Discussion:Cycle menstruel

Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Voici un petit schéma sur le contrôle hormonal des cycles sexuels chez la femme. Pourrait-on l'insérer dans cette page (je laisse les vieux de la vieille décider...)

Il mériterait d'être travaillé un peu plus en profondeur : y apporter plus de détails et le rendre un poil plus esthétique, comme par exemple éviter que le texte ne soit masqué par une flèche et augmenter la taille des polices de caractère... Peut-être demander de l'aide à l'atelier graphique ? Ceci dit, l'initiative est très bonne. Moez m'écrire 3 mai 2006 à 23:49 (CEST)

zkxjmxla LH (la LH apparaissant à gauche et donnant l'impression qu'elle joue le rôle prédomiant au début du cycle menstruel.

  • Que c'est la FSH qui esr responsable de la croissance du follicule ovulatoire et la LH de l'ovulation
  • Que l'estradiol par l'effet d'un rétro controle positif est responsable du pic de LH préovulatoire lui même à l'origine de l'ovulation
  • Que l'estradiol est responsable de la croissance de l'endomètre et la progestèrone stoppe la croissande de l'endomètre et lui permet d'acquèrir des propriètès lui permettant l'implantation de l'oeuf.

Un vieux de la vieille Mirmillon 4 mai 2006 à 05:43 (CEST)

Remarque d'un candide aux rédacteurs:Modifier

La chronologie présente les étapes du cycle relativement à un début mais ne précise à aucun moment quel jour est considèré comme jour 0 par convention. Je me permet donc de mentionner le premier jour des règles comme premier jour du cycle au début de la section "endomètre", et laisse aux spécialistes le boulot d'ajuster (ou corriger si j'ai tort), avec la terminologie adéquate, cette précision qui n'est pas une évidence pour les non spécialistes. Par ailleurs, cet article est AMA rédigé à destination de professionnels qui connaissent déjà son contenu, et est à mon sens illisible même pour un amateur un peu informé, ce qui réduit énormément son interet. MattOTop, 12 aout 2007 01:25 (CEST)

Quid de l'arrêt des règles pendant l'allaitement ?Modifier

Cet arrêt est mentionné dans quelques ouvrages, et aussi par quelques mamans. Selon les auteurs Ian Stewart et Jack Cohen (The Science of Discworld) il était même cause de l'ignorance par plusieurs peuples de ce cycle, les femmes y étant pour la plupart, de la puberté à la mort (parfois en couches), soit enceintes, soit en train d'allaiter.

A contrario, j'ai connu une femme me disant qu'elle avait eu son deuxième enfant un an après la naissance du premier, l'absence de règles pendant les trois mois d'allaitement ayant convaincue son mari et elle qu'elle était à nouveau enceinte, et qu'"il n'y avait donc pas de raison de se priver" (c'était en 1937). J'ignore si cela est plausible médicalement, et je me doute que les avis différeront d'un spécialiste à l'autre : on voit souvent des spécialistes être d'avis opposés, mais on n'en voit jamais aucun avoir tort :-) 212.198.148.180 (discuter) 15 décembre 2013 à 19:29 (CET)

Voir à ce sujet Contraception#Méthodes naturelles ou Planification familiale naturelle#Méthode de l'allaitement maternel et de l'aménorrhée ou Allaitement#Chez la mère. Bloubéri (discuter) 15 décembre 2013 à 21:36 (CET)

Une belle métaphore, mais je n'en sais plus l'origineModifier

Un médecin avait décrit dans un livre les règles comme "les larmes de l'utérus déçu". Pas question de reporter cela das l'article sans la référence, mais si quelqu'un la possède, cette citation serait pertinente tant elle est parlante. 82.226.27.88 (discuter) 4 janvier 2015 à 20:36 (CET)

Fichier proposé à la suppression sur CommonsModifier

Message déposé automatiquement par un robot le 5 décembre 2016 à 20:22 (CET).

Fichier proposé à la suppression sur CommonsModifier

Message déposé automatiquement par un robot le 5 décembre 2016 à 20:22 (CET).

Fichier proposé à la suppression sur CommonsModifier

Message déposé automatiquement par un robot le 5 décembre 2016 à 20:23 (CET).

Fichier proposé à la suppression sur CommonsModifier

Message déposé automatiquement par un robot le 5 décembre 2016 à 20:24 (CET).

AméliorationsModifier

Bonjour, il serait bien de préciser dès l'introduction que le sujet concerne les humains, de présenter les autres primates qui ont des règles, et peut-être détailler ce qui se passe chez les autres animaux avant de se recentrer sur l'espèce humaine. Une autre donnée à ajouter est la fausse idée que les règles d'un groupe de femmes qui vivent ensemble se synchronisent : comment cette idée est apparue et les études qui l'ont invalidée. Merci. Damouns 5 juillet 2018 à 12:51 (CEST) Damouns 5 juillet 2018 à 12:51 (CEST)

Cycle de 32 jours chez les IndiennesModifier

L'indication du fait que le cycle était de de 32 jours et non de 28 chez la majorité des Indiennes (d'Inde) était mentionné dans l'ancien article, accompagné de deux références vers des sources. A-t-il été placé ailleurs, et si oui, où ? Merci 82.226.27.88 (discuter) 6 février 2019 à 20:34 (CET)

Je crois que c'est dans l'introduction ? Esprit Fugace (discuter) 6 février 2019 à 21:03 (CET)

Approche biaisée et étroiteModifier

L'article, dont je ne doute pas de la qualité sur le plan biologique, ne répond pas à son titre et, soit parce qu'il est incomplet soit parce qu'il ne fournit pas les renvois nécessaires, laisse béantes plusieurs questions :

- Comme relevé par le bandeau d'alerte, il ne concerne que le cycle menstruel chez Homo sapiens. L'article menstruation évoque pour sa part de nombreuses espèces dont les femelles sont réglées. Il est justement intéressant que ce cycle soit inversé chez certains anthropoïdes, dont Homo.

- Il serait intéressant d'aborder (au besoin par un simple renvoi) la facon dont les espèces ignorant le cycle menstruel "gèrent" l'ovulation, au moins pour les mammifères ; et l'aspect phylogénétique : comment le cycle est-il apparu dans l'histoire évolutive et à quel besoin/avantage évolutif répondait-il ?

- Il traite du cycle uniquement dans le cas "régulier" ou infécond. Le cas dans lequel le cycle est modifié par la fécondation, qui est pourtant sa raison d´être, est absent et devrait être abordé soit dans chaque section, soit dans une section dédiée.

- Il se cantonne au traitement biologique du cycle. Un être humain ne se réduisant à sa mécanique biologique, de nombreux autres aspects ne devraient-ils pas être traités (où faire l'objet d'un renvoi si c'est le cas ailleurs) : psychologie, sociologie, ethnologie, cultures. Voici un exemple d'information à laquelle l'article reste imperméable : "Le cycle menstruel des gains des danseuses de club pour hommes confirme l’existence d’un œstrus chez la femme", Hanoune 2008...

- Par ailleurs, les aspects pathologiques ne portent-ils que sur l'ovulation ?

Je suggère donc un nouveau plan :

1. Le cycle menstruel selon les espèces (dont absence de cycle et phylogenèse)

2. Biologie du cycle menstruel de la femme (l'essentiel de l'article actuel)

3. Le cycle menstruel : psychisme et société

Une autre solution (à mon avis moins pertinente) peut être de modifier le titre et de créer d'autres articles...

J'ai ajouté "Œstrus" et "Camouflage de l'œstrus" (d'ailleurs très faible) dans les articles connexes.

--Dgreusard (discuter) 15 décembre 2019 à 11:15 (CET)

Le "1" part d'une hypothèse (à savoir, que cette apparition serait unique et indiquerait un branchement phylogénétique) qui me semble n'être pas soutenue : si j'en crois cet article, le cycle menstruel tel qu'on le connaît s'applique essentiellement aux primates, à quelques espèces de chauves-souris, et aux musaraignes-éléphant (convergence évolutive, peut-être). Je suis dubitative sur la pertinence de parler de l'absence de cycle sur cet article. Je suis en revanche tout à fait d'accord pour estimer que l'article devrait au moins parler des autres espèces et discuter un peu de l'apparition du cycle dans l'histoire des espèces qui le subissent.
Une bonne partie du "3" me semble être traitée dans Menstruation#Histoire_et_sociétés. Les influences du moment du cycle sur la personne qui le subit (variations de l'humeur) ou sur les autres (modifications du comportement en réaction) sont assez difficiles à cerner - il y a des études, certes, mais portant généralement sur des effets subtils, des effectifs faibles (comme l'étude citée : 18 danseuses, et il y a d'autres explications possibles, comme le souligne cet article), ou des interprétations un peu hâtives. De plus, une bonne part de ces études se focalisent sur l'oestrus (merci de l'avoir lié, et l'article lui-même est assez pauvre et mériterait d'être enrichi) ou sur le syndrome prémenstruel. Je ne suis pas opposée à ce qu'on en parle, mais une telle section comporterait une bonne part de spéculation.
Vu mes réserves sur de telles sections, et ma conviction que ces parties ne sauraient atteindre l'importance d'une éventuelle partie "2" qui reprendrait le contenu actuel de l'article, au final je me trouve plutôt opposée à l'idée de ce plan. Par ailleurs, dans le cas où le cycle n'est pas infécond, il cesse d'être un cycle - les conséquences en sont traitées dans d'autres articles (Fécondation, Gestation, Grossesse...), il ne me paraît pas complètement pertinent de développer ici. Les aspects pathologiques ne se limitent pas qu'à l'ovulation, et en effet on devrait pouvoir aussi parler de dysménorrhées et d'endométriose quelque part. Là, je vous rejoins - les troubles du cycle menstruels méritent d'être mentionnés ici ailleurs que juste dans la palette.
Globalement, je trouve que l'article actuel est plutôt mal fichu, et mériterait une réorganisation. Certes, je ne suis pas d'accord avec le plan que vous proposez, mais j'admets avec vous que le plan actuel est inadéquat et mériterait d'être revu, et que le contenu est insuffisant et partiel. Esprit Fugace (discuter) 16 décembre 2019 à 18:05 (CET)
Revenir à la page « Cycle menstruel ».