Ouvrir le menu principal

Le patio (les prononciations [patjo] ou [pasjo] sont possibles[1],[2]) désigne un archétype d'espace intérieur à ciel ouvert, de plan carré, au centre d'une habitation, ayant un rôle fonctionnel et, principalement, de représentation. Le patio est en général bordé d'une galerie ouverte de circulation. Son usage privé le distingue de la cour, lieu de passage semi-public servant de transition avec la rue.

La Grèce et la Rome antique adoptent ce modèle avec deux sortes d'espaces découverts, le péristyle et l'atrium des villas. La maison arabe traditionnelle, le riad, s'organise également autour du patio. En Espagne, le patio des maisons de style andalou a ses caractéristiques propres. Les Espagnols ont exporté le patio, comme les haciendas, en Amérique latine.

Caractéristique des pays chauds, le patio est un espace extérieur d’agrément, réservé aux repas ou à la détente. Il a une place centrale aussi dans la vie domestique.

Son effet cuvette engendre un microclimat frais et protège des vents[3]. Il a fréquemment un bassin en son centre dont l'évaporation de l'eau participe au rafraîchissement naturel. Son sol est le plus souvent dallé, mais il peut être aussi en bois, en pierre, en béton, en ciment, etc.

Au Canada (Acadie, Québec), patio peut désigner une terrasse simple et non recouverte, ce sens existe également en anglais.

Le jardinage de patio se compose surtout de plantations en grands pots de terre cuite ou en jardinières.

Étymologie et prononciationModifier

Patio est un mot espagnol du XVe siècle possiblement issu du latin pactum signifiant « pacte », « accord », ou de patere, au sens d'« être ouvert ». Une légende populaire attribue l'origine du mot patio au mot persan Passtoo, composé de pass qui veut dire « arrière » et too qui veut dire « intérieur », bien que sa vraie origine latine semble beaucoup plus plausible, comme aphérèse du latin spatium.

Selon Le Grand Robert, le Dictionnaire de l'Académie française et de nombreux dictionnaires, la prononciation à l'espagnole [patjo] ou la prononciation francisée [pasjo] sont possibles[1],[2],[4].

Une adaptation du patio hispano-mauresqueModifier

 
Patio de Santa Isabel, La Aljafería, Saragosse (Espagne)

Dans l'architecture méditerranéenne traditionnelle, en Espagne (notamment en Andalousie) ou en Afrique du Nord, les maisons sont tournées vers l’intérieur. Elles ne possèdent parfois aucune fenêtre donnant sur l'extérieur. C’est le patio qui éclaire la demeure. Le patio comporte généralement une fontaine, ou un bassin recueillant les eaux de pluie, rappelant l'impluvium des villas antiques romaines. Dans les mosquées, ce bassin a une fonction décorative, les ablutions ayant lieu généralement dans des salles réservées.

Le patio traditionnel peut être décoré de colonnades et de céramiques de couleur.

Les maisons occidentales, tournées vers l’extérieur, avec fenêtres en façade, sont parfois agrémentées d'un espace intermédiaire entre l’intérieur et le jardin. Une plate-forme carrelée, cimentée ou parquetée, parfois vitrée, se transforme en jardin d'hiver à la saison froide. Des maisons anciennes ou contemporaines à cour adaptent le concept hispano-mauresque en le coiffant d'une verrière, improprement nommé « patio couvert ».

Voir aussi : le patio des Lions des palais nasrides de l'Alhambra à Grenade.

Au théâtre : le patio des « corrales de comedias »Modifier

En Espagne, avant la fin du XVIe siècle, il n’existait pas de lieux spécifiquement consacrés au théâtre populaire. Les premières représentations de comédie se jouaient dans les patios des maisons ou des auberges. Ceci fournit le modèle architectural des premiers théâtres construits en Espagne à la fin du XVIe siècle, les « corrales de comedias » : un espace clos, non couvert, aménagé dans la cour rectangulaire située entre les maisons ; au fond, une scène, entourée de spectateurs sur trois côtés. Le parterre à ciel ouvert garde le nom de patio. Durant le Siècle d'or, période d'extraordinaire vitalité du théâtre espagnol, de nombreux espaces scéniques furent édifiés sur ce modèle.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Alain Rey (sous la direction de), Le Grand Robert de la Langue Française, Le Robert, (ISBN 2850366730), article patio
  2. a et b « Dictionnaire de l'Académie française », sur www.dictionnaire-academie.fr/ (consulté le 2 décembre 2019)
  3. [PDF]Les maisons à patio
  4. Banque de dépannage linguistique

Liens externesModifier