Culture de Vučedol

Culture de Vučedol
Description de cette image, également commentée ci-après
La colombe de Vučedol, emblème de la culture de Vučedol
Définition
Lieu éponyme Vučedol (hr) (Croatie)
Auteur Josip Brunšmid (1897)
Caractéristiques
Répartition géographique Croatie, Bosnie-Herzégovine, Hongrie, Nord de la Serbie
Période Néolithique final
Chronologie de 3000 à
Description de cette image, également commentée ci-après
Extension de la culture de Vučedol

Objets typiques

Colombe de Vučedol

La culture de Vučedol (en croate : Vučedolska kultura) est une culture archéologique du Néolithique final, qui s'est étendue sur la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Hongrie et le Nord de la Serbie, entre 3000 et

HistoriqueModifier

Cette culture tire son nom de la localité de Vučedol (hr) (la vallée des loups), près de Vukovar, en Slavonie (Croatie). Le site archéologique de Vučedol a été découvert en 1897 par Josip Brunšmid, directeur du Musée archéologique de Zagreb (en).

Extension géographiqueModifier

À partir de la Slavonie orientale, où semblent se trouver les sites les plus anciens, la culture de Vučedol s'est étendue sur la Hongrie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, et le Nord de la Serbie.

ChronologieModifier

La culture de Vučedol est précédée dans la région par la culture de Baden (Hongrie), la culture de Butmir (Bosnie) et la culture de Kostolac (Nord de la Serbie). Elle est suivie par la culture de Cetina, la culture de Somogyvâr-Vinkovci et la culture de Nagyrév.

La culture de Vučedol peut se décomposer en quatre phases :

  • Préclassique (période A)
  • Protoclassique (période B1)
  • Classique (période B2)
  • Phase d'expansion avec faciès régionaux (période C)

HabitatModifier

On estime que le site de Vučedol abritait à son apogée jusqu'à 3 000 habitants, ce qui en fait l'un des villages européens les plus grands et les plus importants de son temps.

VestigesModifier

Les artisans de Vučedol maitrisaient la métallurgie du bronze arsénié, alliage de cuivre et d'arsenic, qui précède le bronze proprement dit.

La colombe de VučedolModifier

De nombreuses céramiques richement décorées ont été trouvées sur le site de Vučedol, dont l’une se présente sous la forme d’une colombe, appelée la colombe de Vučedol, découverte en 1938. La dernière interprétation en fait toutefois un vase de la forme d'une perdrix mâle, symbole de fertilité, dont le comportement défensif boiteux contre l'attaque de prédateurs sur un nid de perdrix au sol rappellerait le chaman forgeron boiteux, selon la récente interprétation d'Aleksandar Durman de Zagreb. Cette poterie est pour d'autres un remarquable exemple de création artistique et de symbolisme religieux, associé à un culte de la Déesse mère[1].

GénétiqueModifier

Une étude de 2018 publiée dans la revue Nature comprend une analyse de trois individus attribués à la culture de Vučedol. Un homme portait les haplogroupes R1b1a1a2a2 (haplogroupe R-M269) et T2e (haplogroupe T (ADNmt)), tandis que l'autre portait G2a2a1a2a (haplogroupe G) et T2c2. La femme portait U4a[2].

AnalyseModifier

Selon Bogdan Brukner, les auteurs de la culture de Vučedol seraient des Indo-européens, d'où seraient issus les proto-Illyriens identifiés plus tard dans la région[3].

Notes et référencesModifier

  1. « The Vučedol Culture | CROSCI – Croatian Science Portal », sur crosci.com (consulté le )
  2. Iain Mathieson, Songül Alpaslan Roodenberg, Cosimo Posth et Anna Szécsényi-Nagy, « The Genomic History of Southeastern Europe », Nature, vol. 555, no 7695,‎ , p. 197–203 (ISSN 0028-0836, PMID 29466330, PMCID 6091220, DOI 10.1038/nature25778, lire en ligne)
  3. Bogdan Brukner, Balkan i srednja Evropa u praistoriji - sličnosti i razlike u razvoju, Novi Sad, 1992, page 26

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier