Ouvrir le menu principal

Désiré Carré

joueur de football français

Désiré Carré
Image illustrative de l’article Désiré Carré
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Courcelles-sur-Seine (Eure)
Décès (à 91 ans)
Taille 1,72 m (5 8)
Période pro. 1945-1957
Poste Milieu offensif
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1945-1947 Drapeau : France Le Havre AC 069 0(22)
1947-1952 Drapeau : France OGC Nice 171 0(75)
1952-1955 Drapeau : France RC Strasbourg 068 0(18)
1955-1957 Drapeau : France CA Paris 040 00(9)
Total 349 (124)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1949 Drapeau : France France 01 00(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1957-1958 Drapeau : France FC Tours
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 février 2015

Désiré Carré né le 21 mai 1923 à Courcelles-sur-Seine (Eure) et mort le 8 septembre 2014, est un footballeur international français.

Technicien inspiré, tacticien reconnu, Désir Carré décroche deux titres de champion de France (en 1951 et 1952) et un titre de Division 2 (1948) sous les couleurs de l'OGC Nice. International français à une reprise, il joue également pour Le Havre AC, le RC Strasbourg et le CA Paris. Après sa carrière de footballeur, il devient journaliste[1].

BiographieModifier

Jeunesse et débutsModifier

Le sommet avec Nice (1947-1952)Modifier

Désir Carré arrive à l'OGC Nice en 1947 il vient alors du Havre AC. Il marque pour son premier match à Angers[2]. Dès sa première saison, il dispute 35 matchs et marque 20 buts. Le Gym est champion de Division 2 avec 109 buts marqués. Carré abreuve Roland Tylipski de passes décisives. Grâce à lui, l’ailier gauche inscrit vingt buts lui aussi. Les dirigeants niçois de l’époque changent alors plus de la moitié de l’équipe après ce titre mais conservent Carré[3].

Lors du championnat 1949-1950, Carré inscrit dix-huit buts ce qui le fait terminer meilleur buteur du club et cinquième de D1. C'est son meilleur total en carrière.

Niçois pendant cinq saisons, Désir Carré est appelé chez les Bleus le 13 novembre 1949 pour la réception de la Tchécoslovaquie (victoire 1-0)[4] et est deux fois champion de France (en 1951 et 1952). Lors de la saison 1950-1951, avec Belver, Bonifaci et Amalfi, Carré forme un des meilleurs milieux de terrain du championnat de France[3]. À Nice, il joue 153 matchs et marque 64 buts de championnat[3].

Lors de la Coupe de France 1951-1952, Désiré Carré et son équipe se qualifient pour la finale. Déjà laissé sur le banc lors du match précédent à Metz, Carré, à qui échoit généralement le brassard de capitaine, n'est à nouveau pas placé sur la feuille de match tout comme le buteur suédois Pär Bengtsson. C’est Victor Nurenberg et Luis Carniglia qui prennent la relève, le coach Numa Andoire ayant promis de faire jouer les vainqueurs d’un match de championnat décisif à Metz. Malgré la victoire niçoise 5-3 sur les Girondins de Bordeaux, Carré ne peut donc pas être qualifié de vainqueur de la Coupe cette année-là[3],[5].

Il clôture son expérience niçoise de la même manière avec une ultime réalisation, le 25 mai 1952 face à l'Olympique de Marseille[2].

Lors de la Coupe Latine 1952, Désiré Carré et Nice s'inclinent en finale (1-0) contre le FC Barcelone après avoir éliminé le Sporting Portugal (4-2) au premier match.

« C’est l’un des joueurs les plus intelligents que j’ai vu au Gym. Il avait le sens de la passe, celui du mouvement. Il donnait le rythme. Il savait tout faire : organiser et marquer. Toujours collectif, il faisait bien jouer l’équipe. Et puis Désir était adorable », se souvient Julien Giarrizzi, plume de Nice-Matin des années 1950 aux années 1990, attristé par la perte de ce bon compagnon[3].

Fin à Strasbourg puis ParisModifier

À la suite de cet épisode à propos de la finale de la Coupe de France 1952, Désiré Carré quitte l'OGC Nice pour le RC Strasbourg (1952-1956) avant de signer au CA Paris (1957-1958)[3].

ReconversionModifier

Une fois sa carrière de footballeur achevée et une saison passée (1957-1958) sur le banc du FC Tours, ce tennisman accompli entame sa reconversion professionnelle à Nice comme journaliste. Il couvre alors avec une passion égale tous les sports à tous les échelons de compétition[3],[6].

StatistiquesModifier

Ce tableau présente les statistiques de Désiré Carré[7],[8].

Statistiques de Désiré Carré
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s)   France Total
Division M B M B M B M B
1945-1946   Le Havre AC D1 26 14 3 0 - - 29 14
1946-1947   Le Havre AC D1 36 7 4 1 - - 40 8
Sous-total 62 21 7 1 0 0 69 22
1947-1948   OGC Nice D2 34 20 5 5 - - 39 25
1948-1949   OGC Nice D1 24 10 3 0 - - 27 10
1949-1950   OGC Nice D1 33 18 1 0 1 0 35 18
1950-1951   OGC Nice D1 32 6 4 3 - - 36 9
1951-1952   OGC Nice D1 30 10 5 3 - - 35 13
Sous-total 153 64 18 11 1 0 172 75
1952-1953   RC Strasbourg D2 31 5 5 0 - - 36 5
1953-1954   RC Strasbourg D1 28 11 4 2 - - 32 13
1954-1955   RC Strasbourg D1 - - - - - - 0 0
Sous-total 59 16 9 2 0 0 68 18
1955-1956   CA Paris D2 37 9 3 0 - - 40 9
1956-1957   CA Paris D2 - - - - - - 0 0
Sous-total 37 9 3 0 0 0 40 9
Total sur la carrière 311 110 37 14 1 0 349 124

PalmarèsModifier

  OGC Nice

Notes et référencesModifier

  1. « OGC Nice: le footballeur Désir Carré est mort », sur nicematin.com, (consulté le 2 février 2015)
  2. a et b « Désir Carré nous a quittés », sur ogcnice.com, (consulté le 2 février 2015)
  3. a b c d e f et g « OGC Nice: un talent nommé Désir », sur nicematin.com, (consulté le 2 février 2015)
  4. « Fiche de Désiré Carré », sur fff.fr (consulté le 2 février 2015)
  5. « Saison 1951-1952 Nice Vainqueur », sur om4ever.com (consulté le 2 février 2015)
  6. « Décès de Désir Carré », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 2 février 2015)
  7. « Fiche de Désiré Carré », sur footballdatabase.eu
  8. « Fiche de Désiré Carré », sur pari-et-gagne.com (consulté le 2 février 2015)

Liens externesModifier