Daniel Oren

musicien israélien

Daniel Oren est un chef d'orchestre israélien né en 1955.

Daniel Oren
Description de l'image Nabucco on Masada 006.JPG.

Naissance
Tel-Aviv, Drapeau d’Israël Israël
Activité principale chef d'orchestre
Maîtres Herbert von Karajan
Franco Ferrara
Récompenses Concours Herbert von Karajan

BiographieModifier

Né à Tel-Aviv en 1955, Daniel Oren[1] effectue des études musicales complètes (piano, violoncelle, chant, harmonie). À l'âge de 13 ans, il est choisi par Leonard Bernstein pour chanter le rôle du garçon soliste de Chichester Psalms. Il poursuit ses études de direction d'orchestre en Allemagne et collabore avec les chefs d'orchestre Herbert von Karajan et Franco Ferrara. Il remporte d'ailleurs en 1975 le premier concours de direction d'orchestre Herbert von Karajan.

Sa carrière se développe alors rapidement dans le monde de l'opéra[2], aux États-Unis notamment. Il fait ses débuts en 1984 dans les Arènes de Vérone en dirigeant Tosca[3] de Puccini avec Shirley Verrett, Giacomo Aragall et Ingvar Wixell. Il inaugure en décembre 1994 le nouvel opéra d'Israël avec Nabucco de Verdi. Il dirige en 1995 La Bohème de Puccini au Teatro Regio (Turin) avec Mirella Freni, Luciano Pavarotti et Nicolaï Ghiaurov. En février 1996 Fédora de Umberto Giordano avec Mirella Freni au Teatro Comunale de Bologne[4], puis Manon de Massenet à l'Opéra de Vienne (cette même production sera reprise plusieurs années de suite). Puis il ouvre la saison des Arènes de Vérone avec Carmen de Bizet suivie d'un concert qui célèbre à Tel-Aviv les 3 000 ans de la ville de Jérusalem avec Deborah Voigt, Agnes Baltsa, Roberto Alagna, Leo Nucci, et Ferruccio Furlanetto. En septembre de cette même année, il dirige une nouvelle production d'Otello à Chypre avec Katia Ricciarelli, Giuseppe Giacomini et Renato Bruson puis Madame Butterfly de Puccini au Théâtre Communal de Florence, enfin Tosca au Teatro San Carlo de Naples avec Luciano Pavarotti.

Les ouvrages dirigés dans les grandes maisons lyriques se succèdent : Carmen, Roméo et Juliette, Rigoletto, Tosca au Metropolitan Opera de New-York, Andrea Chénier[5] au Théâtre Carlo-Felice de Gènes, Adriana Lecouvreur au Teatro dell'Opera di Roma, Manon, Werther et Nabucco au Teatro Verdi de Trieste, Le Trouvère au Teatro Massimo Vittorio Emanuele de Palerme, Aida, Nabucco[6] et Turandot aux Arènes de Vérone, Manon Lescaut, Madame Butterfly et La sonnambula au Teatro comunale (Florence), Carmen et Rigoletto au Royal Opera House[7] de Covent Garden à Londres, Nabucco, La Bohème et La Juive à l'Opéra de Tel-Aviv[8], Andrea Chénier, Falstaff et La Bohème à l'Opéra-Bastille de Paris[9]. Il revient en 2011 au Festival d'opéra de Masada avec Aida, puis en 2012 avec Don Juan mis en scène par Franco Zeffirelli[10]. Il est directeur artistique du Teatro Verdi de Salerne depuis 2007[11]. Il a fait ses débuts à La Scala de Milan[12] en 2018 en dirigeant Aida dans une production célébrant le 95° anniversaire de Franco Zeffirelli[13].

Il a donné en 2015 avec l'orchestre philharmonique de Salerne et le chœur du diocèse de Rome un grand concert de charité devant 6 000 personnes dans la salle d'audience Paul VI du Vatican. Ce concert était dédié aux pauvres et aux migrants en présence du Pape François[14].

EnregistrementsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Daniel Oren », sur Opéra national de Paris (consulté le 7 août 2020).
  2. « Daniel Oren, Chef d'orchestre », sur operabase.com (consulté le 7 août 2020).
  3. (it) Annalisa Grandi, « Trentacinque anni e 500 spettacoli, il maestro Daniel Oren all'Arena di Verona festeggia con la «Tosca» », Corriere della Sera,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2020).
  4. « Daniel Oren - Biographie - Ôlyrix », sur Olyrix.com (consulté le 7 août 2020).
  5. https://www.forumopera.com/andrea-chenier-londres-roh-voix-grand-format
  6. https://www.resmusica.com/2018/09/14/nabucco-aux-arenes-de-verone-une-captation-de-plus/
  7. http://www.roh.org.uk/people/daniel-oren
  8. http://www.israel-opera.co.il/eng/?CategoryID=263&ArticleID=585
  9. « Daniel Oren : biographie, actualités et musique à écouter », sur France Musique (consulté le 7 août 2020).
  10. CHRISTIAN MERLIN, « Daniel Oren : 'Diriger est une drogue' », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2020).
  11. « Daniel Oren cerca cento comparse », sur La Città di Salerno (consulté le 7 août 2020).
  12. « Daniel Oren debutta alla Scala tutto esaurito per l'Aida di Zeffirelli », sur Libero 24x7 (consulté le 7 août 2020).
  13. Laupéra, « Aida (Verdi) et Francesca da Rimini (Zandonai) à la Scala de Milan », sur blog.com, Vissi d'arte ..., (consulté le 7 août 2020).
  14. Sébastien Maillard (à Rome), « Des sans-abri aux places d’honneur à un concert au Vatican », La Croix,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2020).
  15. « Les Pêcheurs de perles », sur Avant Scène Opéra (consulté le 7 août 2020).
  16. « Lucia di Lammermoor », sur Avant Scène Opéra (consulté le 7 août 2020).
  17. « HOMMAGE À GIACOMO PUCCINI : Projection de l’opéra MADAMA BUTTERFLY », sur esteri.it (consulté le 7 août 2020).

Liens externesModifier