Ouvrir le menu principal

Fédération française de polo
Sigle FFP
Sport(s) représenté(s) Polo
Création
Président Jean-Luc A. Chartier
Siège Route des Moulins, 75116 Paris
Licenciés 958 (en 2017)
Site internet Site officiel de la FFP

La Fédération française de polo (ou FFP) est une association de clubs créée en 2005 ayant pour vocation de gérer et de développer le polo en France.

Sommaire

La première Fédération française de poloModifier

Une première Fédération française de polo a existé en France entre 1921 et 1976[1], active principalement à l'âge d'or du polo durant l'entre-deux-guerres.

Son activité était multiple : organisation de tournois[2], diffusion de règles et documentation[3], élevage[4] ou achats de chevaux[5].

Elle fut présidée entre 1921 et 1936 au moins par Louis Decazes[1],[2] et par le baron Jacques de Nervo au moins entre 1953-1969[6],[7],[8]. À partir de 1976, elle devient l'Union des polos de France[1].

Fondation de la fédération actuelleModifier

La fédération française de polo a pris la suite de l'Union des polos de France (UPF) en 2005[9],[10]. L'UPF était affiliée depuis 1976 à la Fédération française d'équitation[11].

OrganisationModifier

La FFP est présidée en 2017, depuis 2006, par Jean-Luc A. Chartier, qui dirigeait depuis 1990 l'UPF[12].

Elle est organisée en comité, en bureau fédéral, en commissions et en comités régionaux.

Agréée par le gouvernement, elle a reçu en 2012 la délégation ministérielle pour le polo et plusieurs sports associés : le polo indoor, le paddock polo et le polo poney[13].

En 2000, le nombre de licenciés était de 333 et 954 en 2010[14].

Promotion du poloModifier

L'un des objectifs était de rendre le polo plus accessible malgré de faibles moyens et la promesse faite au ministère des Sports de ne pas demander de subvention[10]. La volonté de médiatiser le polo est répétée régulièrement[12].

Le système du handicap a été ouvert aux femmes en 2012, signe de l'officialisation du polo féminin[15].

La FFP a participé à la création en 2013 du French Polo Magazine, se voulant le « premier magazine consacré entièrement au polo »[16].

Plusieurs diplômes ont été mis en place pour développer l'emploi autour du polo : cavalier-soigneur, entraîneur et arbitre[17].

Membres fondateursModifier

  • Aix Pertuis Polo Club
  • Brennus Polo Club
  • Calvados Polo Club
  • Capitole Polo
  • Cercle Polo Côte d'Opale
  • Congor Polo Club
  • Derby Polo Club
  • La Madrina Polo Club
  • Morsang Polo Club
  • Polo 31
  • Polo Club de Plaisance
  • Polo Club de la Plaine de l'Ain
  • Polo Club de Toulouse
  • Polo Club de Touraine
  • Polo Club des Alpilles
  • Polo Club du Bouloy
  • Polo Club du Domaine de Chantilly
  • Polo de Deauville
  • Polo de Paris
  • Polo de Saint-Tropez

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Horace A. Laffaye, The Polo Encyclopedia, 2d Ed., McFarland, (ISBN 9780786495771, lire en ligne).
  2. a et b Paris Soir du 14 mai 1933, p. 3 disponible sur Gallica.
  3. Le Sport universel illustré disponible sur Gallica.
  4. Revue du cheval de selle : bulletin officiel de la Société d'encouragement à l'élevage du cheval de guerre français disponible sur Gallica.
  5. Le Petit journal disponible sur Gallica.
  6. Bottin mondain, Société Didot-Bottin (lire en ligne).
  7. Jean Pierre Dorian, Paris en scène, La Table Ronde, (lire en ligne).
  8. Jacques Lafitte et Stephen Taylor, Qui est qui en France, J. Lafitte, (lire en ligne).
  9. « Constitution de la FFP », sur le site de la Fédération Française de Polo (consulté le 2 juillet 2017).
  10. a et b « Le polo veut sortir de sa niche dorée », sur lesechos.fr, (consulté le 8 juillet 2017).
  11. Michaël Attali et Jean Saint-Martin, Dictionnaire culturel du sport, Armand Colin, (ISBN 9782200257095, lire en ligne).
  12. a et b Jean-Luc A. Chartier et Stefanie Stüting, « Fédération française de polo », Polo +10 France,‎ (lire en ligne [PDF]).
  13. Arrêté du 31 décembre 2012 accordant la délégation prévue à l'article L. 131-14 du code du sport.
  14. Laurène Marguerite Martine Ebrard, Entraînement des chevaux de polo : enquête de terrain et pratiques, thèse de doctorat, École nationale vétérinaire d'Alfort, 2015.
  15. « Justine Hanicotte : « Promouvoir le Polo féminin » », sur Equidia Life, (consulté le 8 juillet 2017).
  16. Jean-Luc A. Chartier, « Un sport et un art de vivre », French Polo Magazine,‎ (lire en ligne [PDF]).
  17. « Au Polo, il existe d'autres métiers que celui de joueur », Gentside Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juillet 2017).

Lien externeModifier