Ouvrir le menu principal

Culte de la personnalité de Mao Zedong

Mao Zedong dans un champ de céréales vers 1950, une photographie de Hou Bo (sa photographe officielle) illustrant le Petit Livre rouge.

Le culte de la personnalité de Mao Zedong a glorifié Mao Zedong depuis la Longue Marche jusqu'à sa mort en 1976 à la fin de la Révolution culturelle.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le culte de la personnalité de Mao Zedong commence avec la longue marche (1935-1936)[1], lors de laquelle il s’impose comme un leader charismatique[2].

De la prise du pouvoir en 1949 jusqu'en 1976, le régime communiste chinois s'est identifié « à un seul homme, à un seul visage reproduit à des milliards d'exemplaires sur tous les supports imaginables »[3]. Certains portraits de Mao connaîtront une diffusion de plus d'un milliard de copies[1]. Ainsi pendant la Révolution culturelle, le très officiel portrait de Mao Zedong de la place Tian'anmen, de Zhang Zhenshi, est diffusé à travers le pays à deux milliards deux cents millions d'exemplaires[4]. De même le tableau de Liu Chunhua, Le président Mao va à Anyuan, réalisé en 1967 par Liu Chunhua, est diffusé à 900 millions d'exemplaires pendant la Révolution culturelle[5]. Concernant le tableau La Cérémonie de la Fondation de la Nation de Dong Xiwen, présentant Mao Zedong déclarant la création de la République, l’artiste doit le repeindre à chaque fois qu’un personnage du tableau disparaît de la scène politique chinoise.

De 1949 à 1962, Hou Bo sera la seule photographe officielle du Grand Timonier, le suivant dans tous ses déplacements et participant ainsi à la propagande du régime communiste[6],[2].

Pendant la Révolution culturelle, le chant L'Orient est rouge est à la gloire de Mao[7].

L'Orient est rouge, le soleil se lève,
La Chine a vu naître Mao Zedong,
Il œuvre pour le bonheur du peuple,
Hourra, il est la grande étoile sauvant le peuple !
Le Président Mao aime le peuple,
Il est notre guide,
Pour créer une Chine nouvelle,
Hourra, il nous montre la voie de l'avenir !

Les Citations du Président Mao Zedong, plus connues en français sous le nom de Petit livre rouge, est un des vecteurs les plus diffusé du culte de Mao Zedong : « L'Armée Populaire de la Libération est la Grande École de la pensée de Mao Zedong »[8].

L'universitaire Michel Bonnin indique que pour Mao, « régulièrement comparé à un soleil rouge, tout devait se fondre dans une unité immense et radieuse, dont il était bien sûr le centre »[9]. Pour le sinologue Claude Hudelot une « véritable religion est née »[4].

MémoireModifier

 
Maison natale de Mao

En 2011, une exposition intitulée The Culture of the Cultural Revolution – Personality Cult and Political Design in Mao’s China s'est tenue au musée d’ethnologie de la ville de Vienne[10].

En 2013, lors du 120e anniversaire de sa naissance, des cérémonies ont eu lieu dans toute la Chine. Une vidéo intitulée Rêve chinois de Mao évoque l'enfance du Grand Timonier et les épisodes glorieux de son règne[11].

Au XXIe siècle il apparaît un « tourisme rouge » autour du Grand Timonier. Ainsi le village natal de Mao Zedong, Shaoshan dans le Hunan, est toujours le lieu de pèlerinage pour de nombreux Chinois[12].

En 2019, le magazine Bitter Winter mentionne que plusieurs temples sont obligés d’afficher des portraits ou de détenir des sculptures des anciens et nouveaux dirigeants du Parti communiste chinois. Ainsi des représentations de Mao Zedong et Xi Jinping doivent être présentes[13].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Hudelot 2009, p. 24
  2. a et b La propagande au cinéma : Quelles sont les caractéristiques du cinéma de propagande dans les États totalitaires ?« Le culte de la personnalité de Mao prend ses racines dans la «Longue Marche» lors de laquelle il s’impose comme un leader charismatique. Par ailleurs, son surnom de « Grand timonier » lui vient de cet épisode : la Chine étant un grand navire difficilement gouvernable, il fallait un grand capitaine (un timonier se trouve à la barre d’un bateau) capable de tenir fermement la barre. Il se fit photographier des centaines de fois en position de capitaine, notamment par la photographe Hou Bo. »
  3. Hudelot 2009, p. 5
  4. a et b Hudelot 2009, p. 48
  5. Les fondateurs de la Chine nouvelle dans la peinture chinoiseChina today
  6. Claude Hudelot Lu / La Voie propagandiste de Hou Bo et Xu Xiaobing 17 octobre 2013
  7. Un culte personnalisé l'Opinion, 17 juillet 2016
  8. Comment construire son culte de la personnalité en images : L'exemple de Mao Zedong Slate, 4 octobre 2010
  9. Bonnin 2004, p. 404
  10. Le culte de la personnalité de Mao Zedong à Vienne AMA, 1 aout 2011
  11. En Chine, le culte de Mao reste vivace 120 ans après sa naissance RFI, 26 décembre 2013
  12. Chine à Shaoshan le souvenir de Mao rapporte gros France 24, 27 décembre 2013
  13. Les temples sont forcés d’adorer le dirigeant politique Mao Zedong Bitter Winter, 6 avril 2019

BibliographieModifier

Articles connexesModifier