Dredd

film de Pete Travis sorti en 2012
Dredd
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.
Titre québécois Juge Dredd
Titre original Dredd
Réalisation Pete Travis
Scénario Alex Garland
d'après les personnages de
John Wagner
Carlos Ezquerra
Acteurs principaux
Sociétés de production DNA Films
IM Global (en)
Reliance Entertainment
Lionsgate
Pays d’origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau de l'Inde Inde
Genre Science-fiction
Durée 95 minutes
Sortie 2012


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dredd est un film de science fiction en relief réalisé par Pete Travis, sorti en .

Il s'agit d'une nouvelle adaptation basée sur les personnages du comics Judge Dredd créés par John Wagner et Carlos Ezquerra en 1977, déjà portés à l'écran dans Judge Dredd de Danny Cannon en 1995.

SynopsisModifier

Dans le futur, ce qui fut les États-Unis d’Amérique sont devenus majoritairement un désert irradié connu sous le nom de terre de désolation / Cursed Earth (en). Sur la côte Est se dresse Mega-City One, une immense métropole couvrant une grande partie de la côte, conçue pour 200 millions d'habitants, avec une population de 800 millions d'habitants (soit quatre fois la population maximale prévue), sa violence et 17 000 crimes signalés par jour dont moins de 4 % sont traités par les autorités, font de ce lieu l'endroit idéal pour des représentants de la loi très sévères, les Juges de rue. Une nouvelle drogue nommée « slo-mo » (pour slow motion, ralenti), qui ralentit la perception du temps, fait des ravages. Les seules forces aptes à maintenir l'ordre sont les Juges de rue / judge (en).

Le juge Dredd, une célébrité dans la profession, est chargé par le juge chef d'évaluer une nouvelle recrue, Cassandra Anderson (en), une orpheline de 21 ans, ayant échoué de peu aux tests d'aptitude pour être juge, une mutante prometteuse dotée de puissantes capacités télépathiques.

Peu enthousiaste au début, le juge Dredd accepte de prendre en charge et d'évaluer Anderson et lui laisse le choix de leur première intervention. Parmi les demandes d'interventions fournies par le contrôle (équivalent d'un centre d'appel policier pour les juges), elle opte pour un triple homicide dans l'immeuble nommé "Peachtrees". Ils partent donc ainsi tous deux enquêter sur ces meurtres.

Peachtrees, un immeuble-bunker semi-autonome post-guerre nucléaire de deux cents étages prévu pour 75 000 âmes, est devenu un bidonville vertical qui n'a pas vu de juge depuis des années et où habitent au moins 76 000 personnes vivant sous la coupe d'une ex-prostituée ultra-violente devenue baronne de la drogue, Madeline Madrigal, alias Ma-Ma. Celle-ci fait dépecer vifs, droguer au slo-mo et jeter dans le puits central de l'immeuble depuis l'un de ses derniers étages trois trafiquants de drogue n'ayant pas respecté ses règles. Après une chute d'une durée subjective interminable causée par le slo-mo, ceux-ci viennent s'écraser sur la place centrale du rez-de-chaussée de Peachtrees.

Une fois sur place, ils entreprennent ce pour quoi ils sont venus: ils enquêtent et découvrent ce qui semble être un banal réseau de drogue. Ils assaillent un lieu de consommation avec succès. Ils arrêtent entre autres un trafiquant de drogue dénommé Kay, et la capacité télépathique d'exploration de l'esprit humain que maîtrise Anderson révèle à celle-ci que c'est Kay qui a accompli l'exécution des trois trafiquants. Dredd décide de l’emmener pour l'interroger dans les locaux du ministère de la justice. Pour empêcher cela, Ma-Ma, qui a su se tenir informée, décide que ces juges sont des indésirables ne devant pas lui échapper. Elle entreprend avec ses sbires de déclencher le système de sécurité de la tour pour le passer en mode "guerre", exploitant contre les juges l'aspect "bunker " du bâtiment.

Ce mode, une fois activé avec succès, verrouille tout le bâtiment avec l'abaissement de cloisons externes recouvrant les parties non protégées de boucliers imperméables aux ondes radios, empêchant quiconque de communiquer, d'entrer ou de sortir grâce à des parois externes conçues pour résister à biens des choses en cas de guerre.

Pris au piège, les juges ne peuvent plus s'échapper ou appeler des renforts, les ondes de leurs radios ne parvenant plus à franchir les parois externes du bâtiment.

Ma-Ma fait passer un message dans tous les étages par le système de sonorisation interne de la tour, elle ordonne à toute la population de la tour de tuer les juges. Dredd et Anderson doivent affronter plus de 400 individus armés du plus inoffensif au plus entraîné et dangereux, tous armés et motivés. Parvenus au 76e étage après quelques péripéties, les grilles internes à l'étage prévues pour l'isoler face à des envahisseurs l'ayant abordé sont abaissées puis, étant bloqués, les juges sont assaillis par Ma-Ma et ses sbires avec l'armement de défense de la tour détourné par ses soins, de puissants miniguns dont les tirs traversent les murs intérieurs les plus robustes comme du carton, tuant de nombreux habitants dans tout un quadrant de cet étage de la tour. En franchissant un mur extérieur endommagé qu'ils finissent par percer à la munition explosive pour pouvoir passer, les juges parviennent à rejoindre une plateforme extérieure et à demander des renforts.

Pour faire face à la situation, bénéficiant de quelques minutes de répit, ils parviennent à convenir d'un comportement à adopter. Pendant ce temps, Ma-Ma envoie son homme de main Caleb pour vérifier si les juges sont bien morts, mais lorsqu'ils se rencontrent, Dredd capture puis jette Caleb dans le vide au-dessus de la place centrale de la tour sous les yeux de Ma-Ma puis repart sans se presser, l'air décidé.

Dredd soupçonne Ma-Ma de chercher désespérément à faire taire Kay et le questionne plus fermement pour obtenir des informations. Anderson intervient et utilise ses capacités psychiques pour lire l'esprit de Kay. Après quelques échanges avec Kay pour dominer la situation, elle apprend alors que Peach Trees est le centre de la production et distribution le plus important de slo-mo. Anderson suggère de se cacher en attendant les renforts, mais Dredd demande à continuer de monter la tour et de poursuivre Ma-Ma. Les juges Volt (en) et Guthrie (en) répondent à l'appel de Dredd, mais l'expert informatique de Ma-Ma, un jeune homme terrorisé par elle, leur bloque l'entrée et en évoquant le mode guerre actif ainsi que des problèmes, il les fait patienter, car ils se montrent insistants. Deux adolescents armés font face à Dredd et Anderson. Pendant que Dredd résout leur cas, Kay profite de la situation pour désarmer Anderson qui n'était pas assez attentive à lui et s'échappe en la prenant en otage. Kay amène Anderson au quartier général de Ma-Ma au dernier étage.

Alors que Dredd poursuit son chemin vers Ma-Ma, celle-ci fait appel aux juges corrompus Lex, Kaplan, Chan et Alvarez pour tuer Dredd moyennant une récompense très importante en crédits. Dredd rencontre Chan et s'étonne que celui-ci ne fasse pas mention d'Anderson. Voyant sa couverture tomber, Chan attaque Dredd mais grâce à son absence d'hésitation ce dernier tue son confrère ripoux, tel un vulgaire criminel. Pendant ce temps, Kay s'apprête à tuer Anderson avec sa propre arme, mais le système d'identification du pistolet ne le reconnaît pas et fait exploser la charge intégrée à l'arme car l'utilisateur n'est pas habilité à utiliser cette arme, ce qui lui coûte son bras, puis Anderson l'achève. Anderson s'échappe et rencontre la juge Kaplan, qui se présente comme une alliée mais qu'elle tue rapidement après avoir lu dans ses pensées la réalité de ses intentions si différentes de ses propos. Lors d'une fusillade dans un laboratoire de slo-mo, Dredd tue Alvarez mais se retrouve à court de munitions, et Lex le touche d'un tir à travers un mur dans l'abdomen. Lex s'apprête à tuer Dredd, il profite de l'occasion pour en profiter, mais Dredd serrant les dents lui demande d'attendre. Lex étant trop bavard, il parvient à le faire attendre suffisamment longtemps pour qu'Anderson arrive et le tue avant que ce dernier ne se soit décidé à tirer plutôt que de questionner Dredd, payant ainsi très cher son choix de railler Dredd au lieu de tirer.

Anderson et Dredd obtiennent du hacker de Ma-Ma le code d'accès à ses appartements et partent pour l'affronter. Ma-Ma signale à Dredd que si elle meurt, un boîtier fixé à son poignet qui surveille son rythme cardiaque déclenchera des explosifs situés aux derniers étages si elle meurt, détruisant ainsi le bâtiment. Dredd estime que le signal du détonateur ne pourra pas atteindre les explosifs depuis le sol de la tour. Alors il juge Ma-Ma et la force à inhaler du slo-mo puis la jette dans le vide au-dessus de la place centrale de la tour depuis le dernier étage. Une fois arrivée au contact du sol de la place centrale où elle trouve la mort, l'intuition de Dredd s’avère justifiée: le signal ne passe pas du dispositif depuis 200 étages plus bas jusqu'au récepteur au dernier étage.

À la suite de ces événements, la tour n'est plus en mode guerre, les renforts arrivent. Anderson croit avoir échoué et déclare admettre avoir échoué à son évaluation car s'étant fait prendre son arme, et s'en va après avoir remis sa plaque de juge à Dredd. La juge chef demande à Dredd quelles sont ses conclusions quant à l'évaluation d'Anderson. Il répond qu'elle a réussi l'évaluation.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Sources et légende : version française (VF) sur Allodoublage[3] et version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[4]

Judge DreddModifier

 
Carlos Ezquerra en 2005

Judge Dredd est un personnage de comics de science-fiction, né de l'imagination du scénariste écossais John Wagner et du dessinateur espagnol Carlos Ezquerra. Il est d'abord apparu pour la première fois dans la revue britannique 2000 A.D. en 1977, puis dans Judge Dredd Megazine en 1990.

 
John Wagner en 2012

Il est porté au grand écran sous le même titre, dirigé par Danny Cannon, en 1995, avec Sylvester Stallone dans le rôle éponyme, Armand Assante en Rico Dredd, Diane Lane en judge Hershey et Max von Sydow en juge suprême.

John Wagner est confiant de la nouvelle version de Pete Travis[5] : « L'histoire se concentre sur Dredd et le monde dans lequel il vit. Il est impossible de traîter tous les aspects du personnage et de sa ville, c'est probablement ce qui a nui à la réussite du premier film : ils ont essayé d'inclure trop d'éléments et se sont retrouvés avec pas grand chose. Le film Dredd reprend plus l'essentiel du travail du juge, la justice instantanée dans une ville violente du futur[6]. »

ProductionModifier

DéveloppementModifier

Le projet étant prononcé en que le réalisateur Danny Boyle allait adapter le comic book Judge Dredd aux grands écrans[7], la production DNA Films[8] s'en organise aux côtés du scénariste Alex Garland[9].

PréproductionModifier

 
L'acteur Karl Urban, venu défendre le film au TIFF 2012.

Après le refus de Duncan Jones[10], la production Reliance Entertainment engage alors Pete Travis en pour la réalisation valant 45 000 000 de dollars[1].

Quelques jours d'où la rumeur lui aurait proposé un rôle-titre[11], l'acteur néo-zélandais Karl Urban incarne finalement le juge de Mega-City One en [12],[13].

Révélée par Variety, Olivia Thirlby joint Karl Urban pour incarner Cassandra Anderson, une débutante ayant un don de télépathie[7].

La préproduction démarre le dans les nouveaux studios de Cape Town Film en Afrique du Sud, dont le film est leur première production, parce que « c'est l'endroit idéal pour la réalisation de ce projet (…) et le coût réduit de l'Afrique du Sud pour s'implanter et le nouveau film de haute technologie nous a fourni la combinaison idéale », avait expliqué Andrew Macdonald, producteur-fondateur de DNA Films[14].

TournageModifier

Le tournage a commencé le [15] jusqu'au , au Cap en Afrique du Sud. La réalisation s'est faite dans les 17 000 mètres carrés aux studios de Cape Town Film[14].

MusiqueModifier

Le compositeur écossais Paul Leonard-Morgan assure la musique du film[16].

Le film comprend également des chansons de différents artistes comme Poison Lips de Vitalic, Dubstride de Yann McCullough et Gemma Kicks, Snuffbox de Matt Berry, Pontiac Moon de Robert J. Walsh ainsi que Jubilee (Don't Let Nobody Turn You Around) de Bobby Womack.

AccueilModifier

CritiquesModifier

Dredd
Score cumulé
SiteNote
Metacritic60/100
Rotten Tomatoes79 %
Allociné 
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Le film a reçu des critiques positives. Sur Rotten Tomatoes, le film a une note de 79 %, basé sur 161 commentaires, avec une note moyenne de 6,510. Le consensus critique du site Web se lit comme suit: "Alimenté par une violence à la bombe et des effets spéciaux impressionnants, enracinés dans une humeur auto-satirique et pince-sans-rire, Dredd 3D fait un travail remarquable pour capturer l'esprit granuleux de ses sources". Sur Metacritic, le film a un score de 60100, basé sur 30 critiques, indiquant des "critiques mitigées ou moyennes". Les sondages de CinemaScore indiquent que la moyenne des cinéphiles a attribué au film un "B" sur une échelle de A + à F.

L'accueil en France est aussi positif, le site AlloCiné lui attribue une moyenne de 3.45.

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
13 414 714 $ - -

  Total mondial 41 037 742 $ - -

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Dredd » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) BrentJS, « Pete Travis to Direct 3-D Judge Dredd Reboot », sur Reelz, (consulté le )
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. http://www.allodoublage.com/news/breve.php?val=333_j+p+michael+est+loi+ordre+mais+dvd
  4. Carton de doublage.qc.ca consulté le 17 septembre 2012
  5. (en) Ben Child, « Can the new Judge Dredd excise all memories of Sly Stallone and Rob Schneider? », sur The Guardian, (consulté le )
  6. Juliette Hyman, « Le créateur de Judge Dredd parle du nouveau remake », sur FilmsActu, (consulté le )
  7. a et b (en) BrentJS, « Giant Judge Dredd Movie Update: New Title, Synopsis, Cast Addition, & Filming Location Revealed », sur Reelz, (consulté le )
  8. (en) Ryan, « Danny Boyle Will Not Direct "Judge Dredd" », sur Reelz, (consulté le )
  9. (en) Ryan, « Alex Garland Writing "Judge Dredd" Script », sur Reelz, (consulté le )
  10. (en) Ryan, « Alex Garland Writing Judge Dredd Script », sur Reelz, (consulté le )
  11. (en) Jack Giroux, « Exclusive: Karl Urban Offered and Wants to be The Law for Judge Dredd », sur Film School Rejects, (consulté le )
  12. (en) Helen O'Hara, « Karl Urban Confirmed For Judge Dredd », sur Empire, (consulté le )
  13. Anonyme, « Karl Urban sera le nouveau Judge Dredd », sur AlloCiné, (consulté le )
  14. a et b (en) Anonyme, « Our Press Releases », sur Cape Town Film Studios, (consulté le )
  15. (en) Anonyme, « Lionsgate Acquires U.S. Rights to 'Dredd,' 'Protection,' & 'Safe' », sur The Wrap, (consulté le )
  16. (en) Anonyme, « Paul Leonard-Morgan Scoring "Dredd" », sur Film Music Reporter, (consulté le )

Article connexeModifier

Liens externesModifier