Saison 1915-1916 de la PCHA

Saison 1915-1916
PCHA
Vainqueur Rosebuds de Portland
Nombre d'équipes Quatre
Nombre de matchs Dix-huit

La saison 1915-1916 est la cinquième saison de l'Association de hockey de la Côte du Pacifique (souvent désignée par le sigle PCHA en référence à son nom anglais : Pacific Coast Hockey Association), ligue de hockey sur glace du Canada. Chacune des quatre équipes qui commencent la saison joue dix-huit parties ; à la fin du calendrier, les Rosebuds de Portland sont la meilleure équipe de la PCHA et remportent le premier titre de champions de la ligue.

ContexteModifier

Au début de la saison, la PCHA accueille une quatrième équipe dans ses rangs : les Metropolitans de Seattle ; l'équipe est entraînée par Pete Muldoon et recrute plusieurs joueurs des Blueshirts de Toronto de l'Association nationale de hockey : Harry Holmes, Frank Foyston, Jack Walker, Cully Wilson[1]. Les joueurs de Portland finissent à la première place du classement avec treize victoires et cinq défaites[1].

Saison régulièreModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Classement[2]
Équipe PJ V D N  BP  BC
Rosebuds de Portland 18 13 5 0 71 60
Millionnaires de Vancouver  18  9   9   0  75 69
Metropolitans de Seattle 18 9 9 0 68 67
Aristocrats de Victoria 18 5 13 0 74 102

JoueursModifier

Équipe d'étoilesModifier

Meilleurs pointeursModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Avec trente-cinq points à la fin de la saison, Cyclone Taylor est le meilleur compeur de la PCHA[1] alors que Bernie Morris de Seattle termine meilleur buteur avec vingt-trois réalisations[3].

Coupe StanleyModifier

Portland devient la première équipe basée aux États-Unis à participer à un défi de la Coupe Stanley ; opposés aux Canadiens de Montréal de l'ANH, les Rosebuds sont battus au meilleur des cinq matchs[Note 1] trois rencontres à deux, le dernier match se finissant sur le score de 2-1 avec un but de George « Goldie » Prodgers[1].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Une série se jouant au meilleur des cinq matchs implique qu'une équipe doit remporter trois matchs pour se qualifier. Ainsi au maximum, la série « au meilleur des cinq matchs » ne peut compter que cinq matchs.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Diamond 1998, p. 37
  2. Coleman 1964, p. 297 et 298
  3. Diamond 1998, p. 770

BibliographieModifier

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, , 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
  • (en) Michael McKinley, Hockey: A People's History, McClelland & Stewart, , 384 p. (ISBN 0-7710-5769-5)
  • (en) Charles Coleman, The Trail of the Stanley Cup vol. 1, 1893–1926 inc., Sherbrooke Daily Record Company Ltd., NHL,
  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books, , 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)