Ouvrir le menu principal

Erard-Louis-Guy de Chastenay-Lanty

homme politique français

Erard-Louis-Guy de Chastenay-Lanty
Naissance
Essarois
Décès
Paris
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Grade Lieutenant-général
Autres fonctions Député

Erard-Louis-Guy, comte de Chastenay de Lanty (, Essarois , , Paris), est un général et homme politique français.

BiographieModifier

Sous l'Ancien Régime, il suit un moment la carrière des armes, puis fit des voyages d'instruction en Europe.

Il était sous-lieutenant des chevau-légers, quand il est élu député de la noblesse aux États généraux par le bailliage de Châtillon-sur-Seine le 26 mars 1789 ; il se réunit au tiers-état.

Il est promu maréchal de camp le 1er mars 1791, et prête serment de fidélité à la nation au moment de la fuite de Varennes.

Mais ses opinions se modifent peu après le 8 août 1791, il proteste contre l'abolition des titres de noblesse, et se retire dans ses propriétés de la Côte-d'Or. Arrêté comme suspect sous la Terreur, il est traduit devant le tribunal révolutionnaire de Paris, défendu par Réal, et acquitté en raison des actes de bienfaisance qu'il n'avait cessé de répandre dans son département.

Le gouvernement consulaire le nomme, en l'an VIII, conseiller général de la Côte-d'Or ; Napoléon Bonaparte le décore de l'ordre de la Réunion, et le Sénat conservateur l'élut député de la Côte-d'Or au Corps législatif, le 4 mai 1811. Il vote, le 1er avril 1814, la déchéance de Napoléon, et est élevé sous la première Restauration au grade de lieutenant-général le 30 août 1814.

Beau-frère de Charles Joseph Fortuné d'Herbouville, il est le père de Henri-Louis de Chastenay de Lanty et de Victorine de Chastenay.

SourcesModifier

Liens externesModifier