Ouvrir le menu principal

Crimes et botanique

série télévisée

Crimes et botanique

Titre original Crimes et botanique
Acteurs principaux Annie Gregorio
Carole Richert
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 3
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 4
Durée 52 minutes
Diff. originale

Crimes et botanique est une série co-produite par Italique productions, Bankizz et France Télévisions, réalisée par Bruno Garcia et Lorenzo Gabriele, avec dans les rôles principaux Annie Gregorio et Carole Richert et diffusée entre le et le sur France 3 [1]. La série est une adaptation de la série britannique Rosemary and Thyme, diffusée sur ITV[2].

Sommaire

SynopsisModifier

Marjolaine et Laure sont deux spécialistes des espaces verts. Marjolaine est une ancienne gendarme et Laure a été chercheuse en biologie végétale. Curieuses de nature, elles ne se préoccupent pas uniquement de leurs plantes vertes quand elles croisent une mort suspecte sur leur chemin.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Rôles principauxModifier

Rôles secondairesModifier

ÉpisodesModifier

Épisode 1 : Fleurs de sangModifier

Diffusé le sur France 3
Avec :

Synopsis : Le maire de Charmigny, Édouard Crouzal, souhaite faire participer sa commune au concours des villages les mieux fleuris. Une partie de la population, composée de chasseurs, désapprouve la décision se voyant privés de subvention. Le maire fait appel à Marjolaine et Laure pour remporter le prix. Logées chez lui, les deux femmes découvrent son corps, tué d'un coup de fusil...
Audience : 3,332 millions de téléspectateurs (19,1 % de part de marché)[3]

Lieux de tournage : la plupart des scènes se déroulant à Charmigny sont tournées à Saint-Martin-de-Londres (notamment autour de l'église). D'autres scènes sont tournées à Pignan et Valflaunès. On reconnaît aussi les montagnes du Pic Saint-Loup et l'Hortus.

Épisode 2 : Le Jardin des papillons noirsModifier

Diffusé le sur France 3
Avec :

Synopsis : Marjolaine et Laure sont engagées au collège de Montalivet pour réaménager les jardins. Elles sont accueillies par le père Bruno Volker. Le directeur, lui, est allé récupérer un pensionnaire au commissariat : Cédric, une forte tête mais doté d'un quotient intellectuel de 150. Le père Volker et l'adolescent semblent en conflit et Cédric est bientôt retrouvé sans vie...
Audience : 3,332 millions de téléspectateurs (19,1 % de part de marché)[3]

Lieux de tournage : C'est le château de Castries qui sert de décor à l'Institut Montalivet. La rencontre de Laure avec son ex-mari est tournée dans l'amphithéâtre d'anatomie de la Faculté de médecine de Montpellier.

Erreur : Ce n'est pas le saint chrême qui est utilisé pour donner les derniers sacrements aux malades et aux mourants, mais l'huile des malades (une simple huile végétale – le plus souvent huile d'olive – sans additif et consacrée par l'évêque lors de la messe chrismale).

Épisode 3 : Une parcelle de bonheurModifier

Diffusé le sur France 3
Avec :

Épisode 4 : Une si longue absenceModifier

Diffusé le sur France 3
Avec :

TournageModifier

Le tournage des 4 premiers épisodes, réalisés avec l'aide de la région Languedoc-Roussillon, a eu lieu en avril et mai 2014 dans les alentours de Montpellier, à Valflaunès, Saint-Jean-de-Cuculles, Cournonterral, Saint-Martin-de-Londres, Castries, Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Bauzile, Mireval, Mèze, Baillargues, Montferrier-sur-lez et Clapiers[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Fabrice Dubault, « "Crimes et botanique" tourné dans l'Hérault cartonne sur France 3 », sur France 3, (consulté le 30 juin 2015)
  2. Isabelle Mermin, « Crimes et botanique : un duo d'enquêtrices bucoliques sur France 3 », sur Le Figaro.fr, (consulté le 30 juin 2015)
  3. a et b Olivier Sudrot, « Audiences TV : TF1 talonnée par France 3 et sa fiction », sur Buzz Médias, (consulté le 30 juin 2015)

Voir aussiModifier