Ouvrir le menu principal

David Ruelle

physicien franco-belge
(Redirigé depuis David Ruelle (physicien))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruelle (homonymie).

David Ruelle, né le à Gand, est un physicien mathématicien d'origine belge, ayant acquis la citoyenneté française en 1984. Il a été élu à l’Académie des sciences en 1985[1] et est chevalier de la Légion d’honneur (1989). Il est également associé étranger de l'Académie nationale des sciences (2002)[2], membre de l'Académia Europaea[3] et membre étranger de l'Académie des Lyncéens (2003). Il est professeur émérite à l'Institut des Hautes Études Scientifiques[4].

Sommaire

Parcours professionnelModifier

 
David Ruelle (1973).

Il est lauréat du prix Holweck en 1993[5].

Travaux scientifiquesModifier

Le domaine des contributions scientifiques de David Ruelle est la physique mathématique au sens large. Ses contributions à la physique ont été dans l’ensemble assez mathématiques et ses travaux mathématiques ont souvent eu un point de départ physique.

Théorie des champs relativiste. Après des articles sur la théorie axiomatique de Wightman, notons surtout la contribution[6] à la théorie du scattering de Haag-Ruelle.

Mécanique statistique de l’équilibre. David Ruelle a contribué a créer une théorie rigoureuse de la mécanique statistique de l’équilibre : étude de la limite des grands systèmes (limite thermodynamique), équivalence des ensembles, convergence des séries de Mayer, etc. Ces résultats ont été réunis dans un livre[7]. Un résultat ultérieur est le lemme d’Asano-Ruelle[8] qui permet l’étude des zéros de polynômes apparaissant en mécanique statistique[9].

Une étude des systèmes infinis mène soit à une définition locale d’états de Gibbs, soit à une définition globale d’états d’équilibre, et on montré (Dobrushin, Lanford, Ruelle) que les états de Gibbs invariants par translation sont précisément les états d'équilibre. Ce résultat fait partie du formalisme thermodynamique d'écrit dans un ouvrage[10].

Turbulence et chaos. Ruelle et Takens[11] ont proposé que la turbulence hydrodynamique était décrite par des attracteurs étranges avec des propriétés ‘chaotiques’ de dynamique hyperbolique. Des travaux plus récents[12],[13] poursuivent cette idée. Il est remarquable que la description du chaos fait intervenir des états SRB (Sinai, Ruelle, Bowen) qui sont des états de Gibbs au sens de la mécanique statistique de l’équilibre [14].

ŒuvresModifier

  • David Ruelle, Statistical Mechanics, Rigorous Results, New York, Benjamin, 1969
  • David Ruelle, Thermodynamic Formalism, Reading, Addison-Wesley, 1978
  • David Ruelle, Hasard et chaos, Paris, éd. Odile Jacob, 1991
  • David Ruelle, L'Étrange Beauté des mathématiques, Paris, éd. Odile Jacob, 2008
  • Liste complète des publications sur son site personnel

PrixModifier

Notes et référencesModifier

  1. « David Ruelle, Élu Membre le 29 avril 1985 », sur l’Académie des sciences (consulté le 27 juin 2013).
  2. « Académie nationale des sciences »
  3. « Academia Europaea »
  4. « Institut des Hautes Études Scientifiques »
  5. « Les prix de la SFP », sur La Société française de physique (consulté le 27 juin 2013)
  6. D.Ruelles, « On the asymptotic condition in quantum field theory. », Helv. Phys. Acta,‎ 1962, 35, p. 147- 163
  7. David Ruelle, Statistical Mechanics, Rigorous Results,, New York, Benjamin,
  8. D.Ruelle, « Extension of the Lee-Yang circle theorem. », Phys. Rev. Letters,‎ 1971, 26, p. 303-304
  9. D.Ruelle et al., « Central limit theorems, Lee-Yang zeros, and graph-counting polynomials », J. Combin. Theory Ser.,‎ 2016, a 142, p. 147-183
  10. David Ruelle, Thermodynamic Formalism, Reading MA, Addison-Wesley,
  11. D.Ruelle et al., « On the nature of turbulence. », Commun. Math. Phys.,‎ 1971, 20 et 23, p. 167-192 et 343-344
  12. David Ruelle, Chance and Chaos, Princeton NJ, Princeton University Press,
  13. D.Ruelle, « A theory of hydrodynamic turbulence based on non-equilibrium statistical mechanics », J. Statist. Phys.,‎ 2017, 169, p. 1039-1044
  14. D.Ruelle et al., « A measure associated with Axiom A attractors », Amer. J. Math.,‎ 1976, 98, p. 619- 654
  15. http://www.associazionesubalpinamathesis.it/wp-content/uploads/2019/01/MATHESIS-Elenco-Vincitori-Premi-Peano.pdf.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier