Ouvrir le menu principal

Félix Lecoy

philologue, romaniste et universitaire français

Félix Lecoy (né le à Tunis en Tunisie[1] et mort à Paris, France, le [1]) est un philologue et universitaire français, professeur de langue et littérature françaises du Moyen Âge au Collège de France (1947-1974)[2], membre de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres (élu en 1966)[3]. Il est également l’éditeur de textes médiévaux comme le Chevalier au barisel, Guillaume de Dole, Le Roman de Renart Branche XX et dernière[2] ainsi que l’auteur de nombreux articles pour la revue Romania[4].

BiographieModifier

Félix Lecoy, né à Tunis le 23 décembre 1903, est un ancien élève de l’École normale supérieure qu’il rejoint en 1923 dans la promotion de Jean Cavaillès et Étienne Dennery[4]. Agrégé de grammaire en 1926[2], il est nommé professeur au lycée de Tunis en 1927; puis au lycée d’Alger en 1933[4]. En 1938 il obtient un doctorat ès lettres à la suite de ses recherches sur le Libro de Buen Amor, de Juan Ruiz, archiprêtre de Hita et sur la Bible au seigneur de Berzé[2]. De 1938 à 1944, il est maître de conférences à la faculté des lettres de Dijon[2].

Il entre au Collège de France en 1947 pour y occuper la chaire de langue et littérature française du Moyen Âge, succédant ainsi à Mario Roques[2]. La même année, il est nommé directeur d'études en philologie romane à l'École pratique des hautes études, ainsi qu’administrateur de la Société des anciens textes français[4]. Il quittera l'École pratique des hautes études en 1973 et le Collège de France en 1974[2]. Il est membre, aussi, du conseil de perfectionnement de l’École des chartes (1959)[2],[5], du CNRS (1961)[2],[5], du Comité des travaux historiques et scientifiques (1962)[2],[5], du comité de direction de l’Institut de recherche et d'histoire des textes (1962)[2],[5] et du conseil scientifique de la Casa de Velázquez (1962)[2],[5]. Il est élu membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1966[3].

ŒuvreModifier

Félix Lecoy est tout d’abord un éditeur de textes, sa thèse sur le Libro de buen amor de Juan Ruiz restant son seul ouvrage critique[4]. Il écrit de nombreux articles pour la revue Romania[4] dont il prend la direction en 1961[2]. À partir de cette même année, il est aussi directeur de la collection Les classiques français du Moyen âge[6] pour les éditions H. Champion[2].

  • Félix Lecoy, Recherches sur le "Libro de buen amor" de Juan Ruiz, archiprêtre de Hita (Fac-sim. de l'éd. de Paris, 1938), Genève, Slatkine reprints, , 374 p. ; 24 cm (ISBN 2-05-101679-8, notice BnF no FRBNF36973144)
  • Hugues de Berzé et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), La "Bible" au seigneur de Berzé : Édition critique d'après tous les manuscrits connus, Paris, E. Droz, , 68 p. ; gr. in-8 (notice BnF no FRBNF32263654)
  • Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le chevalier au barisel : conte pieux du XIIIe siècle, éd. d'après tous les manuscrits connus, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 82), , XXVI-54 p. ; 18 cm (ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF33298970)
  • Jean Renart et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le roman de la rose ou de Guillaume de Dole, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 91), , XXX-235 p. ; 18 cm (ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF33056221)
  • Guillaume de Lorris, Jean de Meung et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le roman de la rose : Tome I, Vers 1-8226, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 92), , LXIII-295 p. ; 19 cm (ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF33056200)
  • Guillaume de Lorris, Jean de Meung et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le roman de la rose : Tome II, Vers 8227-16698, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 95), , XLII-305 p. ; 19 cm (ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF33056201)
  • Guillaume de Lorris, Jean de Meung et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le roman de la rose : Tome III, Vers 16699-21750, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 98), , XXVIII-279 p. ; 19 cm (ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF35427461)
  • Chrétien de Troyes et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le conte du Graal : Perceval, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 100, 103), 1972-1975, 2 vol. (187,168 p.) ; 19 cm (ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF34549298)
  • Gianni Mombello (préf. Félix Lecoy), Les Avatars de «talentum» : recherches sur l'origine et les variations des acceptions romanes et non romanes de ce terme, Torino, Società editrice internazionale, coll. « Biblioteca di studi francesi » (no 5), , XII-423 p. ; 25 cm (ISSN 0519-6434, notice BnF no FRBNF35289744)
  • Jean Renart et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le lai de l'ombre, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 104), , XX-66 p. ; 19 cm (ISBN 2-85203-071-3, ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF34619283)
  • Jean Renart et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le roman de la Rose ou de Guillaume de Dole, Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 91), , 1 vol. (XXIX-231 p.) ; 19 cm (ISBN 2-85203-027-6, ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF37373455)
  • Félix Lecoy (Éditeur scientifique), La vie des Pères, Paris, Société des anciens textes français, coll. « Publications de la Société des anciens textes français », , 23 cm (ISBN 2-906867-14-4, ISSN 0768-4991, notice BnF no FRBNF36132978)
  • Félix Lecoy, Mélanges de philologie et de littérature romanes, Genève, Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 181), , 1 vol. (639 p.) ; 24 cm (ISSN 0079-7812, notice BnF no FRBNF34948024)
  • Thomas d'Angleterre et Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le roman de Tristan, Paris, H. Champion, coll. « Les Classiques français du Moyen-âge » (no 113), , 1 vol. (174 p.) ; 19 cm (ISBN 2-85203-216-3, ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF37401290)
  • Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Les deux poèmes de "La Folie Tristan", Paris, H. Champion, coll. « Les classiques français du Moyen âge » (no 116), , 101 p. ; 19 cm (ISBN 2-85203-423-9, ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF35751099)
  • Félix Lecoy (Éditeur scientifique), Le Roman de Renart. Branche XX et dernière, Renart empereur. : d'après la copie de Cangé, Paris, H. Champion, coll. « Les Classiques français du Moyen âge » (no 132), , 153 p. : couv. ill. ; 18 cm (ISBN 2-7453-0024-5, ISSN 0755-1959, notice BnF no FRBNF36974445)

Quelques articles remarquables pour la revue Romania[7],[8] :

  • « Le chronicon novaliciense et les légendes épiques », Romania, vol. LXVII,‎ , p. 1-52
  • « Pour la chronologie d'Hugues de Berzé », Romania, vol. LXVII,‎ , p. 243-254
  • « Guillaume de Saint-André et son jeu d'échecs moralisé », Romania, vol. LXVII,‎ , p. 491-503
  • « Étymologies espagnoles », Romania, vol. LXVIII,‎ , p. 1-17
  • « L'ancien français a la forclose », Romania, vol. LXVIII,‎ , p. 157-168
  • « Le Dit de l'espervier », Romania, vol. LXIX,‎ , p. 528-533
  • « L'ancien français plus noir que fros ; étymologie du français freux « sorte de corbeau » », Romania, vol. LXX,‎ , p. 145-162
  • « Notes de lexicographie française », Romania, vol. LXX,‎ , p. 332-354
  • « Le Dit de l'espervier (complément) », Romania, vol. LXX,‎ , p. 408-409
  • « Étymologie du français freux : réponse à M. Gamillsheg », Romania, vol. LXXI,‎ , p. 252-261
  • « Encore un manuscrit du Petit Artus de Bretagne », Romania, vol. LXXIII,‎ , p. 241
  • « Un témoignage anglais sur la Visitatio Sepulcri », Romania, vol. LXXIII,‎ , p. 502-506
  • « Le « Val Soison » dans Garrin le Lorrain », Romania, vol. LXXIII,‎ , p. 506-508
  • « L'ancien français escoeceor « adultère » », Romania, vol. LXXIV,‎ , p. 103-104
  • « Sur la date du Mors de la Pomme », Romania, vol. LXXIV,‎ , p. 507-511 et 552-554
  • « Espagnol alrededor, discussion », Romania, vol. LXXV,‎ , p. 249-254
  • « Les mots d'origine burgonde dans le Girart de Roussillon », Romania, vol. LXXV,‎ , p. 289-315
  • « Un épisode du Prothesilaus et le conte du mari trompé », Romania, vol. LXXVI,‎ , p. 477-518
  • « L'ancien français crouiere « pie-grièche » », Romania, vol. LXXVII,‎ , p. 85-87
  • « L'ancien français cince, italien cencio, « chiffon, guenilles » », Romania, vol. LXXVII,‎ , p. 331-337
  • « Sur Gerbert de Metz, lieux et date », Romania, vol. LXXVII,‎ , p. 417-435
  • « Sur les représentants modernes de l'ancien français cince « chiffon » et sur le français régional chinchée « petite quantité » et l'italien zinzino, même sens », Romania, vol. LXXVIII,‎ , p. 234-242
  • « Sur les vers 1461-1462 du Tristan de Beroul », Romania, vol. LXXX,‎ , p. 82-85
  • « Sur les vers 4149/4139 du Guillaume de Dole », Romania, vol. LXXX,‎ , p. 253-254
  • « Note sur le texte ou l'interprétation de quelques vers du Testament de Villon », Romania, vol. LXXX,‎ , p. 493-514
  • « De l'amor que Dex a a home, poème religieux du XIIIe siècle », Romania, vol. LXXXI,‎ , p. 199-240
  • « L'ancien français reechier « transvaser, soutirer (du vin), tirer au clair » », Romania, vol. LXXXI,‎ , p. 380-386
  • « Sur quelques passages difficiles du Guillaume de Dole », Romania, vol. LXXXII,‎ , p. 244-260
  • « Sur la date du Guillaume de Dole », Romania, vol. LXXXII,‎ , p. 379-402
  • « Note sur le fabliau du Prêtre au Lardier », Romania, vol. LXXXII,‎ , p. 524-535
  • Félix Lecoy et E. Brayer, « Fragment d'un nouveau manuscrit de la première continuation du Perceval de Chrétien », Romania, vol. LXXXIII,‎ , p. 400-407
  • « À propos du fabliau du Prêtre au Lardier », Romania, vol. LXXXIII,‎ , p. 407-408
  • « Sur un passage difficile de Rutbeuf (Chanson des ordres, v. 49-50) », Romania, vol. LXXXV,‎ , p. 368-372
  • « Sur un passage délicat du Roman de la Rose (v. 5532 de l'éd. Langlois) », Romania, vol. LXXXV,‎ , p. 372-376
  • « Meain et forain dans le Roman de Brut », Romania, vol. LXXXVI,‎ , p. 118-122
  • « L'épisode du harpeur d'Irlande et la date des Tristan de Beroul et de Thomas », Romania, vol. LXXXVI,‎ , p. 638-646
  • « Une mention du roman de la Rose au XVIe siècle », Romania, vol. LXXXVII,‎ , p. 119-120
  • « Un nouvel exemple d'ancien français fure, lat. fuerat », Romania, vol. LXXXVII,‎ , p. 413-414
  • « Sur la date du Roman de la Rose », Romania, vol. LXXXIX,‎ , p. 554-555
  • « Farce et « jeu » inédits tirés d'un manuscrit de Barbentane », Romania, vol. XCII,‎ , p. 145-199

Distinctions honorifiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (notice BnF no FRBNF11912023)
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p et q « Félix Lecoy », sur www.college-de-france.fr (consulté le 24 juin 2016)
  3. a et b « Félix Lecoy », sur www.aibl.fr (consulté le 24 juin 2016)
  4. a b c d e f et g Michel Zink (Professeur au Collège de France), Hommage à Félix Lecoy (Éloge funèbre), Paris, Collège de France, ca 1997, 2 p.
  5. a b c d et e Martine François, Hervé Danesi, « Félix Lecoy », sur cths.fr (consulté le 26 juin 2016)
  6. (notice BnF no FRBNF34232652)
  7. Paul Meyer (Fondateur), Gaston Paris (Fondateur), Antoine Thomas, Mario Roques et al., Romania : recueil trimestriel consacré à l'étude des langues et des littératures romanes, Paris, Librairie Franck, 1872-, vol. ; 26 cm (ISSN 0035-8029, notice BnF no FRBNF34349239)
    Romania (par années) disponible sur Gallica
  8. Études de langue et de littérature du Moyen-âge : offertes à Félix Lecoy par ses collègues, ses élèves et ses amis, Paris, H. Champion, , XVIII-633 p. : portr. ; 25 cm (notice BnF no FRBNF35360030), p. VII à XVIII

Liens externesModifier