Celso Albelo

ténor espagnol
Celso Albelo
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Site web

Celso Albelo (né en 1976) est un ténor espagnol.

BiographieModifier

Celso Albelo est né en Espagne à Santa Cruz de Tenerife. À l'École supérieure de musique Reine-Sophie, il est élève de Tom Krause et Manuel Cid[1].

Il fait ses débuts à l'opéra dans le rôle du Duc de Mantoue (Rigoletto) en 2006 à Busseto, au festival Verdi aux côtés de Leo Nucci[réf. souhaitée]. Suivront de nombreux rôles de ténor lyrique confiés au ténor de Ténérife, parmi lesquels on peut citer Ernesto dans Don Pasquale, Nemorino dans L'elisir d'amore[2], Ruodi dans Guillaume Tell[3], Elvino dans la Somnambule[4], Fernand dans la Favorite (version française)[5], Lord Riccardo Percy dans Anna Boleina[6], Roberto dans Maria Stuarda[7], Nadir dans Les Pêcheurs de perles[8]. Il se produit sur de nombreuses scène internationales, comme la Scala de Milan, le Teatro Real de Madrid, l'Opéra de Zurich, la Fenice de Venise, ou le Teatro Carlo Felice de Gênes.

En juillet 2019 il interprète de rôle d'Arnold dans Guillaume Tell de Gioachino Rossini dans le cadre des Chorégies d’Orange, sous la direction musicale de Gianluca Capuano et dans une mise en scène de Jean-Louis Grinda, aux côtés de Nicola Alaimo (Guillaume Tell), Nora Gubisch (Hedwidge), Annick Massis (Mathilde), Jodie Devos (Jemmy) et Nicolas Courjal (Gessler)[9].

Prix et récompenseModifier

Celso Albelo a reçu en 2008 le Opera Actual Prize, en 2010 l'Oscar de la Fondation des Arènes de Vérone et le prix d'Opéra du Théâtre Campoamord'Oviedo (la plus importante distinction espagnole) dans la catégorie « jeune espoir » pour Les Puritains.

RéférencesModifier

  1. « Celso Albelo, Duc de Mantoue de Rigoletto », sur LaProvence.com, (consulté le )
  2. Nicolas Mesnier-Nature, « L'Elisir d'Amore à la Fenice, une première soirée sans fautes », sur ResMusica, (consulté le )
  3. Catherine Scholler, « Guillaume Tell atteint presque sa cible », sur ResMusica, (consulté le )
  4. Michel Thomé, « La Sonnambula, Bartoli Circus », sur ResMusica, (consulté le )
  5. Charlotte Saulneron, « Version française de La Favorite à Florence », sur ResMusica, (consulté le )
  6. Pierre Degott, « Anna Bolena à Liège, belle prise de rôle pour Olga Peretyatko », sur ResMusica, (consulté le )
  7. « A dispiriting Maria Stuarda in Genoa », sur bachtrack.com (consulté le )
  8. « Les Pêcheurs de perles », sur Avant Scène Opéra (consulté le )
  9. Jean-Luc Clairet, « Guillaume Tell en vo et en cinémascope aux Chorégies d'Orange », sur ResMusica, (consulté le )

Liens externesModifier