Renouée faux liseron

Plante de la famille des Polygonaceae
(Redirigé depuis Fallopia convolvulus)

Fallopia convolvulus

La Renouée faux liseron (Fallopia convolvulus) est une plante herbacée annuelle de la famille des Polygonaceae. Elle est aussi appelée Vrillée sauvage, ou Vrillée liseron[1]. Ses tiges volubiles font de 1 à 1,50 m. La fleur blanchâtre est très petite.

Cette espèce rampe sur le sol ou bien s’enroule sur toute sorte de supports, comme le liseron des champs auquel elle ressemble beaucoup, à l’exception de ses fleurs qui sont beaucoup plus petites[2].

Nomenclature et étymologieModifier

L’espèce a d’abord été décrite et nommée Polygonum convolvulus par Linné en 1753 dans Species Plantarum 1: 364.

En 1970, le botaniste d’origine suédoise Áskell Löve reclasse l’espèce dans le genre Fallopia (dans Taxon 19(2): 300).

Le nom de genre Fallopia est dédié à Gabriele Falloppio, superintendant du jardin botanique de Padoue et anatomiste réputé. Le non-redoublement du p dans le nom de genre, s’explique par sa dérivation du nom latin du botaniste Fallopius.

L’épithète spécifique convolvulus vient du latin convolvere, “s’enrouler”, allusion aux tiges volubiles.

SynonymesModifier

Selon Tropicos, les synonymes sont[3] :

  • Polygonum convolvulus L. (Basionyme)
  • Bilderdykia convolvulus (L.) Dumort.
  • Fagopyrum convolvulus (L.) Delarbre
  • Helxine convolvulus (L.) Raf.
  • Tiniaria convolvulus (L.) Webb & Moq.
  • Fagopyrum carinatum Moench
  • Polygonum bertolonii Goiran & Tonini
  • Tiniaria convolvulus (L.) Webb & Moq.

DescriptionModifier

Fallopia convolvulus est une plante herbacée annuelle. Les tiges jumelées, striées, ramifiées à la base, font de 1 à 1,50 m[4]. Elles sont volubiles et grimpantes.

Les feuilles, portées par un pétiole de 1,5–5 cm de long, possède un limbe papilleux, farineux, sur la face inférieure, à base cordée, marge entière, et apex acuminé, donnant globalement une forme de fer de flèche[2]. L’ochréa est court, membraneux, oblique et non cilié.

L’inflorescence axillaire est un racème, à bractées étroitement ovales, avec chacune 2 à 4 fleurs. La fleur très petite, blanchâtre, porte des tépales étroitement elliptiques, de taille inégale, les 3 extérieurs plus grands et carénés ou étroitement ailés sur la surface abaxiale, légèrement accrescents dans les fruits, ainsi que 8 étamines, 3 styles très courts.

Les fruits sont de petits akènes inclus dans le périanthe persistant, noir, opaque, ellipsoïde, trigone, 3-4 mm, finement granulaire.

La floraison se déroule de juillet à septembre.

Distribution et habitatModifier

Fallopia convolvulus a une distribution subcosmopolite. Elle est originaire d’Eurasie sauf UK et Asie du Sud-Est. Elle est présente partout en France[1].

Elle a été introduite en Amérique du Nord, dans une partie de l’Amérique du Sud et de l’Afrique australe.

Cette plante pousse généralement dans les cultures et s’enroule autour de la tige des céréales. Dans les rues, elle grimpe généralement le long des clôtures et des grillages[2].

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (fr) Référence Tela Botanica (France métro) : Fallopia convolvulus
  2. a b et c Nathalie Machon (sous la direction de), Sauvage de ma rue, Guide des plantes sauvages des villes de la région parisienne, Diffusion Seuil, Muséum National d’Histoire naturelle, Le Passage édition, , 256 p.
  3. (en) Référence Tropicos : Fallopia convolvulus (L.) Á. Löve (+ liste sous-taxons)
  4. (en) Référence Flora of China : Fallopia convolvulus (Linnaeus) A. Löve

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :