Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Dexippe (philosophe).
Dexippe
Fonction
Archonte éponyme
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Dème
Hermos (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Domaine

Dexippe, de son complet Publius Herennius Dexippus, est un homme politique, militaire et historien grec, né vers 210 et mort vers 278.

CarrièreModifier

Né à Athènes sous l'Empire romain, il exerce les fonctions de prêtre et archonte éponyme. Il commande le contingent athénien à la bataille des Thermopyles où il repousse l'assaut des Hérules (entre 253 et 267)[1],[2]. Il relate cette guerre dans ses Σκυθικά (Scythica), le nom de « Scythes », dans son récit, désignant principalement les Goths[3] : il insiste sur la nécessaire complémentarité entre les troupes romaines professionnelles et les volontaires grecs venus défendreleur province[4].

Œuvre et postéritéModifier

La notice que lui a consacré Photios[5] nous permet de connaître la composition de son œuvre. Dexippe est l'auteur d'une histoire des Diadoques en quatre livres, résumant sans doute l'œuvre d'Arrien. Il a aussi rédigé un ouvrage de Scythica décrivant les guerres des Romains contre les barbares germaniques entre 238 et le règne d'Aurélien. Mais Dexippe est surtout connu comme l'auteur de l' Histoire universelle ou Histoire des temps, composée de 12 livres au moins, panorama d'histoire universelle des origines à Claude le Gothique, dans le prolongement des œuvres d'Ephore et de Diodore. Photios parle de manière élogieuse du style de Dexippe, qu'il nomme un second Thucydide.

L'essentiel de cette œuvre est perdue, il n'en reste que quelques fragments conservés dans les extraits constantiniens d'époque byzantine (Excerpta de legationibus). On peut aussi en avoir une connaissance indirecte car elle sert de source à l'Histoire Auguste, qui peut toutefois parfois le citer de manière falsifiée[6], et à Georges le Syncelle, ainsi peut-être qu'à Zosime. Elle sert aussi de modèle à Eunape de Sarde dont l'œuvre historique prend la suite chronologique de celle de Dexippe. Les « Chroniques » byzantines de Jean Malalas (VIe s) et de Jean d'Antioche, (VIIe s) s'inspirent aussi des ouvrages de Dexippe.

Dexippe doit être distingué du Dexippe commentateur grec d'Aristote, qui a laissé un commentaire des Catégories d'Aristote.

NotesModifier

  1. Millar, 1969
  2. Mallan, Christopher; Davenport, Caillan (November 2015). "Dexippus and the Gothic Invasions: Interpreting the New Vienna Fragment". Journal of Roman Studies, p. 206-207.
  3. Chisholm, Hugh, ed. (1911). "Dexippus, Publius Herennius" . Encyclopædia Britannica. 8 (11th ed.). Cambridge University Press. p. 141.
  4. Diederik W.P. Burgersdijk et Alan J. Ross, Imagining Emperors in the Later Roman Empire, Brill, 2018, p. 25-26.
  5. Codex 82
  6. Paschoud, 1991

BibliographieModifier

éditionsModifier

  • Gunther Martin, Dexipp von Athen. Edition, Übersetzung und begleitende Studien, Tübingen, 2006.

étudesModifier

  • Fergus Millar, « P. Herennius Dexippus. The Greek World and the Third Century Invasions », Journal of Roman Studies 59, 1969, p. 12–29.
  • François Paschoud, « L'Histoire Auguste et Dexippe », dans G. Bonamente et al. ed., Historiae Augustae Colloquium Parisinum, 1991, p. 217-69.

Liens externesModifier