Ouvrir le menu principal

Daniel Desorgher

dessinateur de bandes dessinées
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desorgher.
Daniel Desorgher
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Daniel Desorgher, né le à Kisantu[1] (République démocratique du Congo), est un dessinateur et coloriste belge francophone de bande dessinée, principalement connu pour la série Jimmy Tousseul.

Sommaire

BiographieModifier

Daniel Desorgher quitte le Congo avec ses parents en 1960, alors qu'il est âgé de 12 ans, au moment où le pays prend son indépendance. La famille rentre en Belgique où le jeune Daniel poursuit ses études[2].
Il suit ensuite les cours d'Eddy Paape au sein de l'École supérieure des arts Saint-Luc puis débute auprès de Dino Attanasio où il travaille sur la série Johnny Goodbye, puis comme assistant de Dany, lui-même assistant de Greg, sur la série Les As, à la fin des années '60. Son ancien professeur, Eddy Paape lui offrira de collaborer avec lui sur une bande dessinée publicitaire publiée dans le Journal de Tintin en 1971, Val fruit : Val capitaine de l’espace, puis en faisant les couleurs du premier album de Tommy Banco, Dix ans d’ombre, en 1972. Cette même année, il entre au studio Peyo où il va collaborer sur de nombreux albums des Schtroumpfs avant de dessiner quasiment seul l'album Schtroumpf vert et vert Schtroumpf en 1973. Avec lui, Peyo relance le personnage de Poussy, tout d'abord dans le Journal de Spirou puis dans le magazine Schtroumpf ! lancé par Peyo. Au sein du studio, il réalise également de nombreux dessins pour des publicités et des produits dérivés. En 1988, après un galop d'essai avec un récit complet de 8 pages publié dans le Journal de Spirou en 1987, Un conte africain, il débute, sur un scénario de Stephen Desberg, la série Jimmy Tousseul qui lui permet de renouer avec ses racines congolaises[3],[4].
La série connaîtra douze albums aux éditions Dupuis avant de se terminer en 2000[5]. Une tentative de la relancer aura lieu en 2004, cette fois aux éditions Glénat (où les douze premiers albums seront réédités) sous le titre Les Nouvelles Aventures de Jimmy Tousseul, Stephen Desberg abandonnant le scénario à Benoît Despas, mais s'arrêtera définitivement en 2008, après la publication de seulement trois albums[6].
Entre 2007 et 2010, Daniel Desorgher réalise l'encrage de quatre albums de la série Le Scrameustache (Les Exilés, L'Elfe des étoiles, La Clé de l'hexagramme et Les Passagers clandestins)[7].

ŒuvresModifier

Article détaillé : Jimmy Tousseul.
  • Jimmy Tousseul
  1. Le Serpent d’ébène, 1989
  2. L’Atelier de la mort, 1989
  3. Le Crépuscule blanc, 1990
  4. L’Homme brisé, 1990
  5. Le Royaume du léopard, 1991
  6. La Loi du solitaire, 1993
  7. Le Masque de l’esclave, 1994
  8. Le Visage de Dieu, 1995
  9. Les Fantômes du passé, 1996
  10. La Vengeance du singe, 1997
  11. Les Mercenaires, 1999
  12. Au revoir, Jimmy, 2000
  • Les Nouvelles Aventures de Jimmy Tousseul
  1. Blanc et noir, 2004
  2. Le Piège, 2006
  3. La Croisière assassine, 2008

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier