Dominique Pugliesi-Conti

personnalité politique française

Dominique Pugliesi-Conti est un homme politique français né le à Saint-Pons-de-Mauchiens (Hérault) et décédé le à Ajaccio (Corse-du-Sud).

Dominique Pugliesi-Conti
Fonctions
Député
Maire d'Ajaccio
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
AjaccioVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Fils d'Antoine Pugliesi-Conti, frère de Paul Pugliesi-Conti et d'Henri Pugliesi-Conti, il est élu en 1904 maire bonapartiste d'Ajaccio, puis, conseiller général et député de Corse de 1910 à 1919, inscrit au groupe des Républicains progressistes.

D'abord divisés en légitimistes, décidés à rétablir l'empire héréditaire au profit du fils de Napoléon III, et partisans de l'appel au peuple, favorables à l'élection du chef de l'État au suffrage universel, les bonapartistes avaient voulu faire d'Ajaccio leur « dernier bastion ». En 1910, deux ans après la constitution de leur comité central, organe directeur toujours en place, Dominique Pugliesi-Conti proclama leur ralliement à la République. Les luttes entre bonapartistes et républicains n'en continuèrent pas moins jusqu'à l'alliance de 1947. En 1971, le maire sortant, Pascal Rossini, fut réélu avec plus de 70 % des voix.

Son buste en bronze, œuvre du sculpteur Philippe Besnard, est exposé au lycée d'Ajaccio[1].

SourcesModifier

  • « Dominique Pugliesi-Conti », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Site Cronica di A Corsica de Ours Jean Caporossi [1].
  1. L'Atelier, Bulletin de l'Association Le Temps d'Albert Besnard, n° 4 spécial Philippe Besnard, 2008, (ISSN 1956-2462)