Edward Oatman

hockeyeur sur glace canadien
Edward Oatman
Dessin d'un joueur de hockey sur glace pour une carte de collectionneurs
Oatman avec le maillot du Club de hockey de Québec en 1911
Surnom(s) Eddie
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Springford (Canada)
Décès ,
Minneapolis (États-Unis)[1]
Joueur décédé
Position Ailier droit
Tirait de la droite
A joué pour ANH
Bulldogs de Québec
228e bataillon de Toronto
PCHA
Royals de New Westminster
Rosebuds de Portland
Aristocrats de Victoria
Millionnaires de Vancouver
Cougars de Victoria
WCHL
Tigers de Calgary
Carrière pro. 1909-1939

Edward Cole Oatman, dit Eddie Oatman, (né le à Springford, dans la province de l'Ontario, au Canada — mort le à Minneapolis aux États-Unis) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait au poste d'ailier droit[2].

BiographieModifier

Edward Cole Oatman naît le 10 juin 1889 de Frankie (née Smith) et Archie Oatman dans la ville de Springford en Ontario au Canada. Il est le quatrième enfant de la famille qui en aura huit au total dont Russell, professionnel de hockey entre 1924 et 1930[3]. Il se marie le 31 mars 1921 à Minneapolis avec Mary Helen Durning[1] avec laquelle il a ensuite un fils, Ted, né en 1922.

Il rejoint le Club de hockey de Québec, les Bulldogs pour la saison 1910-1911 en compagnie de plusieurs joueurs de Waterloo : James Power, Joe Malone et Jack McDonald[4]. Avec seulement quatre victoires en 16 rencontres, l'équipe de Québec se classe dernière de la saison régulière de l'Association nationale de hockey[5]. La saison suivante est meilleure pour l'équipe de Québec qui finit première avec seulement une victoire d'avance sur les joueurs d'Ottawa ainsi que sur les Wanderers de Montréal. Québec et Oatman sont sacrés champions de l'ANH et de la Coupe Stanley grâce à une victoire lors du dernier match des Wanderers sur Ottawa 5-2[6]. Peu de temps après cette victoire, les Victorias de Moncton lancent un défi aux Bulldogs pour gagner la Coupe Stanley. Ce défi se joue sur deux matchs mais, grippé, Oatman quitte les siens au cours de la deuxième période du premier et ne jouera pas le suivant. Son équipe s'impose finalement 17 à 3[7].

Cette saison 1911-1912 a vu les débuts de l'Association de hockey de la Côte du Pacifique (PCHA), une nouvelle ligue de la côte Ouest formée par les frères Patrick, Frank et Lester, qui proposent des salaires importants aux vedettes de l'ANH pour venir jouer dans leur équipe. C'est ainsi qu'après avoir joué deux saisons avec les Bulldogs de Québec, Oatman signe en 1913 un contrat avec les Royals de New Westminster de la PCHA[8] pour 2 500 dollars[9].

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[10]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1910-1911 Bulldogs de Québec ANH 14 9 54
1911-1912 Bulldogs de Québec ANH 18 20 20
1912-1913 Royals de New Westminster PCHA 13 9 5 14 46
1913-1914 Royals de New Westminster PCHA 16 22 5 27 18
1914-1915 Rosebuds de Portland PCHA 18 22 8 30 23
1915-1916 Rosebuds de Portland PCHA 18 11 10 21 24
1916-1917 228e bataillon de Toronto ANH 12 17 5 22 20
1917-1918 Rosebuds de Portland PCHA 18 11 10 21 8
1918-1919 Aristocrats de Victoria PCHA 18 11 5 16 13
1919-1920 Aristocrats de Victoria PCHA 22 11 13 24 18
1920-1921 Aristocrats de Victoria PCHA 22 6 11 17 11
1921-1922 Aristocrats de Victoria PCHA 19 9 6 15 22
1921-1922 Millionnaires de Vancouver PCHA 4
1922-1923 Cougars de Victoria PCHA 30 12 7 19 30 2 1 1 2 4
1923-1924 Tigers de Calgary WCHL 23 3 1 4 22 4
1924-1925 Tigers de Calgary WCHL 26 6 5 11 20
1925-1926 Tigers de Calgary WHL 16

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « 5902 Edward Cole "Eddie" Oatman », sur www.oatman.ca (consulté le )
  2. (en) « Ed Oatman hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  3. (en) « 3302 Archie Oatman », sur www.oatman.ca (consulté le )
  4. Durand 2012, p. 76.
  5. Durand 2012, p. 155.
  6. Durand 2012, p. 82.
  7. Durand 2012, p. 85.
  8. (en) « Eddie Oatman on his Way to Coast », The Montreal Gazette, vol. CXLII, no 272,‎ , p. 16 (lire en ligne).
  9. Durand 2012, p. 87.
  10. (en) « Eddie Oatman », sur Eliteprospects.com (consulté le )

BibliographieModifier

  • Marc Durand, La Coupe à Québec - les Bulldogs et la Naissance du Hockey, Québec, Sylvain Harvey, , 160 p. (ISBN 978-2-923794-48-8)