District de Karak

District de Karak
District de Karak
Le district de Karak en rouge sur la carte au sein de la province de Khyber Pakhtunkhwa.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Khyber Pakhtunkhwa
Division Kohat
Chef-lieu Karak
Démographie
Population 706 299 hab. (2017)
Densité 209 hab./km2
Langue(s) pachto
Géographie
Superficie 337 200 ha = 3 372 km2

Le district de Karak (en ourdou : ضلع کرک) est une subdivision administrative de la province Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan. Créé en 1982, le district de Karak est peuplé de 0,7 million d'habitants en 2017, surtout des Pachtounes de la tribu Khattak. C'est une région montagneuse et quasiment exclusivement rurale, située à proximité de l'Afghanistan.

Constitué autour de sa capitale Karak, le district est entouré par les districts de Hangu et de Kohat au nord, le district de Mianwali dans la province voisine du Pendjab à l'est, le district de Lakki Marwat au sud et enfin le district de Bannu et le Waziristan du Nord des régions tribales à l'ouest.

HistoireModifier

La région de Karak a été sous la domination de diverses puissances au cours de l'histoire, notamment le Sultanat de Delhi puis l'Empire moghol. Elle a ensuite été prise par l'Empire sikh en 1818, puis en 1848, elle est conquise par le Raj britannique.

En 1947, Karak est intégré au Pakistan à la suite de la partition des Indes, bien que la zone ait longtemps soutenu le mouvement Khudai Khidmatgar qui s'était opposé au mouvement pour le Pakistan. Karak devient un district en 1982 alors qu'il était auparavant intégré au sein du district de Kohat.

Géographie et ressourcesModifier

 
Paysage de Karak.

Le district de Karak est une région montagneuse, située à proximité des régions tribales frontalière avec l'Afghanistan.

Le district compte parmi les plus riches zones du Pakistan en termes de ressources en énergies fossiles. Près de 7 000 barils de pétrole et 2 500 mètres cubes de gaz y sont produits quotidiennement[1]. Par ailleurs, une forte pollution des eaux en uranium a été mesurée dans le district, à proximité du projet de mine de Shanawa, faisant craindre des effets sur la santé de la population[2].

DémographieModifier

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 430 796 personnes, dont près de 6 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 42 % environ, légèrement inférieur à la moyenne nationale de 44 % mais largement supérieure à la moyenne provinciale de 35 %. Le taux se situe à 68 % pour les hommes et 18 % pour les femmes, soit un différentiel de 50 points, bien supérieur aux 23 points pour l'ensemble du pays et aux 32 points de la province de Khyber Pakhtunkhwa[3].

Le recensement suivant mené en 2017 pointe une population de 706 299 habitants, soit une croissance annuelle de 2,63 %, inférieure à la moyenne provinciale de 2,9 % mais supérieure à la moyenne nationale de 2,4 %. Le taux d'urbanisation n'augmente que légèrement, à 7 %[4] mais l'alphabétisation progresse à 64 %, dont 84 % pour les hommes et 44 % pour les femmes[5].

La population du district est très majoritairement d'ethnie pachtoune et la langue la plus parlée est le pachto, pour plus de 99 % en 2017[6]. Plus précisément, la tribu pachtoune Khattak domine le district, et parle un dialecte du pachto nommé « khattaka »[7].

Le district est très majoritairement musulman, à plus de 99,9 % de la population en 2017. Les minorités religieuses sont très faiblement représentées, puisqu'on dénombre 145 chrétiens et 130 ahmadis ainsi que quelques rares hindous[8].

AdministrationModifier

 
Paysage de Karak.

Le district est divisé en trois tehsils, Banda Daud Shah, Takht-e-Nasrati et Karak, ainsi que 23 Union Councils[9]. Aucune ville du district ne dépasse les 30 000 habitants selon le recensement de 1998, la population urbaine totale s'élevant à 27 900 habitants environ.

Tehsil Union Councils Population (rec. 2017)[10]
Banda Daud Shah 155 642
Takht-e-Nasrati 257 137
Karak 293 520

Seule une ville dépasse les 20 000 habitants d'après le recensement de 2017. Il s'agit de la capitale Karak, qui regroupe à elle seule près de 7 % de la population totale du district et donc l'ensemble de la population urbaine, selon le recensement de 2017.

Ville Population (rec. 2017)[11]
Karak 51 149

Insurrection islamisteModifier

Le district, qui possède une frontière commune avec le Waziristan du Nord, est situé dans la zone du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan qui oppose les autorités aux insurgés talibans pakistanais.

PolitiqueModifier

De 2002 à 2018, le district est représenté par les deux circonscriptions no 40 et 41 à l'Assemblée provinciale de Khyber Pakhtunkhwa. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été respectivement remportées un indépendant et un candidat du Muttahida Majlis-e-Amal[12], et durant les élections législatives de 2013, par un candidat du Mouvement du Pakistan pour la justice et un indépendant[13].

Le militant des droits de l'homme Afrasiab Khattak est originaire de la province. Ancien membre du Parti communiste du Pakistan puis du Parti national Awami, il a été sénateur de 2009 à 2015[14].

Avec le redécoupage électoral de 2018, Karak est représenté par la circonscription no 34 à l'Assemblée nationale et par les deux circonscriptions no 85 et 86 à l'Assemblée provinciale. Lors des élections de 2018, elles sont remportées par deux candidats de la Muttahida Majlis-e-Amal et un du Mouvement du Pakistan pour la justice[15].

Résultats lors des élections législatives de 2018
Parti Voix
(national)
% Élus
nationaux
Élus
provinciaux
Mouvement du Pakistan pour la justice 77 270 39,63 % 1 0
Muttahida Majlis-e-Amal 28 548 14,64 % 0 2
Parti du peuple pakistanais 28 188 14,46 % 0 0
Autres partis 33 172 17,01 % 0 0
Indépendants 27 802 14,26 % 0 0
Total exprimés (participation : 49,69 %) 194 980 100 % 1 2
Source : Commission électorale du Pakistan[16].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Vast reserves of oil, gas in Karak sur Dawn.com, le 20 décembre 2009
  2. Estimation of uranium concentration in drinking water sources of tehsil Takht-e-Nasrati sur le site de l'Agence internationale de l'énergie atomique
  3. (en) Karak District at a glance sur census.gov.pk.
  4. (en) Provisional province wise population by sex and rural/urban - Census - 2017 Pakistan sur pbscensus.gov.pk.
  5. (en) 12 - Population (10 years and above) by literacy, sex, age group and rural/urban sur pbs.gov.pk
  6. (en) 11 - Population by mother tongue, sex and rural/urban sur pbs.gov.pk
  7. (en) Peter Bergen et Katherine Tiedemann, Talibanistan: Negotiating the Borders Between Terror, Politics, and Religion, OUP USA, , 496 p. (ASIN 9780199893096, lire en ligne)
  8. (en) 09 - Population by sex, religion and rural/urban sur pbs.gov.pk
  9. (en) Karak District Demographics sur kp.gov.pk
  10. (en) Tehsil wise provisional resultats of census - 2017, sur pbscensus.gov.pk. Consulté le 2 janvier 2018
  11. (en) Pakistan: Khyber Pakhtūnkhwā (North-West Frontier), citypopulation.de. Consulté le 30 mars 2018
  12. (en) General election 2008 sur ecp.gov.pk
  13. (en) General election 2013 sur ecp.gov.pk
  14. (en) Afrasiab Khattak sur senate.gov.pk
  15. (en) Election 2018 Constituencies sur geo.tv
  16. (en) NA-34 (Karak) sur ecp.gov.pk

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :