Ouvrir le menu principal
Embuscade de Hébron

Informations générales
Date
Lieu Hébron, Cisjordanie
Belligérants
Drapeau d’Israël Brigade du Nahal (Armée de défense d'Israël)
Drapeau d’Israël Police aux frontières israélienne
Jihad islamique palestinien
Pertes
12 Israéliens tués[1] :
  • 4 soldats
  • 5 policiers
  • 3 civils
Plus de quinze blessés[2]
3 combattants de la branche armée du Jihad islamique palestinien tués

Seconde intifada

Coordonnées 31° 32′ 00″ nord, 35° 05′ 42″ est

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Embuscade de Hébron

Géolocalisation sur la carte : Palestine (relief)

(Voir situation sur carte : Palestine (relief))
Embuscade de Hébron

L'embuscade de Hébron, également appelée attaque sur la route des fidèles (en hébreu : הפיגוע בציר המתפללים[3]) et initialement massacre du chabbat (en hébreu : טבח השבת), a eu lieu le 15 novembre 2002 à Hébron, en Cisjordanie. Un commando terroriste du Jihad islamique palestinien ouvre le feu et lance des grenades sur un groupe de fidèles juifs qui revenaient du Tombeau des Patriarches à pied, sous la protection de soldats israéliens, au début du chabbat[2].

Les attaques ont été perpétrées par trois Palestiniens dans une allée étroite, à proximité du passage entre la porte sud du conseil local de Kiryat Arba et le Tombeau des Patriarches. 12 Israéliens (4 soldats, 3 policiers aux frontières et 3 civils) sont tués, y compris des membres d'équipes médicales tentant de secourir les victimes, ainsi que les trois attaquants palestiniens ; 14 Israéliens sont blessés[1].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « 2002 Hebron ambush » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) « 12 Israelis Killed in Sabbath Eve attack in Hebron », sur Ministère des Affaires étrangères, (consulté le 30 octobre 2016).
  2. a et b Alexandra Schwartzbrod, « Embuscade mortelle à Hébron », Libération,‎ (lire en ligne).
  3. (he) Felix Frisch, « כתב אישום: תכנן את הפיגוע בציר המתפללים בחברון », Ynetnews,‎ (lire en ligne).