Discussion:Constellation

Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

DiscussionsModifier

Les liens sont sous la forme [[Bélier (constellation)|Bélier]] puisque plusieurs ont le tendance à nécessiter la désambiguation avec d'autres sujets. Pour ceux qui n'ont pas ce besoin (genre "Petit renard" ou "Chiens de chasse") je suggère d'en faire un REDIRECT, afin de conserver le consistance en forme de liens. - Montréalais


Proposition d'article de qualité refusée le 25 novembre 2005Modifier

Cet article a été proposé comme article de qualité mais a été rejeté car ne satisfaisait pas les critères de sélection dans sa version du 25 novembre 2005 (historique).
Si vous désirez reprendre l'article pour l'améliorer, vous trouverez les remarques que firent les wikipédiens dans la page de vote.

Description de références pour l'articleModifier

Voici quelques références sur les constellations trouvées par les étudiant-e-s du projet:CCHIC 2015 et que je prends le temps d'analyser. - Simon Villeneuve 27 janvier 2015 à 20:31 (CET)

  • (en) Michael E. Bakich, The Cambridge Guide to the Constellations, Cambridge University Press, , 320 pages p. (présentation en ligne, lire en ligne)
  • (en) Tony Flanders, « Constellation Names and Abbreviations », sur http://www.skyandtelescope.com/, Sky & Telescope, (consulté le 27 janvier 2015)
    • L'article donne un historique des origines, descriptions et prononciations des noms de constellation, puis liste l'appellation de ces dernières ainsi que leur nom « commun ». Relativement complet, l'article est publié par un magazine d'astronomie reconnu. D'après la biographie du magazine, Flanders est un astronome amateur passionné d'astronomie depuis de nombreuses années, mais sans avoir une formation spécifique en la matière.
  • (en) E. Caffau, P. Bonifacio, P. François et al., « A primordial star in the heart of the Lion », Astronomy and Astrophysics, vol. 542, no A51,‎ (résumé, lire en ligne)
    • Article publié dans l'une des revues les plus reconnues du domaine de l'astronomie/astrophysique par des chercheurs d'institutions provenant de plusieurs pays (Allemagne, France, Russie, Italie, Chili, etc.). Cependant, la référence traite de l'étoile SDSS J102915+172927 et la seule référence aux constellations est que cette dernière est située dans la constellation du Lion.
  • Owen Gingerich et Warren Melvin Young (trad. ?), Constellations, Encyclopédie Universalis (lire en ligne)
    • Article d'une encyclopédie reconnue qui s'assure d'une certaine qualité de ses publications. Les auteurs sont des professeurs universitaires d'astronomie américains reconnus. On ne précise pas qui est/sont le-s traducteur-s. Le sujet est bien couvert et résumé.
  • (en) Michael A. Covington, Celestial Objects for Modern Telescopes : Practical Amateur Astronomy, Cambridge University Press, , 268 p. (présentation en ligne, lire en ligne), chap. 6 (« Constellations »), p. 80-86
  • [vidéo]Flight 33 Productions (en) et Workaholic Productions, Constellations, RMC Découverte, (durée : 42 minutes 19 secondes)
    • Épisode 10 de la deuxième saison de la série télévisée The Universe, consacré aux constellations. D'une durée de 42 minutes, l'épisode présente différent intervenants du milieu de la vulgarisation scientifique américaine et met en scène plusieurs animations. Bien que je connais quelques-uns des intervenants présentés, je ne connais pas les auteurs du documentaire.
  • (en) Christopher J. Dolan, « The Constellations and their Stars », sur http://www.astro.wisc.edu, Université du Wisconsin à Madison, (consulté le 27 janvier 2015)
    • Ce site de presque 20 ans d'âge (!) a été gardé en activité par l'université du Wisconsin car il est très complet. Il présente plusieurs aspects liés aux constellations (définition, noms, abréviations, prononciation, liste, temps de l'année idéal pour l'observation, références, FAQ). L'auteur affirme être un développeur logiciel qui a obtenu un doctorat en astronomie de l'Université du Wisconsin à Madison en 2000. L'auteur est également un contributeur à divers projets web, dont Wikipédia en anglais (où il cumule environ 150 contributions).
  • Eugène Delporte, Délimitation scientifique des constellations (tables et cartes), Cambridge, Cambridge University Press, , 41 p. (présentation en ligne)
    • L'auteur serait responsable du découpage actuel des constellations de l'UAI. L'ouvrage est publié par un éditeur de renom, mais je n'ai pas trouvé de site permettant de le consulter en ligne, en totalité ou en partie.
  • (en) James B. Kaler (en), « The Constellations », sur http://stars.astro.illinois.edu, Université de l'Illinois, 14 février 2014 (dernière modification) (consulté le 27 janvier 2015)
    • Site web créé par James B. Kaler, professeur émérite en astronomie de l'université de l'Illinois. Il donne une brève présentation et recense une liste des constellations avec leur noms, abréviations, leur étoile la plus brillante et des commentaires.
  • Jérôme Lalande, Astronomie, t. 1, Chez la veuve Desaint, , 3e éd., 378 p. (présentation en ligne, lire en ligne), « Livre III et Livre IV », p. 187-280
    • Premier des 3 tomes divisés en 24 livres de l'astronomie de Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande, un astronome français du XVIIIe siècle. C'est la troisième édition de cet ouvrage de 378 pages, publié par un éditeur qui m'est inconnu. Le livre parle des constellations aux « chapitres » III et IV. À l'époque, les constellations ne sont pas découpées de la même manière qu'aujourd'hui.
  • (en) Robert Burnham, Burnham's celestial handbook : an observer's guide to the universe beyond the solar system, New York, Dover Publications, , 2138 p. (ISBN 048623567X, présentation en ligne, lire en ligne)
    • Guide d'astronomie de 2138 pages publié en 1978 par l'astronome Robert Burnham. Bien que n'ayant aucune formation post-secondaire formelle, Burnham semble s'être fait un nom dans le milieu. Où parle-t-il de constellation dans le livre et à quel point l'information est pertinente/utile/à jour, bref crédible ? Je ne sais pas, il n'y a pas d'aperçu en ligne. Il faudrait emprunter le livre à la bibliothèque pour voir.
  • (en) Bruce McClure et Deborah Byrd, « EarthSky's meteor shower guide for 2015 », sur http://earthsky.org, Earth & Sky (en), (consulté le 28 janvier 2015)
    • Article publié sur le site de l'ancienne émission de radio Earth & Sky et dédié aux pluies d'étoiles filantes. Le sujet des constellations est ici secondaire. Les auteurs me sont inconnus. D'après le site web, McClure est l'éditeur en chef du site, aurait publié des milliers d'articles d'astronomie depuis 2004 et donnerait des présentations en planétarium. Toujours d'après le site, Byrd est la fondatrice de l'émission radio et du site EarthSky. Elle pratiquerait la vulgarisation scientifique depuis 1976.
  • Valentin Gallouedec, « Constellation de Cassiopée », sur http://www.univers-astronomie.fr, Univers Astronomie, l'encyclopédie de l'Astronomie, (consulté le 28 janvier 2015)
    • Article détaillé sur la constellation d'Andromède publié par un site qui, d'après sa présentation, a été fondé en 2010 par le WEBMESTRE (je ne trouve pas son nom). Difficile aussi d'avoir des informations sur l'auteur. Si c'est le même qu'ici, nous avons affaire à un passionné d'astronomie de 19-20 ans.
  • Robin Kerrod (trad. ?), L'Atlas du ciel, Montréal, Canada, Éditions Hurtubise inc., , 160 p. (ISBN 978-2-89428-854-2, présentation en ligne)
    • Ouvrage de 160 pages sur différents aspects de l'observation du ciel. Sans table des matières ni accès en ligne, il faudrait que j'emprunte le livre à la bibliothèque pour voir où et à quel degré il parle des constellations. L'ouvrage est publié par une maison d'édition montréalaise. D'après ce site, Kerrod est un astronome expert membre de la Royal Astronomical Society et de la British Interplanetary Society. On ne dit pas qui est/sont le-s traducteur-s.
  • Antoine Griveaud, « Apprendre les constellations », sur http://www.learnconstellations.com (consulté le 28 janvier 2015)
    • Site web (date de parution = ?) donnant quelques exercices de base pour reconnaître les constellations. L'auteur se présente comme un passionné d'astronomie dont l'adresse agriveaud laisse penser que c'est Antoine Griveaud. Qui est Antoine Griveaud ? Sais pas.
  • (en) Collectif d'auteurs, « The Constellations », sur http://www.iau.org, Union astronomique internationale (consulté le 28 janvier 2015)
    • Site présentant les constellations telles que définies par l'Union astronomique internationale. L'organisme est une autorité mondiale en la matière. Les auteurs du site sont multiples et leur crédibilité est endossée par l'organisme.
  • (en) Philip Ball, « Stars and spuds », Nature,‎ (lire en ligne)
    • Article publié par l'un des éditeurs scientifiques les plus reconnus de la planète. L'auteur est membre du personnel de la revue. Il s'exprime ici à propos des liens que les gens ont fait, à toutes les époques, entre les étoiles et la météorologie. Le sujet des constellations ici n'est que secondaire.
  • (en) Collectif d'auteurs, Constellation, Wikipédia en anglais,
Revenir à la page « Constellation ».