Discussion:FreeBSD

Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Déplacement de l'historique d'UNIXModifier

Toute la partie sur l'historique d'UNIX n'avait pas vraiment sa place dans cet article. Je l'ai déplacé dans l'article UNIX et j'y ai indiqué la provenance, pour que la liste des auteurs ne soit pas perdu. --Psychoslave (d) 6 avril 2008 à 00:51 (CEST)

Comparaison avec LinuxModifier

http://www.linux-france.org/article/these/cathedrale-bazar/cathedrale-bazar_monoblock.html


Chaokoleofr> Trop subjectif, trop positionné pro-FreeBSD...Un peu d'objectivité SVP !

Non mais laisse moi rire ! Où as tu vu que c'était trop positionné pro-FreeBSD. Tu as corrigé des mots qui t'ont sûrement choqué mais qui sont la réalité ! Tu es peut-être utilisateur Linux et t'as trouvé que cela portait préjudice à ton système chéri ! Mais sous couvert d'objectivité on va pas dire qu'un système est plus "blanc" pour faire ressortir que l'autre est moins "noir".

Alors en reprenant ce que tu as abusivement viré :

"Multi-Distribution" à la place de "Bazar", déjà c'est pas péjoratif mais c'est ce qui est utilisé pour décrire la manière dont le noyau Linux se développe ! http://www.linux-france.org/article/these/cathedrale-bazar/cathedrale-bazar_monoblock.html

FreeBSD est un système dont le développement est plus ordonné que celui de Linux ! Ça veut pas dire qu'il est meilleur ou moins bon, mais les deux systèmes ne sont pas développés de la même manière. Et l'idée de "marmitte" pour Linux rend bien car ça indique quelque chose de très vivant qui bouillonne, et c'est là aussi l'image qui est utilisée pour décrire les dév sous Linux, c'est pas réducteur pour Linux au contraire. En plus j'ai bien pris soin de mettre le mot entre guillemets "bazar" .

Et pourquoi avoir viré "distribution tierce" ? Comment appeler ça autrement ? Y a au moins un millier de distributions Linux, elles ne sont pas gouvernées par le mainteneur, alors tu vas pas me dire qu'elles ne sont pas tierces ?

Franchement sur le coup, c'est toi qui est pas objectif dans l'affaire. Enfin moi je trouve ça déplorable, de pinailler sur des détails qui sont le reflet de la réalité et d'orienter un article suivant tes appréciations subjectives !


Le problème de votre comparaison et que vous comparez une carotte et un choux. Si vous voulez comparez les distributions GNU/Linux, à du BSD, il faut le faire avec les *BSD et pas juste FreeBSD. Force est de constater que les *BSD comporte largement moins de distributions, on peut dire 4 vraiment connus (FreeBSD, OpenBSD, NetBSD, DragonFly). Mais cette comparaison n'a pas vraiment sa place dans cette article, tout comme la genèse des BSD, cette article devrait largement remanié. Psychoslave

fran - jeudi 04 mars 2010 - 13:10> Je me demande si est fondée la comparaison qui suggère que le développement de Debian serait moins "méritocratique, encadré et hiérarchisé". Ainsi la page debian.org/intro/organization montre bien que l'organisation de Debian est également méritocratique et hiérarchisée.

Simon :
Sans discussion, la section "comparaison avec GNU/Linux" mérite d'être entièrement remaniée, elle est plus que tendancieuse…
type de développement) FreeBSD : "Méritocratique, encadré et hiérarchisé." alors que pour contribuer à Linux pas besoin de mérite, savoir coder un "hello world" est largement suffisant, pas d'encadrement ni de hiérarchie non plus, Linus Torvalds intègre strictement tout les codes qu'on lui soumet sans même les lire, tout ça dans la plus grande anarchie, chacun faisant ce qui lui plaît. (et de même pour tout les autres composants GNU)
Assemblage) FreeBSD : "Centralisé, unifié."… comme je viens de le dire, GNU/Linux c'est du gros n'importe quoi. Sérieusement : sous FreeBSD on centralise avant, et on développe après, sous Linux c'est le contraire, on développe avant et les distributions re-centralisent. Bien malin sera celui qui montrera la supériorité de l'une des méthode sur l'autre : le résultat est là dans les deux cas !
Environnement de développement) FreeBSD : (résumé) "y a tout ce qui faut pour développer, jamais aucun problème de portabilité" alors que sous Linux c'est le bordel (encore), les dépôts énormes des grosses distributions, les makefile et la standardisation croissante des systèmes de paquets font que ce point de divergence ne vaut strictement rien.
Système de fichiers par défaut) (rien à dire, ce point là est aussi objectif que neutre, chapeau à l'auteur, une analyse d'une grande finesse : UFS/Ext4 bravo. C'est très surprenant, bravo, si seulement ce tableau pouvait ne comporter que cette ligne !
Sécurité) FreeBSD : un audit, un firewall, et des outils d'analyse d'intrusion, sous Linux… pas d'audit, les développeurs Linux ne savent pas lire un code, du coup ben, pas d'audit… après y a un firewall (iptable) un SECOND firewall (?) ipchains (obsolète) décidément c'est vraiment du gros n'importe quoi Linux… et Ô dieu merci des outils d'analyse d'intrusion, mais pas de SELinux.
bref, cette comparaison en l'état ne vaut pas un clou, je n'ose pas la supprimer mais le cœur y est.
la gueguerre GNU/Linux vs *BSD est amusante (même si je doute qu'elle soit très productive, le plus gros problème de *BSD c'est pas Linux… suivez mon regard) MAIS elle n'a clairement pas sa place ici.


[niki dit:

Foncierement ,dire que FreeBSD et GNU/Linux sont deux système de type UNIX. est faux.

Les BSD tendent de se rapprocher le plus des UNIX non libre au niveau fonctionnement, tandis que GNU/Linux tend à être le plus compatible avec eux.

Le but et la démarche ne sont pas les même.

De plus, les BSD ont perdu le droit de s'appeler UNIX (qui est une marque) http://en.wikipedia.org/wiki/USL_v._BSDi

GNU/Linux n'a pas essayé de s'appeler UNIX...

Cela devrait plus ressembler à ce qui est décrit là-bas :

http://en.wikipedia.org/wiki/Unix-like

http://en.wikipedia.org/wiki/FreeBSD

On ne peut pas dire "de type UNIX", on doit dire "compatible UNIX"

Alors que FreeBSD tend à être entièrement conçu par une seule équipe, chaque composant de GNU/Linux est développé par une équipe différente. De cette manière la cohésion de ces composants est assurée d'office dans le cas de FreeBSD tandis que sous GNU/Linux elle se révèle très complexe, c'est pourquoi il existe des distributions GNU/Linux, qui sont des systèmes pré-assemblés dans le but d'être plus rapidement fonctionnel pour l'utilisateur.

Comme il existe certaines distributions GNUX/Linux dont le but n'est pas d'être utilisable dés l'installation. sans vouloir chercher le but d'une distribution GNU/Linux, elles diffèrent entre elles de part :

-1-le système de packaging (debian base(debian,ubuntu,knopix),redhat base(suse,redhat,..), "source-base" (mettons dedans les Gentoo, Sorcerer, dont le but est de gérer les sources puis de compiler), Arch Linux est atypique, elle réuni les deux depuis sa création. les Debian base et RedHat base représentent la majorité des distrib à elles deux. les logiciels propriétaires proposent des packages pour ces deux systèmes, les autres systèmes sont ignoré (comprendre : il faut se démerder pour compiler soi-même)

-2-le mode d'installation et ses script

-3-les fichiers de config et outils associés, cela comprend évidemment leurs emplacements

Une fois installées, en connaissant le -3-, en console on peut retrouver ses petits sans aucun problème, les shell sont identiques après tout.

La construction des packages est parfois plus communautaire pour GNU/Linux, mais ce n'est pas toujours vrai(exemple : Debian)

L'inconvénient est majoritairement la qualité finale du package par rapport à un système centralisé comme FreeBSD, Debian est "centralisé", ce qui n'empêche pas d'abord parfois des packages de très mauvaise qualité


Entre les deux systèmes, la nomenclatures des périphériques diffèrent, de même que quelques commandes, ou encore l'arborescence du système de fichiers. C'est typiquement le même genre de différences que l'on peut trouver entre deux distributions GNU/Linux très différentes. oui et non

-Le répertoire home est dans la racine pour GNU/Linux, il est dans le /usr sous FreeBSD

-La commande ftp est rudimentaire sous GNU/Linux, elle ne l'est pas sous FreeBSD

-Sous GNU/Linux, avec une arborescence statique, quelque soit la distrib ,l'appellation est identique, même si parfois on a recourt à certain liens symboliques Toujours sous GNU/Linux est apparue l'arborescence dynamique udev(http://fr.wikipedia.org/wiki/Udev) par exemple, et là aussi on a la même appellation quelque soit la distrib.

L'équivalent de udev sous FreeBSD est devd


L'ensemble des distributions GNU/Linux étant très hétérogène, il est extrêmement difficile de le comparer à une seule entité. Cependant tout comme quelques distributions GNU/Linux, FreeBSD entend fournir un système simple, rapide, stable, sûr, à destination des utilisateurs qui ont déjà une bonne connaissance des systèmes informatiques (par exemple si lors de l'installation l'utilisateur a choisi d'installer un environnement graphique, il ne sera pas configuré automatiquement ni lancé au démarrage par défaut). À ce titre, FreeBSD se rapproche de Gentoo par exemple.

http://www.freebsd.org/doc/en/articles/linux-users/article.html

Pourquoi avoir choisi Gentoo ?

Sous Gentoo , il faut tout compiler, sous FreeBSD, il y a les package et les ports(ces derniers sont à compiler...) ,il aurait mieux valu comparer à Slackware ou Arch Linux plutôt.


Sous la version anglophone de cette page, on cite et développe la "compatibilité Linux".

Il est intéressant de voir les différences subtiles entre FreeBSD et GNU/Linux, mais est-ce réellement mis en avant de façon adéquate?

]

contenu de l'articleModifier

La partie de l'article qui raconte la genese de BSD a Berkeley, devrait etre deplacee dans une page specifique. 4.4 BSD et TCP/IP ont autant a voir avec les autres BSD que FreeBSD.


Germain pas d'accord ): (Modifier

"le navigateur web Firefox avec les extensions (plug-in) classiques comme flash." : Non (ça j'ai carrément enlevé parceque ça n'est plus vrai. Pour des raisons légales, le pluggin flash a été retiré des port ( d'ailleurs il ne "marchait" que sous la `émulation' linux, donc on pouvait déjà discuter.)

"FreeBSD est libre comme GNU/Linux" Ben non : FreeBSD est libre, linux est... `libre' :) Cette différence est bien abordé dans l'article. Ça me va si elle n'est pas approfondie, mais aux moins qu'elle ne soit pas rayé d'un très trait : pour moi elle est majeure.

"FreeBSD ne s'installe pas plus difficilement que les distributions Linux." Ben alors.. ça ça sort d'où ? :) heureusement même les gens ne connaissant ni l'un n'i l'autre reconnaisse bien là un truc, sinon subjectif, au moins pas franchement mesurable :)

L'article est vraiment bien sinon.


Germ

Hein ? Flash n'est pas retiré des ports, il y en a même plusieurs versions :

http://www.freshports.org/www/linux-f10-flashplugin10/

http://www.freshports.org/www/linux-flashplugin9/

Alors bien sûr, ça tourne sous l'émulateur, puisque l'éditeur ne tient pas à le distribuer librement sur toutes les plates-formes... Mais il y a aussi Gnash, qui est suffisant pour beaucoup d'utilisations :

http://www.freshports.org/graphics/gnash/

Th. Thomas

Mascotte FreeBSDModifier

J'ai ajouté la mascotte, que l'on trouve sur le site www.freebsd.org, ainsi que sur la version anglaise de l'article consacré au système d'exploitation en question.
Aucune objection?
Yusf
Ce n'est pas une objection, mais il me semble que FreeBSD a adopté un logo officiel il y a quelques semaines. La mascotte n'étant qu'une mascotte, on pourrait peut-être privilégier le logo ? Jastrow 16 novembre 2005 à 17:56 (CET)
Merci de me l'apprendre. J'avais eu quelques echos il y'a déjà pas mal de temps à propos d'un nouveau logo afin de convaincre les grands comptes que FreeBSD n'est pas un système "démoniaque", mais je ne m'y suis pas tellement intéressé.
Ceci dit, il semble que le logo en question, déjà publié sur l'article en allemand, pose un probleme de copyright sur wikimedia.
D'autre part, il me semble plus sage d'attendre que le site officiel de freeBSD l'affiche puis d'en choisir un (avec ou sans "the power to serve", par exemple).
Toutefois, il faut garder à l'esprit que dans le monde du logiciel libre, la mascotte a une importance non négligeable, et qu'elle fait souvent office de logo.On pourrait mettre la mascotte quelque part dans l'article, comme c'est le cas dans la version anglaise.
Salutations.
Yusf
C'est fait. L'image est sous license beerware.
Mathieu P
je me suis Permis d'ajouter Yahoo! dans la partie "Pénétration des marchés"
Lecid

PlanModifier

Il reste à faire, dans le désordre:


finir:

  • histoire (le procès USL/AT&T/Novell)


travailler:

  • développement:
    • les ressources matérielles, l'organisation autour des ressources
    • les cours à UC Berkeley tous les 6 ans (en ce moment), organisés par M. Kirk McKusick
  • pénétration dans les marchés:
    • préciser les indicateurs, les analyser


ajouter:

  • compatibilité binaire Linux, 32/64bits, etc
  • BSD certification
  • Les sécurité (trustedbsd ...)
  • ...


Mathieu P

ContribuerModifier

Même si vous n'êtes pas spécialiste de FreeBSD, vous pouvez améliorer l'article en:

  • le critiquant (fluidité, compréhensibilité, expressions bizarres). Idéalement, le texte doit être à la fois accessible dans son ensemble au novice, et à la fois assez encyclopédique (mais alors son édition est presque interminable... et donc sa lecture).
  • ajoutant les liens internes avec [[]]

Mathieu P

la dernière partie de [des marchés] est parfaitement incompréhensible. On parle d'impacte mais pas dans quel sens, de logo ou d'absence de logo, de porte parole ou d'absence de porte parole… :-s de libre, de pas libre…
et la comparaison (encore une fois, désolé) avec GNU/Linux n'apporte rien de bon… il faudrait peut être rajouter un autre article pourquoi c'est si injuste que freeBSD soit si peu présent dans les machines domestiques, alors que GNU/Linux arrive à un score colossal de 2% (!) bien que ce soit un système merdique fait par des amateurs désolé mais ça me soule ça, le problème c'est pas les 2% de machines sous Linux mais les 93% de machines sous windows, si les adeptes *BSD dépensaient la moitié de l'énergie avec laquelle ils tapent sous Linux pour taper sous microsoft ça irait bien mieux, pour tout le monde.
petit mot personnel : J'ai essayé freeBSD 8, question "user friendly" si l'on suppose que freeBSD a les mêmes aspirations que GNU/Linux en ce qui concerne la prise de part de marché en ce qui concerne les machines domestiques (ce qui n'est pas le cas, de toute évidence) et bien freeBSD a minimum 10 ans de retard sur GNU/Linux : installateur démoniaque, xorg.conf à modifier à la main, souris USB pas reconnue (supportée ?)… ça m'a rappelé ma première distribution Linux (une Red Hat 5 en 1997). Force est de constater que freeBSD n'est en concurrence qu'avec les distributions destinée aux utilisateurs les plus compétent, qui représentent qu'une part infime du parc GNU/Linux.
C'est pas demain la veille du jour ou M. Dupont l'installera tout seul parce qu'il en a marre de M$.

[niki dit :

deux choses :

1-le but de gnu linux n'est pas d'etre user friendly, le but c'est d'avoir un controle total sur ce que fait l'ordi, pas laissé ca à un soft de config toute faite, faites avec les pieds.. 2-si on veut du fainéasse friendly, il y a pc-bsd


ceci dit, j'en arrive au point suivant, je n'ai jamais vu un os/distrib user friendly où il n'y avait pas de problèmes, que ce soit au niveau des packages foireux, au niveau de la config en cas de matos non supporté pas l'interface, et en cas de bordel totale quand un upgrade plante ou en cas de plantage de la partoche, dans ces cas là, les user qui n'auraient jamais du quitter windows, formatent, changent de ditrib..

c'est pas une attitude convenable ni d'un coté, ni de l'autre. ]

Je ne suis pas convaincu par le b ut de Linux que vous exposez, de par l'absence de documents clairs expliquant la mission de GNU/Linux. Chaque distribution a une philosophie différente et il existe très clairement des distributions Linux qui veulent tendre à être user-friendly.
Concernant PC-BSD, je ne le mentionnerais pas à ce niveau de l'article, pour trois raisons majeures :
  • entre la théorie et la pratique, il y un monde de différences : je ne suis pas convaincu qu'un système d'exploitation compliquant la donne logicielle (les logiciels peuvent s'installer via les packages maisons (PBI) ou via les ports ... qui se compilent dans un jails !), installant un firewall des plus restrictifs (« je n'arrive pas à ssh ma machine ; comment, je dois configurer pf ? ») ou encore offrant la possibilité d'un partionnement zfs dans son installateur soient la définition d'un système user-friendly (et encore mois du second adjectif que vous utilisez, une configuration à l'installation assez hardcore me semblant requise pour toute personne voulant configurer son firewall) ;
  • il s'agit d'un système peu notoire, et la comparaison ne parlera donc pas au lecteur potentiel ;
  • je ne trouve pas de source (et cela rejoint peut-être le premier point) hormis l'ouvrage de Dru Lavigne sur PC-BSD (mais que je ne qualifierais pas de source secondaire indépendante, Dru Lavigne étant aujourd'hui Director of Community development de PC-BSD) définissant le système comme user-friendly.
Le fait que Linux soit plus user-friendly que FreeBSD est d'ailleurs une critique externe, venant de magazines ou blogs de linuxiens (les études d'accessibilité universitaires que j'ai pu lire s'intéressaient-elles directement au DE, plus souvent Gnome et KDE).
Je n'aborderai pas votre dernier point, les mêmes problèmes existant au travers de l'ensemble des OS, y compris Windows.
Que suggérez-vous comme formulation dans l'article concernant le caractère user-friendly qui pourrait résumer l'ensemble de la problématique, et ce, appuyé de quelles sources ? --Dereckson (d) 27 décembre 2010 à 09:55 (CET)


[niki dit:

si vous retirez de la donne pc-bsd pour les raisons que vous citez, alors vous devez absolument retirer gnu linux des os user friendly. pc-bsd n'est pas un fork de free-bsd, c'est plutot un build de freebsd avec des outils en plus. en pbi, il ya ni plus ni moins que l'ensemble des soft que l'utilisateur lambda utilise(traitement de texte, musique, web, video). vouloir utiliser ssh , c'est se montrer d'un niveau plus avancé. donc dans ce cas là , on peut très bien parcourir le handbook de freebsd qui se veut des plus pointu et précis !!

"user friendly ", il faudrai déja le définir. si on se reporte à la définition d'origine, cf la page en anglais http://en.wikipedia.org/wiki/Usability

le terme est tout relatif. on y voit aussi la notion de clarté , d'efficience.

actuellement il y a une connotation avec l'utilisateur "qui n'y connait rien mais qui arrive quand même à.." avec un peu d'effort , on peut arriver à un résultat identique et moins fastidieux en utilisant la console. oui..il faut lire... mais rappelez-vous le manuel d'utilisation de dos, de windows, les livres pour maitriser xp , office et autre, pour vulgariser ces notions qui sont d'une évidence pour d'autre.

si par user friendly, on doit absolument ne compter que sur une interface graphique..elles sont parfois bien complexe à mettre en oeuvre !!


si par user friendly, on veut dire auto-configuration,installation en un clic, je vous conseilles d'essayer pc-bsd avec du matériel supporté puis de prendre ubuntu avec du matériel exotique non supporté les deux remplissent cette fonction de "user friendly", mais pas toujours


concernant le but de gnu linux : si vous voulez savoir son but, vous devez considérez que dans gnu linux, le linux, n'est que de trop en l'état. un de ses buts est de contrôler entièrement le code..et la machine, en partant de la dernière proposition de user friendly , certaines choses sont indisponibles en mode graphique. le mode graphique et ses outils sont moins puissants que le mode console, voir moins rapide(cela prend plus de temps à cliquer sur X fenêtres que de taper une commande qui fait tout en une fois) d'autres fois l'interface fait n'importe quoi, on ne controle pas ce qu'elle fait

exemples:

-dans ubuntu qui est la réfèrence en user friendly, le driver existe, la solution est possible en console, l'interface graphique ne détecte pas le matériel. à contrario, le matériel n'est pas supporté mais l'interface configure la machine avec un driver incompatible

-installation d'un serveur, ok, config, ok, sécurité absente, pas ok


ma suggestion serait d'enlever cette notion de user friendly si on tiens compte de pc-bsd. et (sinon )de remplacer ca par "demande un investissement plus sérieux", beaucoup plus neutre et réaliste. ]

Mise à jour de l'articleModifier

Bonjour, En relisant à tête reposée l’article, je l’ai trouvé un petit peu long et le style narratif n’est pas étranger à cela. En fait, je propose une refonte de l’article dans un style plus synthétique à l’image de son homologue anglais. Bien entendu, il est hors de question de faire disparaître le contenu actuel, mais il me semble plus propice de le déplacer dans un article connexe tel que FreeBSD:Histoire, le tout constituant un corpus FreeBSD.

Pour faire synthétique, je propose de faire comme le Grand Bleu, une version courte grand public et une version longue, pour les fans (et un DVD ?). Si vous souhaitez en discuter, j'ai ouvert un fil sur le forum du fug-fr : https://fug-fr.org/cgi-bin/yabb2/YaBB.pl?num=1160668151/0#0

--Ros 11 octobre 2006 à 10:06 (CEST)

Je suis également de cet avis. Le style me deplaît, un peu lourd. Et malgré la longueur de l'article, je trouve qu'il passe beaucoup trop de temps sur une partie de l'historique qui n'est pas exclusive à FreeBSD et pas assez sur les évolutions récentes (le douloureux chemin vers FreeBSD 6). Puis ça parle pas beaucoup non plus de l'organisation même du projet (les différentes teams et leur fonctionnement est survolé). Bref, je suis pour une refonte. Si Ros passe encore par ici, on peut se coordonner pour faire un article de qualité :) PS: Outre Apple, on peut également citer NetASQ et Juniper comme entreprises ayant construit son produit à partir de FreeBSD--eberkut 6 janvier 2007 à 19:54 (CET)

Je me demande comment a ete calcule le nombre de committers (3 fois le nombre reel) et de contributeurs. Je pensais retirer completement ce dernier nombre qui me parait bien en dessous de la realite et surtout completement arbitraire.

FlorentThoumie 19 décembre 2006 à 18:20 (CET)

La liste des committers est sur http://www.freebsd.org/doc/en_US.ISO8859-1/articles/contributors/staff-committers.html
Il y a une autre liste sur http://www.freebsd.org/doc/en/articles/contributors/contrib-additional.html pour les personnes ayant fait des contributions, sans être committer (mais incomplète, tous les committers ne me semblant pas être au courant qu'ils doivent systématiquement ajouter dans cette liste les personnes soumettant des patches sur le bug report ; il faut dire que les instructions à ce sujet sont planquées dans une obscure section du Committer's Guide). --Dereckson (d) 4 janvier 2011 à 00:37 (CET)

explicationsModifier

Beaucoup est resté de l'époque Berkeley Software Distribution et du CSRG avec - entre autres : de grandes parties des sources, des sources sont publiées avec le système, des décisions prises par un groupe réduit de développeurs.
Ça veut dire quoi ? Déjà "beaucoup est resté", ça sonne bizarre. "Beaucoup" de quoi ? Beaucoup de gens, beaucoup d'idées, d'habitudes ? Qu'est-ce que "l'époque Berkeley Software Distribution" ? Étant donné que c'est le nom du système (bsd) pourquoi cette époque serait-elle terminée ?
":de grandes parties des sources" , quoi ??? C'est ça qui est resté ? de grandes parties des sources ? Ah... Ça veut dire que des lignes de codes d'un ancien système d'une époque BSD ont été gardées dans le nouveau système FreeBSD, c'est ça ? Ben faut comprendre.

VersionsModifier

Il faudrait refaire l'image, la version 8.2 est sortie. --Erdnaxeli (d) 4 mars 2011 à 22:10 (CET)

Liens externes modifiésModifier

Bonjour aux contributeurs,

Je viens de modifier 1 lien(s) externe(s) sur FreeBSD. Prenez le temps de vérifier ma modification. Si vous avez des questions, ou que vous voulez que le bot ignore le lien ou la page complète, lisez cette FaQ pour de plus amples informations. J'ai fait les changements suivants :

SVP, lisez la FaQ pour connaître les erreurs corrigées par le bot.

Cordialement.—InternetArchiveBot (Rapportez une erreur) 23 juillet 2018 à 05:38 (CEST)

Revenir à la page « FreeBSD ».