Cure (album)

album d'Eddy de Pretto
Cure

Album de Eddy de Pretto
Sortie
(réédition)
Durée 51:00
Genre Chanson française
Format CD, album, Stereo
Auteur Martin Dust, Eddy de Pretto, Guillaume Willeme
Compositeur Cédric Janin, Kyu Steed & Haze, Martin Dust, Eddy de Pretto
Producteur Angelo Foley, Kyu Steed & Haze
Label Initial Artist Services, Universal Music France

Albums de Eddy de Pretto

Singles

  1. Fête de trop
    Sortie :
  2. Kid
    Sortie :
  3. Beaulieue
    Sortie :
  4. Random
    Sortie :
  5. Ego
    Sortie :
  6. Normal
    Sortie :

Cure est le premier album studio de l'auteur-compositeur-interprète français Eddy de Pretto, sorti le sous le label Initial Artist Services.

Développement et genèseModifier

En octobre 2017 Eddy de Pretto sort un EP intitulé Kid. Il y préfigure trois chansons présentes sur Cure avec la Fête de trop, Kid et Beaulieue. Le titre Jungle de la chope n'est pas présent sur l'album.

L’album s’annonce numéro un des meilleures ventes d'albums devant l’album Vous et moi de Julien Doré, avec 13 500 exemplaires en l'espace de sept jours après sa sortie[1] et « déloge » Grand Corps Malade au Top albums France Fnac[2].

Cure bénéficie d'une réédition en , baptisée Culte. Elle contient quatre titres inédits[3] ainsi que les versions instrumentales de Fête de trop, Kid et Random[4].

SinglesModifier

ReprisesModifier

Pour son premier album, Eddy de Pretto reprend trois singles de l'extended play Kid dont le premier Fête de trop, sorti en , est écouté plus trois millions de fois en streaming, et le clip vu près de cinq millions de fois sur YouTube[5].

Kid, sorti en , raconte l'histoire du rappeur lorsqu'il était enfant. Son père l'incitait à jouer au ballon, à ne pas pleurer alors que lui avait envie de jouer aux poupées. « C'est mon expérience personnelle, c'est pas une attaque ou une dénonciation. Mais ça se rapproche aussi de mes racines, où l'on montre et on démontre sa masculinité, et on la frappe fort pour dire qu'on est viril et qu’on a des grosses couilles », explique-t-il[6].

En il chante Beaulieue, d'amour contrarié faisant référence à Créteil, sa ville natale[7].

Nouveaux titresModifier

Eddy de Pretto lance, à la mi-, la première chanson, Random, de cet album, évoquant ses peines de cœur[8].

Mi-, il présente son Ego sur « une instrumentale épurée et mécanique » à propos duquel l'interprète s'explique : « Je pose l’éventualité de devenir dingue à cause de la vitesse à laquelle va le projet. À force d'entendre des éloges, le « trop de soi » implose, et c’est le risque que j'expose ici. La peur simple de tomber dans le fanatisme de soi-même par les réseaux sociaux, les mots d'amour, et tout autre signe qui flatte et qui crée ce monstre d'ego »[9].

Début mars se révèle le clip de Normal abordant stéréotypes sur l'identité sexuelle, peur d'autrui et homophobie[10] : « Une colère vis-à-vis de gens qui m'attaquaient parce qu'ils n'aimaient pas la personne que je pouvais représenter », explique-t-il dans le magazine Têtu[11].

Liste des pistesModifier

Édition standard
No TitreAuteurProducteur(s) Durée
1. DébutEddy de Pretto ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 0:31
2. RandomE. de Pretto ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 4:10
3. Rue de MoscouMartin Dust, E. de Pretto ; Kyu Steed & HazeAngelo Foley, Kyu Steed & Haze 4:17
4. JimmyE. de Pretto, Guillaume Willeme ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 3:27
5. BeaulieueE. de Pretto ; Cédric. Janin, Kyu Steed & HazeA. Foley, Kyu Steed & Haze 4:06
6. Quartier des lunesE. de Pretto ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 3:37
7. DesmursE. de Pretto ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 2:56
8. KidE. de Pretto ; C. Janin, Kyu Steed & HazeA. Foley, Kyu Steed & Haze 3:04
9. NormalE. de Pretto ; C. Janin, Kyu Steed & HazeA. Foley, Kyu Steed & Haze 3:50
10. HoneyM. Dust, E. de Pretto ; M. Dust, Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 3:38
11. GenreM. Dust, Eddy de Pretto ; C. Janin, Kyu Steed & HazeA. Foley, Kyu Steed & Haze 3:55
12. EgoE. de Pretto ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 4:09
13. MamereE. de Pretto ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 3:18
14. Fête de tropE. de Pretto ; C. Janin, Kyu Steed & HazeA. Foley, Kyu Steed & Haze 2:36
15. Musique basseE. de Pretto, C. Janin ; Kyu Steed & HazeKyu Steed & Haze 3:39
Réédition Culte
No Titre Durée
16. Comme ça 4:08
17. Grave 3:55
18. Sensible 3:19
19. Risque de toi 3:32
20. Fête de trop (Instrumental) 2:35
21. Kid (Instrumental) 3:02
22. Random (Instrumental) 4:10

AccueilModifier

CritiquesModifier

Valérie Lehoux de Télérama pense qu’« Eddy de Pretto ne semble avoir eu d’autre choix que d’assumer son impudeur. Sa voix est nette, posée, sa diction, précise. Chaque mot sonne et résonne[12] ». Tandis que Yohann Ruelle du webzine Charts in France assure qu’« Eddy de Pretto entre dans l'arène avec un premier album percutant et puissant (…), épouse parfaitement son temps et son époque. Avec intelligence[13] ».

Olivier Lamm de Libération se lâche dans ses mots que « la synergie accouche d’un album épouvantablement prévisible, laid et monotone (…). Loin de nous l’idée de reprocher au Français de se rêver en produit prêt à consommer, mais ce premier album est en tout point monstrueux[14] ».

ClassementsModifier

Classement (2018) Meilleure
position
  Belgique (Wallonie Ultratop)[15] 4
  France (SNEP)[16] 1

CertificationsModifier

Région Certification Ventes/Streams
  France (SNEP)   Platine[17] 100 000 équivalent ventes*

*Ventes selon la certification
^Mise en rayon selon la certification
xNon précisé par la certification

RécompensesModifier

Cure est nominé dans la catégorie « Création artistique » des Out d'or 2018, une cérémonie de récompense accordées aux personnes aidant à une meilleure représentation de la communauté LGBTQI+[18].

Notes et référencesModifier

  1. Yohann Ruelle, « "Cure" : Eddy de Pretto entre numéro un des ventes avec son premier album », sur Charts in France, (consulté le ).
  2. « Top albums France Fnac : Eddy de Pretto déloge Grand Corps Malade », sur La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  3. Julien Goncalves, « Grave, Sensible... Eddy de Pretto dévoile les inédits de sa réédition Culte », sur Charts in France, (consulté le ).
  4. Yohann Ruelle, « Culte : Eddy de Pretto sort une réédition de son album Cure le  », sur Charts in France, (consulté le ).
  5. « La fête de trop avec Eddy de Pretto », sur France Inter, (consulté le ).
  6. Abigaïl Aïnouz, « Entre rap et chanson française, Eddy de Pretto est bien parti pour cliver la fin d'année », sur Les Inrockuptibles, (consulté le ).
  7. Clawdia Prolongeau, « Créteil, berceau du rappeur Eddy de Pretto », sur Le Parisien, (consulté le ).
  8. « Eddy de Pretto raconte ses peines de cœur dans Random, son nouveau titre », sur BFM TV (consulté le ).
  9. « En écoute : Eddy de Pretto questionne les mécanismes du succès dans Ego », sur Konbini, (consulté le ).
  10. « Clip Normal : Eddy de Pretto monte sur le ring pour tordre le cou à l'homophobie », sur Charts in France, (consulté le ).
  11. Adrien Naselli, « Eddy de Pretto, le Kid gay du rap français (interview) », sur Têtu, (consulté le ).
  12. Valérie Lehoux, « Cure, Eddy de Pretto », sur Télérama, (consulté le )
  13. Yohann Ruelle, « "Cure" : Eddy de Pretto entre dans l'arène avec un premier album percutant et puissant », sur Charts in France, (consulté le )
  14. Olivier Lamm, « Eddy de Pretto « monstrueux », superorganism « pschitt » », sur Libération, (consulté le )
  15. Ultratop.be – Eddy de Pretto – Cure. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  16. Lescharts.com – Eddy de Pretto – Cure. SNEP. Hung Medien.
  17. « Les Certifications - SNEP », SNEP, (consulté le )
  18. « Les OUT d'Or : la cérémonie qui récompense celles et ceux qui œuvrent pour la cause LGBTI », sur Clique, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier