Falbrav

Cheval de course

Falbrav
Image illustrative de l’article Falbrav
Casaque de la Scuderia Rencati

Race Pur-sang
Père Fairy King
Mère Gift of The Night
Père de mère Slewpy
Sexe M
Robe Bai
Naissance 28 février 1998
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Mort 12 janvier 2024 (à 26 ans)
Pays d'entraînement Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Éleveur Azienda Agricola Francesca
Propriétaire Scuderia Rencati
& Teruya Yoshida
Entraîneur Luciano d'Auria
Luca Cumani
Rating FIAH 127
Timeform 133
Nombre de courses 26
Nombre de victoires 13 (10 places)
Gains en courses $ 6 072 768
Distinction Cheval d'âge de l'année en Europe (2003)
Principales victoires Premio Presidente della Repubblica
Gran Premio di Milano
Japan Cup
Prix d'Ispahan
Eclipse Stakes
International Stakes
Queen Elizabeth II Stakes
Hong Kong Cup

Falbrav (1998-2024), est un cheval de course pur-sang. Après une première partie de carrière en Italie, il devient l'un des meilleurs chevaux d'âge européens.

Carrière de course modifier

Poulain imposant, élevé en Irlande par l'Azienda Agricola Francesca, Falbrav (dont le nom vient de l'argot milanais et peut se traduire par "sois sage"[1]) accomplit une première saison correcte, mais sans défrayer la chronique, même s'il passe tout près d'une victoire de groupe dans le Premio Guido Berardelli. L'année suivante, il s'illustre au printemps en prenant le premier accessit du Derby Italien derrière un bon poulain, Morshdi, deuxième de l'Irish Derby. Ce sera sa seule sortie au plus haut niveau, car Falbrav se contente d'évoluer au niveau des Listed et des courses à conditions, fuyant les terrains lourds que le hasard météorologique ne cesse d'imposer les jours de grands prix.

Mais ces forfaits (dans le Gran Premio del Jockey Club puis le Premio Roma) laissent le temps à ce grand poulain de mûrir, lui qui est d'évidence très tardif. Et c'est seulement en 2002, lorsqu'il a 4 ans, qu'il se déclenche réellement. Après une rentrée victorieuse, il s'attaque aux grands prix et aussitôt s'impose comme le meilleur cheval d'Italie, avec des victoires probantes dans le Premio Presidente della Repubblica et le Gran Premio di Milano, à chaque fois avec d'excellents chronos. Voilà qui l'autorise à quitter l'Italie pour aller se frotter à l'élite des chevaux européens avec l'objectif affiché de participer au Prix de l'Arc de Triomphe. Mais d'abord il faut gagner sa place : Falbrav y parvient de justesse en prenant la troisième place du Prix Foy. Outsider dans l'Arc, malgré la monte d'Olivier Peslier à l'époque triple lauréat de la course, il n'y est qu'un figurant. Et quand son entourage l'envoie au Japon disputer la Japan Cup, là où si peu d'Européens ont brillé, on fait peu cas de sa candidature. Et pourtant Falbrav, sur un terrain léger comme il les affectionne, crée la surprise, d'un souffle, sous la poigne de Lanfranco Dettori, qui sera accusé par ses adversaires d'avoir forcé le passage[2].

Avec cette victoire, Falbrav a changé de statut. Et pas seulement : séduit, le grand propriétaire-éleveur Teruya Yoshida fait une offre pour devenir copropriétaire du cheval et l'installer comme étalon dans son haras de Shadaï une fois sa carrière terminée. L'affaire est conclue, qui signifie aussi que l'entraîneur Luciano d'Auria devra laisser partir son champion au profit de son compatriote Luca Cumani, installé à Newmarket[1]. La saison 2003 de Falbrav sera remarquable, avec cinq groupe 1 et un titre de cheval d'âge de l'année à la clé, et surtout très longue, entre sa rentrée dans le Prix Ganay, le premier groupe 1 de l'année en Europe et la Hong Kong Cup, disputée en décembre. Remarquable aussi la polyvalence du cheval, réputé à son meilleur sur 2 000 mètres, mais qui s'adjuge le Prix d'Ispahan sur 1 850 mètres et surtout les Queen Elizabeth II Stakes (la seule course où cet éternel outsider s'est élancé dans la peau du favori), courus sur le mile où il devance la spécialiste de la distance Russian Rhythm, qui venait de gagner coup sur coup les 1.000 Guinées, les Coronation Stakes et les Nassau Stakes. En fin d'année, après avoir échoué d'un rien dans la Breeders' Cup (troisième à une tête de High Chaparral et Johar, dead-heat), Falbrav réussit ses adieux dans la Hong Kong Cup en battant son compatriote Rakti, signant pour l'Italie un doublé historique et aux allures de chant du cygne, les courses italiennes vivant alors leur crépuscule.

Résumé de carrière modifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2000, 2 ans
3 septembre San Siro   Italie Premio Luvignano Maiden 1 600 m M. Demuro 1er / 11 1/2 Mel Marengo
27 septembre San Siro   Italie Premio Marema Listed 1 700 m M. Demuro 2e / 6 1/2 Rosa di Brema
15 octobre Capanelle   Italie Premio Le Marmore Listed 1 800 m M. Demuro 3e / 8 4 Mistero
5 novembre Capanelle   Italie Premio Guido Berardelli Gr. 2 1 800 m M. Demuro 2e / 9 enc. Mistero
2001, 3 ans
31 mars San Siro   Italie Premio Palazetto 2 000 m D. Vargiu 1er / 4 1 Sopran Crown
6 mai San Siro   Italie Premio Emanuelle Filiberto Listed 2 000 m D. Vargiu 2e / 7 2 Baciale
27 mai Capanelle   Italie Derby Italien Gr. 1 2 400 m D. Vargiu 2e / 19 2 ¾ Morshdi
2 septembre San Siro   Italie Premio Nico e Vittorio Castelini 2 200 m D. Vargiu 1er / 7 loin Sopran Crown
23 septembre San Siro   Italie Premio Giuseppe Ippolito Fassati Listed 2 200 m D. Vargiu 3e / 7 2 Altieri
4 novembre Capanelle   Italie Premio Conte Felice Scheibler 2 000 m D. Vargiu 1er / 15 3 ½ Montesino
2002, 4 ans
21 avril Capanelle   Italie Premio Sannita 1 800 m D. Vargiu 1er / 7 6 Alburno
12 mai Capanelle   Italie Premio Presidente della Repubblica Gr. 1 2 000 m D. Vargiu 1er / 9 1 ¼ Ekraar
16 juin San Siro   Italie Gran Premio di Milano Gr. 1 2 400 m D. Vargiu 1er / 7 3 Narrative
15 septembre Longchamp   France Prix Foy Gr. 2 2 400 m D. Vargiu 3e / 6 1 Aquarelliste
6 octobre Longchamp   France Prix de l'Arc de Triomphe Gr. 1 2 400 m O. Peslier 9e / 16 5 ¾ Marienbard
24 novembre Nakayama   Japon Japan Cup Gr. 1 2 400 m L. Dettori 1er / 16 nez Sarafan
2003, 5 ans
27 avril Longchamp   France Prix Ganay Gr. 1 2 100 m K. Fallon 3e / 9 2 ½ Fair Mix
18 mai Longchamp   France Prix d'Ispahan Gr. 1 1 850 m K. Fallon 1er / 8 1 ½ Bright Sky
18 juin Ascot   Royaume-Uni Prince of Wales's Stakes Gr. 1 2 000 m M. Demuro 5e / 10 7 ½ Nayef
5 juillet Sandown   Royaume-Uni Eclipse Stakes Gr. 1 2 000 m D. Holland 1er / 15 3/4 Nayef
26 juillet Ascot   Royaume-Uni King George & Queen Elizabeth St. Gr. 1 2 400 m D. Holland 5e / 12 9 Alamshar
19 août York   Royaume-Uni International Stakes Gr. 1 2 080 m D. Holland 1er / 8 2 Magistretti
6 septembre Leopardstown   Irlande Irish Champion Stakes Gr. 1 2 000 m D. Holland 2e / 7 enc. High Chaparral
27 septembre Ascot   Royaume-Uni Queen Elizabeth II Stakes Gr. 1 1 600 m D. Holland 1er / 8 2 Russian Rhythm
25 octobre Santa Anita   États-Unis Breeders' Cup Turf Gr. 1 2 400 m D. Holland 3e / 9 tête High Chaparral
14 décembre Sha Tin   Hong Kong Hong Kong Cup Gr. 1 2 000 m L. Dettori 1er / 14 2 Rakti

Au haras modifier

La carrière d'étalon de Falbrav fut partagée entre Shadai Farm au Japon (où il commence à 8 millions de yens la saillie) et l'Australie (à Aus$ 44 000), entre lesquels il fit la navette[3], sans compter un passage d'une saison en Angleterre. Il connut un succès mitigé jusqu'à sa mise à la retraite en 2015. Falbrav meurt à Shadai Farm le 12 janvier 2024, victime de coliques[1].

Origines modifier

Falbrav provient du même croisement que le champion Helissio, vainqueur de l'Arc 1996 et capable, comme lui, de briller sur plus court : Fairy King sur une fille de l'Américain Slewpy, qui n'eut guère d'autres titres de gloire. Fairy King est un cheval qui n'eut aucun succès en courses, mais qui se vit ouvrir les portes du haras grâce à son pedigree, n'étant rien moins que le propre frère de Sadler's Wells, et donc le 3/4 frère de Nureyev. Parfois surnommé "le Sadler's Wells du pauvre" (lui qui émargeait tout de même à 50 000 Guinées irlandaises à la fin de sa carrière), il réussit brillamment à se faire un nom. Il donna une quinzaine de lauréats de groupe 1, parmi lesquels, outre Helissio et Falbrav, on compte Oath (Derby d'Epsom), Turtle Island (Phoenix Stakes, 2.000 Guinées Irlandaises), Victory Note (Poule d'Essai des Poulains)... Par ailleurs, il est le père de Encosta de Largo, deux fois tête de liste des étalons en Australie, qui émarge à près de 190 000  la saillie. La famille maternelle de Falbrav, quant à elle, est très modeste.

Pedigree modifier

Origines de Falbrav (IRE), mâle bai né en 1998
Père
Fairy King
1982
Northern Dancer
1961
Nearctic Nearco
Lady Angela
Natalma Native Dancer
Almahmoud
Fairy Bridge
1975
Bold Reason Hail To Reason
Lalun
Special Forli
Thong
Mère
Gift of the Night
1990
Slewpy
1980 
Seattle Slew Bold Reasoning
My Charmer
Rare Bouquet Prince John
Forest Song
Little Nana
1975
Lithiot Ribot
Lithia
Nenana Road Kirkland Lake
Sena (famille 4-i)[4]

Références modifier

  1. a b et c Tom Peacock, « Death of international star Falbrav aged 26 in Japan », sur Racing post (consulté le )
  2. « Dettori survives objection to win Japan Cup for Italy », sur www.espn.com (consulté le )
  3. « European Champion Falbrav to Shuttle to Arrowfield in Australia », sur www.bloodhorse.com (consulté le )
  4. « Falbrav pedigree », sur Equineline, (consulté le )