Eugénie d'Alsace

seconde abbesse de Hohenbourg, en Alsace, de 721 à 735

Eugénie d'Alsace, seconde abbesse de Hohenbourg, en Alsace, de 721 à 735, est fille d'Adalbert d'Alsace, duc d'Alsace, nièce de Sainte Odile, et sœur de sainte Attale. Elle est honorée le 16 septembre, le jour de sa mort en 735, à Hohenbourg[1].

Eugénie d'Alsace
Mont Sainte Odile 027.JPG
Mosaïque représentant Eugénie d'Alsace, dans la Chapelle des Larmes du Couvent du Mont Sainte-Odile
Fonction
Abbesse
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Fratrie
Autres informations
Étape de canonisation
Fête

BiographieModifier

Eugénie marche sur les traces de sa tante, Sainte Odile et maintient la régularité et la discipline et donne comme Odile l'exemple de toutes les vertus à sa sainte communauté. L'esprit de la pieuse fondatrice règne dans ces deux maisons et c'est un spectacle bien édifiant pour la Basse-Alsace que de voir de jeunes vierges issues des premières familles du pays renoncer aux douceurs d'une vie commode et agréable pour aller se consacrer aux pratiques de la pénitence. Eugénie gouverne son monastère pendant quinze ans et est aussi comptée au nombre des saintes. On dépose son corps dans la chapelle de Saint Jean Baptiste, près du tombeau de Sainte Odile. Ses reliques seront conservées dans cet endroit jusqu'à la guerre des Suédois. Ces fanatiques ouvriront alors son tombeau disperseront ses ossements et dont on ne conservera que quelques parties dans les églises d'Obernai et de Willgottheim[2].

Notes et référencesModifier

  1. L'art de vérifier les dates ... Par David Baillie Warden, Jean Baptiste Pierre Jullien Courcelles, Nicolas Vigton de Saint-Allais, p.464.
  2. Histoire des saints d'Alsace; par l'abbé Hunckler, par Théodore François X. Hunkler, p.381
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier