradetto messer Cacciaguida racconta intorno di quaranta famiglie onorabili al suo tempo ne la cittade di Fiorenza, de le quali al presente non è ricordo né fama.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier