Edmond Crosnier

homme politique français
Edmond Crosnier
Fonctions
Député français
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
LisleVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
François-Louis CrosnierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Tombe de François-Louis CROISNU dit CROSNIER - Cimetière Montmartre.

François-Louis Croisnu, dit Edmond Crosnier ou Edmond en littérature, né à Versailles le et mort à Lisle (Loir-et-Cher) le , est un auteur dramatique et homme politique français.

Biographie modifier

Il est le fils de Louis Crosnier et de Marie-Barbe Constantin, anciens concierges de l'Opéra, qui avaient gardé ce poste pendant plus de 35 ans. Il épouse en 1re noce Françoise-Charlotte-Alix Beville Vallouy (1795-1849) et en 2e noce Marie-Joséphine Alcasar, laquelle était veuve de Casimir-Anne-Marie Broussais, fils de François Broussais

Il décède à Lisle, au château de l'Épau, près de Vendôme, commune dont il était le maire, le 1er septembre 1867 (acte no 4, vue 442/469 du registre)

Chef de bataillon de la Garde nationale à Pantin, il devient directeur du Théâtre de la Porte-Saint-Martin (1830-1832), de l'Opéra-Comique (1834-1845) et de l'Opéra de Paris (1854-1856) puis député du Loir-et-Cher au Corps législatif de 1852 à 1869. Conseiller général du canton de Morée (1845-1867), président du conseil général (1849-1866), ses pièces furent représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle : Théâtre de la Porte-Saint-Martin, Théâtre de la Gaîté, Théâtre de l'Odéon, Théâtre de l'Ambigu-Comique etc.

Il est inhumé au cimetière Montmartre, dans une chapelle de la 15e division, où il repose avec son père et ses deux épouses.

Œuvres modifier

 
Tombe de François-Louis Croisnu dit Crosnier - Cimetière Montmartre
  • Le Huit juillet, ou Trois fêtes pour une, vaudeville en 1 acte, 1816
  • La Pièce en perce, comédie en 1 acte, mêlée de vaudevilles, avec Armand Croizette et Armand-François Chateauvieux, 1819
  • Paris, le 29 septembre 1820, impromptu mêlé de couplets, avec Desprez, 1820
  • La Pièce d'emprunt ou le Compilateur, comédie en 1 acte, mêlée de vaudevilles, avec Amable de Saint-Hilaire, 1820
  • Les Ermites, comédie-vaudeville en 1 acte, avec Michel-Nicolas Balisson de Rougemont et Aimé Desprez, 1821
  • Jocrisse paria, tragédie burlesque en 1 acte et en vers, avec Amable de Saint-Hilaire, 1821
  • Le Meurtrier, ou le Dévouement filial, mélodrame historique en 3 actes, à spectacle, avec Amable de Saint-Hilaire, 1822
  • Le Contrebandier, mélodrame en 3 actes à spectacle, 1823
  • Le Mariage à la turque, vaudeville en 1 acte, avec Desprez, 1823
  • L'École du scandale, pièce en 3 actes et en prose, imitée de Sheridan, avec de La Salle et Charles-R.-E. de Saint-Maurice, 1824
  • Le Mauvais Sujet, comédie en 1 acte, mêlée de couplets, avec Dupetit-Méré, 1824
  • Minuit, ou la Révélation, mélodrame en 3 actes, à spectacle, avec Dupetit-Méré, 1824
  • La Fille du musicien, drame en trois actes, avec Alexandre de Ferrière, 1825
  • Le Canal Saint-Martin, vaudeville en 1 acte, avec de La Salle, 1825
  • Le Voyage à Reims, vaudeville en 2 tableaux, avec de la Salle, 1825
  • L'Étrangère, mélodrame en 3 actes, avec Frédéric Dupetit-Méré, 1825
  • Le Caissier, drame en 3 actes, avec Armand-François Jouslin de La Salle, 1826
  • La Fête du village, ou le Cadran de la commune, vaudeville en 1 acte, avec de la Salle, 1826
  • Le Contumace, mélodrame en 3 actes, à spectacle, avec de La Salle, 1826
  • Louise, drame en 3 actes et en prose, avec Dupetit-Méré et Jean-Baptiste Pellissier, 1827
  • Mandrin, mélodrame en 3 actes, avec Benjamin Antier et Étienne Arago, 1827

Distinction modifier

Bibliographie modifier

  • Joseph-Marie Quérard, Les supercheries littéraires dévoilées : galerie des auteurs apocryphes, supposés, déguisés, plagiaires, et des éditeurs infidèles de la littérature française pendant les quatre derniers siècles, t. V, Paris, L'éditeur, (lire en ligne), p. 114
  • Georges d'Heylli, Dictionnaire des pseudonymes : nouvelle édition entièrement refondue et augmentée, Paris, Dentu & Cie, (lire en ligne), p. 94  
  • Jean-Jacques Boucher (préf. Kléber Loustau), Histoire du Loir-et-Cher à travers son conseil général de 1790 à nos jours, Paris, François Sorlot, (lire en ligne), p. 89
  • « Edmond Crosnier », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]

Références modifier

Liens externes modifier