David Amess

politicien britannique

David Amess
Illustration.
David Amess en 2020.
Fonctions
Député britannique

(24 ans, 5 mois et 14 jours)
Élection
Réélection
5 mai 2005
6 mai 2010


Circonscription Southend West
Législature 52e, 53e, 54e, 55e, 56e, 57e et 58e
Prédécesseur Paul Channon

(13 ans, 9 mois et 30 jours)
Élection 9 juin 1983
Réélection 11 juin 1987
9 avril 1997
Circonscription Basildon
Législature 49e, 50e et 51e
Prédécesseur Harvey Proctor
Successeur Baronne Smith de Basildon
Biographie
Nom de naissance David Anthony Andrew Amess
Date de naissance
Lieu de naissance Plaistow, Angleterre (Royaume-Uni)
Date de décès (à 69 ans)
Lieu de décès Leigh-on-Sea, Angleterre (Royaume-Uni)
Nature du décès Assassinat
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Enfants 5
Diplômé de Université de Bournemouth
Religion Catholicisme

Sir David Amess (/ˈdeɪ.vɪd ˈeɪ.mɪs/), né le à Plaistow (Grand Londres) et mort le à Leigh-on-Sea (Essex), est un homme politique et député britannique, membre du Parti conservateur du Royaume-Uni.

Il est député de 1983 à 1997 pour Basildon, et de 1997 à sa mort pour Southend West. Eurosceptique de longue date, il soutient le Brexit lors du référendum européen de 2016 et est depuis un partisan de Leave Means Leave, une campagne pro-Brexit[1].

Le , « lors d’une permanence parlementaire qu’il tenait dans une église de sa circonscription à Leigh-on-Sea », il est poignardé à plusieurs reprises par un terroriste islamiste et succombe à ses blessures[2].

BiographieModifier

Naissance et jeunesseModifier

David Anthony Andrew Amess est né à Plaistow (Essex) (aujourd'hui Newham), de James Amess et de sa femme Maud, dans un milieu modeste[3]. Il est élevé dans la foi de l'Église catholique, comme sa mère[4]. Maud est décédée le à l'âge de 104 ans[5].

David Amess fréquente la St Anthony's Junior and Infant School, puis la St. Bonaventure Grammar School (de nos jours St Bonaventure's Catholic School) sur Boleyn Road à Forest Gate, puis le College of Technology (de nos jours faculté des sciences et de la technologie) de l'université de Bournemouth, où il obtient un baccalauréat ès sciences (BSc) avec mention en économie et en administration publique[6]. Amess enseigne à l'école primaire St John the Baptist de Bethnal Green pendant un an (1970-1971), puis est souscripteur durant une courte période avant de devenir consultant en recrutement[3].

Carrière politiqueModifier

Débuts en politiqueModifier

David Amess se présente à Newham North West aux élections générales de 1979, considéré comme un bastion travailliste, et le siège est conservé par le député travailliste Arthur Lewis. En 1982, Amess est élu conseiller du Borough londonien de Redbridge.

Le député conservateur sortant de Basildon, Harvey Proctor, part se présenter à Billericay lors des élections générales de 1983, et Amess est sélectionné pour briguer le siège et est élu député de Basildon le .

Député et conseiller localModifier

David Amess est député et conseiller local jusqu'en 1986, date à laquelle il démissionne du conseil d'arrondissement de Redbridge pour se concentrer sur son siège à Westminster. Il conserve son siège de Basildon de justesse lors des élections générales de 1987, en partie en développant une clientèle personnelle importante. Après l'élection, Amess est nommé secrétaire parlementaire privé de Michael Portillo, poste qu'il occupe pendant dix ans tout au long de la carrière ministérielle de Portillo. Amess conserve son siège aux élections générales de 1992, ce qui est considéré comme le premier signe que les conservateurs gagneraient de façon inattendue cette élection, la circonscription de Basildon étant considérée comme un marqueur important[7].

Élections générales de 1997Modifier

Avant les élections générales de 1997, une réforme divise la circonscription de Basildon en deux parties, auxquelles se greffent deux circonscriptions voisines. Compte tenu de sa nouvelle configuration, la nouvelle circonscription de Basildon allait presque certainement être remportée par les travaillistes. Amess décide donc de se présenter ailleurs. En , Amess est sélectionné pour la circonscription de Southend West après le départ à la retraite de l'ancien ministre Paul Channon et est élu en 1997. Angela Evans Smith remporte le nouveau siège de Basildon pour le Parti travailliste par plus de 13 000 voix.

Membre du ParlementModifier

David Amess siège au Health Select Committee de 1998 à 2007. En raison de son rôle au sein du Health Select Committee, il devient président du comité d'arrière-ban du Parti conservateur pour la santé en 1999[8]. Depuis, il fait campagne sur diverses questions de santé. Alors qu'il est membre du comité, Amess joue un rôle de premier plan dans la tenue d'une enquête sur l'état de l'obésité au Royaume-Uni, qui conduit à la publication d'un rapport en 2004[9]. Le rapport révèle que les deux tiers de la population anglaise sont en surpoids ou obèses et présente des recommandations pour lutter contre le problème. Par la suite, il maintient un intérêt pour la question, le plus récemment en déposant une série de questions parlementaires en [10].

David Amess est également membre du Panel des présidents, qui comprend le président et deux vice-présidents des voies et moyens, ainsi que dix membres nommés au début de chaque session par le président de la Chambre des communes[11]. Amess est nommé pour la dernière fois le , mais fait partie du panel à partir de 2001. En tant que membre du panel, Amess est chargé de présider les comités des projets de loi publics, présider les débats de Westminster Hall et parfois présider les réunions de toute la Chambre[12].

David Amess adhère habituellement à la ligne officielle du Parti conservateur lors du vote aux Communes[13]. Il vote pour l'invasion de l'Irak en 2003 mais depuis critique l'échec du gouvernement travailliste à trouver les armes de destruction massive, à cause desquelles l'intervention avait été menée. En politique étrangère, il est également l'un des principaux membres des Conservateurs Amis d'Israël. Amess est l'un des trente conservateurs qui ont voté contre une action militaire en Syrie en [14].

Il est mécène de la Conservative Animal Welfare Foundation. Amess soutient de nombreuses campagnes, notamment l'interdiction des cages pour le gibier à plumes, l'élevage de chiots et la contrebande et la fin du transport d'animaux vivants pour l'exportation.

David Amess est un fervent eurosceptique, qui se prononce en faveur du Brexit avant même le référendum sur l'UE[15], au sujet duquel il déclare qu'il est « dangereux » et une « énorme erreur » de voter pour « rester ». Il décrit une « perte de souveraineté parlementaire » comme le principal point négatif des relations entre le Royaume-Uni et l'UE[16]. Amess critique l'intervention présumée du président américain Barack Obama dans la campagne référendaire de l'UE, déclarant qu'il n'a « absolument aucun droit de s'impliquer ». Depuis le vote du Brexit, il est un fervent partisan de Leave Means Leave, signant une lettre à ce sujet au Premier ministre en .

Le Monde note que « malgré sa longue expérience parlementaire, il n’a jamais été ministre et restait peu exposé médiatiquement »[3].

Positionnement politiqueModifier

Depuis son entrée à la Chambre des communes, David Amess s'est généralement opposé aux projets de loi favorisant les droits des LGBT, notamment l'égalité d'âge du consentement et le mariage homosexuel[17]. Il est également résolument hostile au droit à l'avortement et favorable à la restauration de la peine de mort. Sensible à la souffrance animale, il est l'un des rares députés conservateurs favorables à l'interdiction de la chasse au renard[18].

David Amess est créé chevalier dans le cadre des distinctions honorifiques du Nouvel An 2015 pour le service politique et public. Il est membre de l'Imperial Society of Knights Bachelor.

AssassinatModifier

Le , peu après midi, lors d'une rencontre avec les citoyens dans une église méthodiste de sa circonscription, David Amess est poignardé à de multiples reprises et meurt des suites de ses blessures, à l'âge de 69 ans. La police évoque un acte terroriste islamiste[3],[19],[20]. Un suspect de 25 ans de nationalité britannique ayant des origines somaliennes est arrêté sur les lieux et l'enquête confiée aux services antiterroristes[21],[22]. Son assassinat évoque celui de la députée travailliste Jo Cox, tuée en [18].

FamilleModifier

Lui et sa femme Julia Arnold ont un fils et quatre filles. Julia est assistante parlementaire à temps partiel pour son mari[23]. Son fils – également nommé David Amess – est emprisonné en 2005 pour avoir blessé intentionnellement un homme, en lui fracassant une bouteille de champagne sur la tête dans une boîte de nuit[24]. Leur fille aînée est l'actrice Katie Amess. Elle a publiquement critiqué la position de son père sur le mariage homosexuel après avoir produit un film en faveur des droits des homosexuels en 2013[25].

RéférencesModifier

  1. « Co-Chairmen – Political Advisory Board – Supporters » [archive du ], Leave Means Leave (consulté le ).
  2. Le HuffPost avec AFP, « David Amess, député britannique, poignardé pendant sa permanence à Londres », sur huffingtonpost.fr, .
  3. a b c et d Le député britannique David Amess poignardé à mort, la police évoque un acte terroriste, lemonde.fr, 15 octobre 2021.
  4. « Maud Amess celebrates 104th Birthday », David Amess, (consulté le ).
  5. « MP Sir David Amess pays tribute to 'inspirational' mum, who has died aged 104 », Echo news,‎ (lire en ligne).
  6. « Profile », David Amess (consulté le ).
  7. BBC News – Vote 2001 – Results and Constituencies – Basildon, Bbc.co.uk; accessed 10 May 2014.
  8. « David Amess MP » [archive du ], southendwestconservatives.com (consulté le ).
  9. Report on UK obesity absed on Amess inquiry, Publications.parliament.uk; accessed 10 May 2014.
  10. Parliamentary Questions on Obesity by Amess, Publications.parliament.uk; accessed 10 May 2014.
  11. Panel of Chairs, Parliament.uk; accessed 10 May 2014.
  12. Amess membership in Panel of Chairs, Parliament.uk; accessed 10 May 2014.
  13. « Voting Record – David Amess MP, Southend West (10009) – The Public Whip », Publicwhip.org.uk (consulté le ).
  14. August 2012 vote on action in Syria, Publications.parliament.uk; accessed 10 May 2014.
  15. « EU vote: Where the cabinet and other MPs stand », BBC, .
  16. « Sir David explains why he is backing Brexit », UK Parliament, .
  17. « Amess gay rights voting record », theyworkforyou, .
  18. a et b « Eurosceptique, défenseur des animaux: qui était David Amess, le député britannique mort poignardé? », sur BFMTV, .
  19. (en-US) Megan Specia, Mark Landler et Stephen Castle, « Longtime U.K. Lawmaker Stabbed to Death in Attack Labeled Terrorism », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le ).
  20. Doug Faulkner, « Sir David Amess killing was terrorist incident, say police », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. (en) « Conservative MP Sir David Amess stabbed multiple times in incident at constituency surgery », sur Sky News (consulté le ).
  22. « Royaume-Uni : poignardé à plusieurs reprises, le député David Amess est mort », sur ladepeche.fr (consulté le ).
  23. « One in five MPs employs a family member: the full list revealed », Telegraph,‎ (lire en ligne).
  24. « MP's son jailed for bottle attack », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. « Daughter of anti-gay marriage Tory MP makes 'Misérable Lesbians' equal rights movie », Pink News, .

Liens externesModifier