Delhy Tejero

Peintre espagnole
Delhy Tejero
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Adela Tejero BedateVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Delhy TejeroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Peintre, illustratrice, peintre muraliste, dessinatrice, professeur d'art et de dessinVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Mouvements

Delhy Tejero, née en 1904 à Toro (Zamora) et morte à Madrid en 1968, est une peintre et dessinatrice espagnole liée au célèbre mouvement des Las Sinsombrero.

BiographieModifier

Née Adela Tejero Bedate, elle reçoit une instruction liée à la pédagogie de la célèbre Institution libre d'enseignement.

En 1925, son père l'envoie à Madrid au lycée Saint-Louis-des-Français (San Luis de los Franceses) pour qu'elle apprenne la langue française[1], mais son ambition est de faire carrière dans les arts. Elle entre à l'Académie Royale des Beaux-Arts Saint-Ferdinand en 1926[2] et se rapproche des artistes Maruja Mallo, Remedios Varo et Piti Bartolozzi, des femmes modernes comme elle[3]. Elle adhère au mouvement féministe des Las Sinsombrero[4].

Elle commence sa carrière professionnelle comme dessinatrice dans les revues Estampa, Blanc et Noir, Nuevo Mundo et La Esfera, ainsi que dans les quotidiens ABC et Ya[5].

Son indépendance économique lui permet de vivre à la Residencia de Señoritas de Madrid, dirigée par la fille de Juana Whitney, la pédagogue María de Maeztu.

En octobre 1929, elle devient professeure à l'Académie Saint-Ferdinand. Elle choisit de changer son prénom, Adela, par celui de Delhy, diminutif de Adelita inspiré par la capitale de l'Inde[6].

En 1931, elle se rend à Paris et en Belgique pour étudier les techniques de peinture murale, puis revient à Madrid en tant qu'enseignante des arts[7] tout en poursuivant la peinture.

Guerre d'EspagneModifier

Lorsqu'éclate la guerre d'Espagne en 1936, elle est au Maroc, en vacances. Lorsqu'elle revient, elle est dans l'impossibilité de rejoindre Madrid et retourne dans sa ville natale de Toro où elle enseigne le dessin.

En 1938, elle parvient à rejoindre Paris. Elle se rapproche alors du surréalisme, auprès d'Óscar Domínguez et d'André Breton. Elle s'inscrit également en peinture et en théosophie à la Sorbonne[8]. Elle participe en 1939 à l'exposition Le rêve dans l'art et la littérature, de l'Antiquité au Surréalisme[9] aux côtés de Joan Miró, d'Óscar Domínguez, de son amie Remedios Varo, de Man Ray et de Marc Chagall, entre autres.

Dictature franquisteModifier

Elle revient en Espagne en août 1939, mais ne peut plus enseigner du fait de l'épuration dans l'enseignement. Elle se consacre alors à la peinture[10], jusqu'à son décès d'une angine de poitrine à Madrid en 1968[11].

PostéritéModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Publicado por Hortensia Hernández, « Delhy Tejero expulsada de nuestra historia artística »
  2. Alario Trigueros, « DELHY TEJERO Y LA FIGURA DE “LA MUJER MODERNA” », (Universidad de Valladolid),‎ (lire en ligne)
  3. « Personificación e iconografía de la «mujer moderna». Sus protagonistas de principios del siglo XX en España », Trocadero, no 26,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (es) « Delhy Tejero, pintora Sinsombrero », sur Nombres de mujer,
  5. Cabañas Bravo, Miguel: “Delhy Tejero, una imaginación ensimismada en las décadas centrales del siglo XX”, en Eduardo Alaminos López (comisario): Delhy Tejero, 1904-1968. Ciento once dibujos, (catálogo de exposición), Madrid, Ayuntamiento de Madrid-Museo Municipal de Arte Contemporáneo de Madrid, 2005, págs. 27-54. (ISBN 84-7812-614-7) , Consultado el 27 de mayo de 2016
  6. « Delhy Tejero », sur fundacioncristinodevera.org
  7. DIBUJANTAS PIONERAS DE LA ILUSTRACIÓN., Marta González, Josefina Alix, Mercedes Replinger y Ángeles Caso (ISBN 978-84-949360-4-3)
  8. (es) « Evanescente Delhy Tejero », sur Zenda,
  9. « EXPOSICIONES », sur www.delhytejero.com
  10. « A woman painter: Delhy Tejero | Tell Me A Story », sur tellmeastory.eu
  11. « Adela Tejero Bedate | Real Academia de la Historia », sur dbe.rah.es
  12. (en) « Tejero, Delhy », sur www.museoreinasofia.es
  13. (es) « Delhy Tejero, exploradora de la libertad », sur abc,
  14. « Delhy Tejero en Las Sinsombrero (Parte 2 Ocultas e Impecables) (2019) »