Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir El Anasser (homonymie).
Trémie du chemin Fernane Hannafi à Ruisseau.

El Annasser ou ex-Ruisseau lors de l'époque coloniale, est un quartier situé au croisement des communes de Belouizdad, d'Hussein Dey et de Kouba, faisant partie de l'agglomération de la ville d'Alger.

Ancien quartier de friches industrielles de la proche banlieue, il est en train d'être rénové autour d'une grande station de transport multimodale autour de la station de métro les fusillés²

Elle est traversée par deux grands axes, le chemin des fusillés du 17 mai 1957 (anciennement rue Polignac) et le chemin Fernane Hannafi (anciennement Vauban).

On y trouve les anciens abattoirs d'Alger mais aussi la nouvelle cour de justice. Il y est projeté d'y construire les nouveaux sièges de l'Assemblée Populaire Nationale ainsi que le Conseil de la Nation afin d'en faire un nouveau quartier administratif.

GéographieModifier

SituationModifier

Le quartier Ruisseau se situe à environ 5,5 km au sud-est du centre-ville ancien[1].

Communes limitrophes de El Annasser
Belouizdad Rue Hassiba Ben Bouali Boulevard ALN
Belouizdad   Hussein Dey
Belouizdad El Madania Hussein Dey

Voies de communication et transportsModifier

Réseau routierModifier

Le quartier Ruisseau est desservi par plusieurs routes nationales:

Métro d'AlgerModifier

Il est desservie par deux stations de la première ligne du métro d'Alger : la station Jardin d'essais, la station les fusilles

Tramway d'AlgerModifier

Le quartier est desservie par le tramway d'Alger par deux arrêts : Arrêt Ruisseau (Terminus), arrêt Les fusilles

Transports en communModifier

Un téléphérique relie le quartier d'El Annasser aux hauteurs de la ville d'Alger :

Le terminal de bus du Ruisseau est desservi par les bus de l'Entreprise de transport urbain et suburbain d'Alger.

Une station de taxi est présente aux abords du quartier: la station Les fusillés.

ToponymieModifier

Le nom tient son nom de l'Oued Kniss, un cours d'eau qui traversait le ravin de la femme sauvage et qui s'y déversait autrefois.

RéférencesModifier

Lien externeModifier