Domino : La Guerre silencieuse

film sorti en 2018 et réalisé par Brian De Palma
Domino
La Guerre silencieuse
Titre original Domino
Réalisation Brian De Palma
Scénario Petter Skavlan
Acteurs principaux
Sociétés de production Backup Media
Mollywood
N279 Entertainment
Recalcati Multimedia
Schønne Film
Zilvermeer Productions
Pays d’origine Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre thriller
Durée 89 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Domino : La Guerre silencieuse (Domino) est un film multinational réalisé par Brian De Palma, sorti en 2019.

Ce film marque le retour du cinéaste américain, sept ans après Passion. Le film connaît une sortie limitée et ne sort aux États-Unis qu'en vidéo à la demande.

SynopsisModifier

. Christian est un policier de Copenhague. Son coéquipier Lars Hansen est tué par un terroriste membre de l'ISIS, Ezra Tarzi. Avec la maîtresse de son défunt collègue, il part alors à la recherche du meurtrier. Leur enquête les mène de la Scandinavie à l'Espagne, au cœur d'une Europe menacée par le terrorisme, où ils côtoient l'agent de la CIA Joe Martin[1],[2].

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Domino
  • Titre français : Domino : La Guerre silencieuse
  • Réalisation : Brian De Palma
  • Scénario : Petter Skavlan
  • Direction artistique : Kristel Dotremont et Kurt Loyens
  • Décors : Cornelia Ott
  • Costumes : Charlotte Willems
  • Photographie : José Luis Alcaine
  • Montage : Bill Pankow
  • Musique : Pino Donaggio
  • Production : Michel Schønnemann
Coproduction : Roberto Capua, Jacqueline de Goeij, Antonio P. Pérez, Leonardo Recalcati, Els Vandevorst et Johan Vanhalle
Production déléguée : Jean-Baptiste Babin, Peter Garde, David Atlan Jackson, Petter Skavlan, Joel Thibout

DistributionModifier

ProductionModifier

 
L'acteur principal Nikolaj Coster-Waldau au Stuttgart Comic-Con 2018.

Genèse et développementModifier

Alors que Brian De Palma était annoncé sur d'autres projets, notamment avec Al Pacino[4],[5],[6], il est confirmé comme réalisateur d'une coproduction européenne intitulée Domino. Le projet est révélé en par le producteur Michel Schønnemann[1].

En , à l'occasion de la parution de son premier roman, Brian De Palma déclare à propos de Domino (alors toujours en postproduction) : « Le film était très mal financé. J'ai passé beaucoup de temps dans des chambres d'hôtel à attendre que l'argent pour qu'on puisse continuer à tourner arrive. J'ai passé 100 jours en Europe et on n'a pu tourner que 30 jours. Mais, je ne sais pas comment, on a quand même réussi à faire naître un film de cette situation complètement chaotique et j'espère que vous pourrez le voir bientôt »[7].

Distribution des rôlesModifier

En , en même temps que l'annonce du projet, Christina Hendricks et Nikolaj Coster-Waldau sont confirmés dans les rôles principaux[1]. Cependant, en , il est révélé que Carice van Houten reprend le rôle de Christina Hendricks[8].

L'acteur français Ériq Ebouaney avait déjà tourné sous la direction de Brian De Palma dans Femme fatale (2002).

TournageModifier

Le tournage débute en . Il a lieu au Danemark (Copenhague), en Belgique (Anvers, Borgerhout, Bruxelles, Lint), en Italie (Cagliari et d'autres villes de Sardaigne), en Espagne (Almería) et aux Pays-Bas (Amsterdam)[9].

MusiqueModifier

L'Italien Pino Donaggio compose la musique du film. Il avait déjà travaillé sur d'autres films du réalisateur : Carrie au bal du diable (1976), Home Movies (1980), Pulsions (1980), Blow Out (1981), Body Double (1984), L'Esprit de Caïn (1992) et Passion.

SortieModifier

Le film est initialement prévu pour 2018 mais connaît de nombreux problèmes de financement et une postproduction assez longue. En , il est annoncé que Saban Films distribuera le film aux États-Unis pour une sortie limitée en salles et en vidéo à la demande[10].

En France, le film sort en direct-to-video, le en DVD et Blu-ray, édités par Metropolitan Vidéo.

Accueil critiqueModifier

Le film reçoit un accueil négatif lors de la sortie en VàD aux États-Unis. Sur l'agrégateur Rotten Tomatoes, il récolte 32% d'opinions favorables pour 56 critiques et une note moyenne de 4,2810[11]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 40100 pour 20 critiques[12]. Pour The Hollywood Reporter , Brian De Palma « s'est rarement rendu coupable de platitude, comme c'est le cas avec Domino, un thriller antiterroriste offrant juste un peu plus d'excitation qu'une procédure policière standard à la télévision ». Pour Screen Daily, Domino est « un ramassis de clichés réchauffés. Au lieu de son vieux style classieux et sa violence excentrique, Brian De Palma ne délivre que des frissons bas de gamme et d'immondes stéréotypes dans un sachet de junk-food détrempé »[13].

Pour The Playlist, le film est un gâchis  : c'est « un exercice où l'on voit De Palma travailler avec un budget qui semble s'être évaporé en cours de route. De studios de mauvaise qualité à des effets numériques pauvres, le cinéaste résiste dans une bataille perdue d'avance contre de faibles valeurs de production, qui sapent ses efforts à chaque étape. Le film semble vaincu avant même de commencer, et c'est dommage, parce qu'on y aperçoit des flashs de De Palma, tentant de laisser sa marque dans une situation qu'il ne pouvait pas gagner ». Pour The New Yorker « L'intrigue politique est dépassée et stéréotypée, les personnages pourraient tout aussi bien être des jouets en liquidation, et le gore est répulsif et gratuit ». Pour Slant Magazine, Domino contient « des mouvements de caméra trop rapides pour que ses images transmettent l'irrépressible force de la provocation »[13].

Dans la critique parue dans Birth. Movies. Death, on peut notamment lire qu'en raison de sa production compliquée le film est « extrêmement perfectible » même si « Quelques séquences ressortent [notamment] une séquence de fusillade dans laquelle le tireur a une caméra à la fois sur son visage et derrière son arme (comme dans un jeu de tir à la première personne), ajoutant une touche de XXIe siècle dans l'usage du split screen par De Palma ». La critique de The Film Stage souligne malgré tout quelques qualités du film  : « C'est un plaisir chaotique , presque méchant, profondément sérieux au sujet des blessures du terrorisme contemporain, et assez intelligent pour se moquer des circonstances autour de ceux qui le combattent »[13].

La critique française met également en avant les difficultés rencontrées lors de la production : « Domino n’est pas malade : il est au-delà. C’est le film le plus fauché, le plus décharné de toute la carrière de De Palma. [...] Chaque plan ou presque témoigne des difficultés de tournage »[14].

Box-officeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Brian de Palma de retour au cinéma avec Domino », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 1er mars 2018)
  2. (en) « First Look: Nikolaj Coster-Waldau Is on the Edge in Brian De Palma's 'Domino' (Exclusive Image) », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 1er mars 2018)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. « Pacino et De Palma se retrouvent dans la Happy Valley ! », sur Allociné, (consulté le 1er mars 2018)
  5. « Al Pacino et Brian De Palma : 20 ans après L'impasse, ils se retrouvent pour Retribution », sur Allociné, (consulté le 1er mars 2018)
  6. « Brian De Palma : pour son prochain film, il chipe le projet d’un réalisateur français », sur Allociné, (consulté le 1er mars 2018)
  7. « Brian De Palma écrivain : "L'héroïne se fait weinsteiniser et elle résiste pour pouvoir se venger" », sur Allociné, (consulté le 5 juin 2018)
  8. (en) « Carice Van Houten On For Brian De Palma's Domino », sur Empire, (consulté le 1er mars 2018)
  9. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  10. « Le nouveau film de Brian De Palma pourrait enfin sortir », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 24 mars 2019)
  11. (en) « Domino (2019) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 15 juin 2019)
  12. (en) « Domino Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 15 juin 2019)
  13. a b et c « Domino : que pense la critique américaine du dernier film de Brian De Palma ? », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 15 juin 2019)
  14. « Pourquoi Domino, le nouveau Brian de Palma, est bien plus qu'un film fauché ? », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 15 juin 2019)

Liens externesModifier