Ouvrir le menu principal

Fergus Millar

historien britannique de la Rome antique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millar.

Fergus Millar, né le à Édimbourg, est un historien britannique spécialiste de l'histoire romaine. Il a été titulaire de la chaire Camden d'histoire ancienne[1] (Camden Professor of Ancient History (en)) à l'université d'Oxford, de 1984 à sa retraite en 2002, et il est membre de la British Academy depuis 1976.

Sommaire

BiographieModifier

Fergus Graham Burtholme Millar fait ses études universitaires à Oxford, d'abord à Trinity College, puis à All Souls College, où il obtient son doctorat en 1962.

De 1964 à 1976, il est fellow à Queen's College (Oxford). En 1976, il est nommé professeur d'histoire ancienne à Londres, University College, où il succède à Arnaldo Momigliano. Il y reste jusqu'en 1984, date à laquelle il obtient la chaire Camden à l'université d'Oxford, à la suite de Peter Brunt[2].

En 1976, il est élu à la British Academy, dans la section d'Antiquité classique.

Fergus Millar s'est engagé politiquement pour défendre l'indépendance des institutions d'enseignement supérieur et de recherche contre le contrôle gouvernemental[3].

HommagesModifier

En 2005, il reçoit la Kenyon Medal (en) de la British Academy.

Il est nommé Knight Bachelor par la reine en juin 2010[4], ce qui lui vaut d'être désormais Sir Fergus Millar.

PublicationsModifier

  • Study of Cassius Dio, Oxford University Press, 1964, 250 p. (ISBN 0-19-814336-2)
  • The Emperor in the Roman World, 31 BC–AD 337, Cornell University Press, 1977, 657 p. (ISBN 0-8014-1058-4)
  • The Roman Near East (31 BC–AD 337), Harvard University Press, 1993, 587 p. (ISBN 0-674-77886-3)
  • The Crowd in Rome in the Late Republic, University of Michigan Press, 1998, 236 p. (ISBN 0-472-08878-5)

Ses communications et ses articles ont été réunis par Hannah M. Cotton et Guy M. Rogers en trois volumes :

  • Rome, the Greek World, and the East, I. The Roman Republic and the Augustan Revolution, Chapel Hill, The University of North Carolina Press, 2002, 383 p. (ISBN 0-8078-4990-1)
  • Rome, the Greek World, and the East, II. Government, Society and Culture in the Roman Empire, Chapel Hill, The University of North Carolina Press, 2004, 470 p. (ISBN 0-8078-5520-0).
  • Rome, the Greek World, and the East, III. The Greek World, the Jews, and the East, Chapel Hill, The University of North Carolina Press, 2006, 552 p. (ISBN 0-8078-5693-2).

Notes et référencesModifier

  1. Cette chaire, fondée en 1622, est la plus ancienne et la plus prestigieuse chaire d'histoire au Royaume-Uni.
  2. Lui-même successeur de Ronald Syme.
  3. John North, « Introduction:Pursuing Democracy », in Representations of Empire, cité en bibliographie, p. 1-10.
  4. The London Gazette, 12 juin 2010.

BibliographieModifier

  • A. K. Bowman, H. M. Cotton, M. Goodman et S. Price éd., Representations of Empire. Rome and the Mediterranean World, « Proceedings of the British Academy », 114, Oxford, 2002.
  • Stéphane Benoist, « Un parcours d’‘‘évidence‘‘ : Fergus Millar et le monde romain, de la République au Principat », Revue historique, 2004/2, p. 371-390 (en ligne).
  • Stéphane Benoist éd., Rome, A City and its Empire in Perspective: The Impact of the Roman World Through Fergus Millar's Research/Rome, une Cité impériale en jeu : l'impact du monde romain selon Fergus Millar (« Impact of Empire », 16), Leyde, Brill, 2012. Voir la table des matières. (ISBN 978-90-04-23123-8)

Liens externesModifier