Emilia de San José

religieuse vénézuélienne, vénérable catholique

Emilia Chapellín Istúriz, plus connue sous son nom de religieuse Mère Emilia de San José (Émilie de Saint-Joseph), née à Caracas au Venezuela le , morte à La Guaira au Venezuela le , est une religieuse vénézuélienne, reconnue vénérable par l'Église catholique[1],[2].

Emilia de San José
Emilia de San José p.png
Mère Emilia.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
La GuairaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Étape de canonisation

Elle crée en 1890 la congrégation des Petites Sœurs des pauvres de Maiquetía. C'est la première congrégation religieuse catholique établie au Venezuela depuis 1874, quand le président Antonio Guzmán Blanco a fait fermer ce type d'institutions[3].

Emilia de San José fonde également et dirige l'hôpital San José de Maiquetía[2]. Elle effectue la fondation de cette congrégation et de cet hôpital avec l'aide du prêtre vénézuélien Santiago Machado, qui dessert l'église San Sebastián de Maiquetía[4].

BiographieModifier

Jeunesse, étudesModifier

Emilia Chapellín Istúriz est née au sein d'une famille aisée[3]. Ses parents sont Ramón Chapellín et Trinidad Istúriz[5]. Elle est baptisée le 12 janvier 1859 dans la cathédrale de Caracas[3].

Elle effectue ses études chez les demoiselles Montserrat[5].

Début de vie religieuse, fondation de l'hôpitalModifier

En 1887 elle se rend à Curaçao, dans les Petites Antilles, pour entrer dans la congrégation des sœurs tertiaires de Saint François, parce qu'il n'y a aucune communauté religieuse au Venezuela. Mais elle n'y reste que sept mois, à cause de graves problèmes de santé, et doit rentrer[1],[3].

Elle s'inscrit en 1888 à la Pieuse Association de Saint Joseph (San José) à Maiquetía[3]. Elle effectue dans cette ville une œuvre sociale pour les plus démunis ; avec le père Santiago Florencio Machado, elle crée l'Association des jeunes filles, qui a pour but de prendre en charge des patients à domicile[5].

Elle fonde ensuite l'hôpital Saint Joseph de Maiquetía, le . Elle s'y consacre alors à plein temps, au service des infirmes et des malades[1],[3].

Fondation de la congrégationModifier

Elle fonde en 1889[5] la Congrégation des Petites Sœurs des Pauvres de Maiquetía. C'est la première congrégation religieuse du pays[5]. Avec cette congrégation, la fondatrice a pour objectif de prendre soin des pauvres, des mendiants, des malades et des sans-abri[1],[2]. Le 25 octobre 1889 elle prend l'habit religieux ; le 19 avril 1890 elle effectue sa profession religieuse[3].

Mère Emilia de San José fonde ensuite à Caracas un établissement similaire, tenu par des religieuses du même ordre[5]. C'est à cette époque qu'elle attrape la tuberculose[5].

Elle prononce ses vœux perpétuels le 11 décembre de 1892 in articulo mortis (à l'article de la mort)[3]. Son travail constant et le peu de cas qu'elle fait de sa santé aggrave sa maladie et augmente la fréquence de ses crises[5].

Mère Emilia meurt de tuberculose à 34 ans le à Macuto, dans l'actuel État de La Guaira, après avoir reçu la communion[2],[3],[5]. Sa tombe se trouve dans le patio intérieur de l'hôpital Saint Joseph de Maiquetía[2].

BéatificationModifier

Le procès en béatification de Mère Emilia est ouvert le [1]. La procédure est approuvée par le Saint-Siège le [1]. L'enquête sur un miracle attribué à l'intercession de Mère Emilia, qui s'est produit au dispensaire Padre Machado, est officialisée en avril 1992[1].

Le ses vertus sont reconnues héroïques par le pape Jean-Paul II. Elle est proclamée « vénérable »[1],[3].

HommagesModifier

Le collège Madre Emilia, à Maiquetía, porte son nom.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h (es) « Emilia Chapellín Istúriz », sur venezuelatuya.com (consulté le 8 mars 2015).
  2. a b c d et e (es) « Venerable Sierva de Dios Madre Emilia de San José » [archive du ], sur congregacionhpm.org (consulté le 8 mars 2015).
  3. a b c d e f g h i et j (es) « Emilia de San José, Biografía » [archive du ], sur madreemiliadesanjose.org (consulté le 8 mars 2015).
  4. (es) « Pbro. Santiago F. Machado » [archive du ], sur congregacionhpm.org (consulté le 8 mars 2015).
  5. a b c d e f g h et i (es) « Madre Emilia de San José, Biografía », sur uecolegiomadreemilia, U.E. Colegio Madre Emilia, Maiquetía (consulté le 14 octobre 2019).