Fabrizio Mordente

mathématicien italien

Fabrizio Mordente, né en 1532 à Salerne, mort en 1608, était un mathématicien italien connu pour l'invention d'une sorte de compas, appelé le compas de Mordente.

Fabrizio Mordente
Biographie
Naissance
Décès
Activités

BiographieModifier

En 1567, après un long voyage dans les pays méditerranéens et l'Europe centrale, Mordente fait publier à Venise un traité dédicacé à Daniele Barbaro et détaillant son invention d'un compas mesurant les plus petites variations de degré.

Vers 1572, il se rend à la Cour de Maximilien II et en 1578 on le retrouve à Prague, où il se met au service de Rodolphe II. Il dédicace à cet empereur un second traité sur le cercle qu'il fait imprimer à Anvers en 1584. Là, il rencontre Michel Coignet. Enfin, l'année suivante, il se rend à Paris, où il rencontre Giordano Bruno.

En 1591, il revient au service d'Alexandre Farnèse et lui remet la version finale de ses travaux.

Son compas de proportion à huit points permet, affirme Mordente, des mesures d'arcs de cercle d'une précision inégalée. Son travail sera publié par son frère, Gaspard ou Gaspari, et par Michel Coignet (en 1626).

En conflit avec Giordano BrunoModifier

Bruno apprécie particulièrement l'invention de Mordente dans laquelle il voit une preuve de l'inanité des thèses d'Aristote relatives à l'incommensurabilité des infiniments petits. Bruno rédige en 1586 une communication expliquant le fonctionnement de ce compas. Mordente interprète la publication de Giordano Bruno comme une trahison et une récupération idéologique de son travail à fins anti-aristotéliciennes. Fabrizio Mordente fait acheter toutes les copies du livre Bruno et les détruit. En juin 1596, Giordano Bruno réplique par la publication de son De Idiota triumphans interpretatione somnii.

La paternité du compas de proportionModifier

Mordente figure avec Jost Bürgi, Guidobaldo del Monte, Commandino, et Thomas Hood, parmi les inventeurs qui ont précédé Galileo Galilei dans l'invention du compas de proportion.

ŒuvresModifier

  • Gasparo Mordente (ed.): Il Signor del Compasso Fabritio Mordente. Con altri istromenti mathematici, suo fratello Gasparo da ritrovati. Christophe Plantin, Anvers 1584, nouvelle éd. par Filippo Camerota, Il Compasso mar. Fabrizio Mordente: per la storia del mar. Compasso Proporzione, Olschki, Florence 2000 (Biblioteca di = Nonce, 37), (ISBN 88-222-4853-8)
  • Il Compasso, & figura… con li quali duoi mezzi si possono fare un gran numero di mirabili effetti, al tutto necessarj all'arte, imitatrice della natura. Jean Le Clerc, Paris, 20 mars 1585
  • La quadratura del Cerchio, la Scienza de «residui, et il Compasso Rigo, di Fabritio mar. Gasparo et Mordente fratelli. Philip Galle, Anvers 1591
  • Le propositioni mar. Fabritio Mordente Salernitano mathématico della Sacra ces.a m.ta dell'imperatore Rudolfo II Mediante le quali si può sapere financier hora da venir comme numero, à numero, la proportione, Qual SI fra Ch'e uoglia espèces date d'échéance quantità continuer mar. Giamin Antonio, Rome 1598

SourcesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier