Daussoulx

section de Namur, Wallonie

Daussoulx
Daussoulx
Échangeur de Daussoulx
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Namur Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Namur
Code postal 5020
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Daussoulois(e)[1]
Population 627 hab. (1/1/2020)
Densité 168 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ nord, 4° 52′ est
Superficie 374 ha = 3,74 km2
Localisation
Localisation de Daussoulx
Localisation de Daussoulx dans la commune de Namur
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
Daussoulx
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
Daussoulx
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de la Région wallonne
Daussoulx
Géolocalisation sur la carte : province de Namur
Voir sur la carte administrative de la province de Namur
Daussoulx

Daussoulx [dosu][2] (en wallon Dåssoû) est un village de Hesbaye, situé à 5 kilomètres au nord de la ville de Namur, en Belgique, à laquelle il est aujourd’hui administrativement rattaché (Région wallonne dans la province de Namur). C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Daussoulx est un village encore largement agricole avec des fermes dispersées. Le vieux centre du village est sur la liste des monuments protégés. Le village est entouré aux trois-quarts des deux autoroutes qui se croisent au nord de la localité.

Démographie modifier

  • Sources:INS, Rem:1831 jusqu'en 1970=recensements, 1976= nombre d'habitants au 31 décembre

Patrimoine modifier

Références modifier

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 88.
  2. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters, (lire en ligne), p. 105