Ouvrir le menu principal
Police aux frontières israélienne
upright=Article à illustrer Organisation
Flag of Israel Border Police.svg
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Organisation
Site web
Emblème du Magav.

La police aux frontières israélienne (en hébreu : מִשְׁמַר הַגְּבוּל, Mishmar HaGvul), aussi connue sous son appellation anglaise Israel Border Police ou sous l'abréviation Magav, est une unité militarisée de garde-frontières fondée en 1953 dépendant de la police d'Israël. Entièrement composée d'officiers professionnels, elle est déployée principalement dans les campagnes, mais aussi près des frontières et en Cisjordanie et assiste Tsahal dans les opérations de maintien de l'ordre et de lutte contre le terrorisme. Elle comprendrait jusqu'à 6 000 soldats et officiers[Quand ?].

HistoriqueModifier

La police aux frontières a été initialement fondée comme le Frontier Corps (hébreu : חיל הספר, Heil HaSfar), une force de gendarmerie appartenant à Tsahal en 1949 avec pour mission d'assurer la sécurité dans les zones rurales et le long des frontières. Au cours des années suivantes, elle devient dépendante de la police d'Israël est devenu la police aux frontières.

En 1956, pendant la crise du canal de Suez, elle est impliquée dans le massacre de Kafr Qassem. Pendant la guerre des Six Jours de 1967, la police aux frontières a pris part aux combats aux côtés de l'armée israélienne. Après la guerre, elle est déployée en Cisjordanie et dans la bande de Gaza et est chargée de maintenir l'ordre dans le cadre de l'administration militaire (première intifada et seconde intifada).

En 2005, elle a pris part à l'implémentation du plan de désengagement des territoires occupés.

L'historien Pierre Razoux dit que cette unité est connue pour sa brutalité[1].

Unités spécialesModifier

  • Yamam : unité spéciale anti-terroriste créée en 1974.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Razoux, Tsahal, nouvelle histoire de l'armée israélienne, Perrin, 2006, p. 407 (ISBN 2-262-02328-X)