Fadela Benrabia

haute fonctionnaire française
Fadela Benrabia
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Préfète d'Eure-et-Loir
-
Françoise Souliman (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Fadela Benrabia, née le à Medjana (Algérie) est une haute fonctionnaire française.

Biographie modifier

Origine et formation modifier

Hadda dite Fadéla Benrabia[1] naît à Medjana, en Algérie en 1963 et arrive en France en 1968[2]. Elle acquiert la nationalité française par naturalisation[3].

Elle est titulaire d'une maîtrise de sociologie du travail et des organisations[2].

Postes occupés modifier

Après différents postes dans le domaine associatif et social, Fadela Benrabia est nommée en juillet 2012, conseillère chargée de l'intégration et de l'asile au cabinet du ministre de l'Intérieur, en avril 2014, conseillère technique chargée de l'intégration au cabinet du Premier ministre puis en juillet 2014 conseillère technique chargée des politiques de citoyenneté au cabinet du Premier ministre. En 2016, elle est nommée préfète déléguée pour l'égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis[4] puis en 2019 préfète d'Eure-et-Loir[5], fonction à laquelle il est mis fin le [6].

En 2021, elle est nommée haute fonctionnaire à l’égalité des droits. Gérald Darmanin et Marlène Schiappa lui confient le suivi de la « feuille de route » du plan de féminisation du ministère de l'Intérieur[7].

Notoriété modifier

Fadela Benrabia s'est fait remarquer par ses déclarations lorsqu'elle était préfète déléguée pour l'égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis : « Le nombre de gamines qui remettent le voile à la sortie du collège, ça a explosé. Tout est hallalisé. Ici, les filles portaient le foulard, et puis le foulard est devenu noir, et puis c’est devenu le niqab. C’est allé très vite. La population a complètement été transformée. Les Blancs s’en vont, les Arabes non musulmans aussi. Restent ceux qui acceptent de vivre avec pas de charcuterie, pas de possibilité pour les femmes de se promener dans l’espace public, etc »[8].

Ensuite, préfète d'Eure-et-Loir, elle est contrainte de démissionner le [9]. compte tenu de l'arrestation de son compagnon, policier, membre de la direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI)[10] pour délit de fuite à la suite d'un accident causant des blessés, conduite sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, le tout dans une voiture de la préfecture[11],[12].

Décorations modifier

Ayant été nommée préfète, elle est ensuite nommée chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur le au titre de « préfète d'Eure-et-Loir ; 35 ans de services »[1].

Articles connexes modifier

Notes et références modifier

  1. a et b Décret du 31 décembre 2019 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur.
  2. a et b Simon Dechet, « Fadela Benrabia nommée préfète d’Eure-et-Loir en Conseil des ministres », sur le site du quotidien L'Echo Républicain, (consulté le ).
  3. Léa Sanchez, « Cérémonie de naturalisation, une première dans un établissement scolaire », sur le site du quotidien Le Monde, (consulté le ).
  4. Décret du 17 décembre 2015 portant nomination de la préfète déléguée pour l'égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis - Mme BENRABIA (Fadela).
  5. Décret du 30 octobre 2019 portant nomination de la préfète d'Eure-et-Loir - Mme BENRABIA (Fadela).
  6. Décret du 6 janvier 2021 portant cessation de fonctions d'une préfète - Mme BENRABIA (Fadela).
  7. Judith Blanes, « Le ministère de l'Intérieur dévoile son plan de féminisation et nomme une haute fonctionnaire à l’égalité des droits », (consulté le ).
  8. Inès Genetay, « https://actu.fr/centre-val-de-loire/chartres_28085/chartres-la-prefete-d-eure-et-loir-va-quitter-ses-fonctions-elle-sera-remplacee-par-la-prefete-de-l-ardeche_38546951.html », (consulté le ).
  9. « Chartres. La préfète d'Eure-et-Loir va quitter ses fonctions, elle sera remplacée par la préfète de l'Ardèche », (consulté le ).
  10. « Un chauffard policier arrêté après un accident et une course-poursuite dans les Hauts-de-Seine », (consulté le ).
  11. François Feuilleux et Thierry Delaunay, « Le compagnon de la préfète d'Eure-et-Loir interpellé ivre après une course-poursuite avec la police au volant d'une voiture de la préfecture », sur le site du quotidien L'Echo Républicain, (consulté le ).
  12. « Eure-et-Loir : un policier jugé pour « mise en danger de la vie d’autrui » », sur le site du magazine Le Point, (consulté le ).