Ouvrir le menu principal
Dante Desarthe
Description de cette image, également commentée ci-après
Dante Desarthe sur le tournage de Je me fais rare
Naissance (54 ans)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Réalisateur, acteur, producteur de cinéma
Films notables Fast, Cours toujours, Je me fais rare, Je fais feu de tout bois, Le Système de Ponzi, Le Passe-Muraille

Dante Desarthe est un réalisateur, producteur et acteur français, né le .

Sommaire

BiographieModifier

Au sein de la société Les Films du Bois Sacré, Dante Desarthe a produit et coproduit, écrit ou réalisé une vingtaine de courts et longs métrages.

En 1995, il sort son premier long métrage, Fast, avec Frédéric Gélard, Karin Viard et Jean-François Stévenin. Il réalise un second film, Cours toujours, avec Clément Sibony, Rona Hartner et Emmanuelle Devos, qui sort au début de l'an 2000. En 2006 puis 2012, il enchaîne avec Je me fais rare et Je fais feu de tout bois , pour lesquels il invente le personnage de Daniel Danite, cinéaste maudit et fier de l'être, qu'il interprète lui-même. Dans le dossier de presse, Dante Desarthe déclare son intention de faire une troisième et dernier film avec ce personnage, intitulé Je ne réponds plus de rien[1].

En 2014, il est récompensé par le prix du meilleur réalisateur pour le téléfilm Le Système de Ponzi au festival du film de télévision de Luchon[2], adapté de la pièce éponyme de David Lescot.

En 2016, son téléfilm Le Passe-muraille[3], adaptation contemporaine de nouvelle éponyme de Marcel Aymé, est couronnée de deux prix au festival du film de télévision de Luchon[2] et obtient également le prix du meilleur film de télévision 2016[4], décerné par le Syndicat français de la critique de cinéma et des films de télévision.

FamilleModifier

Il est le fils de l'acteur Gérard Desarthe et le mari de l'écrivain Agnès Desarthe.

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

ActeurModifier

Producteur ou coproducteurModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « je fais feu de tout bois dossier de presse », sur unifrance.org.
  2. a b c d et e Lauréats 2014 du Festival de Luchon, sur le site officiel.
  3. a et b Hélène Rochette, « Denis Podalydès joue les passe-muraille », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2017)
  4. « Syndicat Français de la Critique », sur www.semainedelacritique.com (consulté le 1er février 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :