Ouvrir le menu principal
Duché de Lyon

v. 852 – v. 856-860

Informations générales
Statut Duché
Capitale Lyon, puis Vienne

Entités précédentes :

  • pagus Viennensis
  • pagus Lugdunensis

Le Duché de Lyon fut une entité supra-comtale du royaume de Francie médiane, du royaume de Charles de Provence, puis de Lotharingie composée des pagi Lyonnais et Viennois confiés au comte Gérard de Roussillon.

Le duché de Lyon n'est connu que par une unique mention de 855-856, indiquant que lors du partage de la Francie médiane, Charles de Provence reçut la Provence et le duché de Lyon[1].

Il apparait attaché au marquis-comte Gérard de Roussillon[2] (qualifié de "duc" vers 860[3]) fidèle de Lothaire Ier qui devint le régent de Charles de Provence.

À la mort de Charles de Provence en 863, le comte Gérard prit le parti de Lothaire II contre Charles le chauve et parvint à lui conserver l'ancien duché de Lyon.

À la mort de Lothaire et à la suite du traité de Meerssen, le comte Gérard entra en rébellion contre Charles le Chauve et fut finalement chassé de Vienne. À partir de 870, l'ancien duché fut intégré au royaume de Provence de Boson.

Au sein du royaume de Bourgogne-Provence, à la suite du mariage de la fille de Boson Ingelberge (mai 898), c'est à Guillaume Ier d'Aquitaine qu'échoit le duché.


RéférencesModifier

  1. "L’unique mention du duché carolingien de Lyon se trouve dans un passage des Annales de Saint-Bertin relatif au partage du royaume de Lothaire en 855/856, qui précise que Charles [de Provence] reçut la Provence et le ducatus Lugdunensis". P. Ganivet, Recherches sur l'évolution des pouvoirs dans les pays lyonnais, 2000, p. 53.
  2. M.G.H. Diplomata Karolinorum , III, n°126 : "Gerardus illustris comes atque marchio nobis fidelissimus" (v. 852).
  3. Loup de Ferrières, Correspondance, éd. Levillain, t.2, Paris, 1935, p. 150-151. "Praecellentissimo duci G. et clarissimae conjugi ejus B".

Voir aussiModifier