Earl Miner

Earl Roy Miner ( - ), professeur à l'université de Princeton, est un spécialiste de littérature japonaise et particulièrement de poésie japonaise[1]. Il travaille également dans le domaine de la littérature anglaise classique (sa notice nécrologique du New York Times indique qu'une édition critique du Paradis perdu de John Milton est sur le point d'être publiée quand il meurt). Il obtient sa licence d'études japonaises, sa maîtrise et son doctorat d'anglais à l'université du Minnesota. Avec son Ph.D, il rejoint la faculté d'anglais du Williams College (1953 à 1955) puis l'UCLA (1955 à 1972) et enfin Princeton en 1972.

Earl Miner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
HightstownVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Miner est président de la « Milton Society of America », la société américaine pour les études du XVIIIe siècle et de l'« Association internationale de littérature comparée ». Il est récipiendaire en 1993 du prix Behrman de Princeton pour réalisations exceptionnelles dans les sciences humaines. En 1994, le gouvernement japonais lui confère l'ordre du Soleil levant, rayons d'or et ruban en sautoir, qui représente le troisième plus élevée des huit classes associées à cette distinction.

Miner meurt chez lui à Hightstown, New Jersey, d'une longue maladie le .

Sélection de titresModifier

Dans un aperçu statistique provenant de textes écrits par et sur Earl Roy Miner, OCLC/WorldCat recense plus de cent ouvrages dans plus de 300 publications en 8 langues et plus de 20 000 exemplaires en fonds de bibliothèque[2].

HonneursModifier

RéférencesModifier

  • « Au moment où ce numéro spécial « Est-Ouest » de la CLS est mis sous presse, nous nous souvenons du décès de Earl Miner, l'un des pionniers des relations poétiques est-ouest. Earl Miner a joué un rôle décisif dans la discipline de la littérature comparée aux États-Unis et nous lui en sommes grandement redevables »[4],[5].
  • Europa Publications. (2003). International Who's Who of Authors and Writers 2004. Londres, Routledge. (ISBN 1-85743-179-0 et 978-1-85743-179-7)
  • Quiñones, Eric. "Earl Miner, Specialist in English and Japanese Literature, dies at age 77", Princetonian Weekly Bulletin., .

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. notability
  2. WorldCat Identities: Miner, Earl Roy
  3. a b c d e f et g Europa Publications. (2003). International Who's Who of Authors and Writers 2004, p. 388.
  4. (en) « Project MUSE - Comparative Literature Studies-Volume 41, Number 4, 2004 », sur muse.jhu.edu (consulté le 17 décembre 2020)
  5. notability

Source de la traductionModifier