Ouvrir le menu principal
Coffret aux saintes huiles, contenant les trois types d'huile sainte (1636).

Dans le christianisme, l'huile sainte est une huile spécialement bénite pour servir à la liturgie des sacrements.

Symbole de l'huileModifier

Huile vient du terme latin oleum qui vient lui-même du grec élaion qui désigne l’huile extraite des olives.

Dans la tradition judéo-chrétienne, le roi était oint d'huile pour asseoir sa royauté : par exemple, les rois Saül et David ont tous deux été oints par Samuel. L'onction d'huile symbolisait ainsi la consécration d’un être par Dieu, en vue de la royauté, du sacerdoce ou de la mission prophétique[1].

Le Christ est considéré comme l'« oint » de Dieu par excellence. Messie désigne ainsi l'oint, c'est-à-dire la personne consacrée par le rite de l'onction par un prophète de Dieu. De même, que Christ est la traduction en grec du terme hébraïque Mashiyachle et signifie « oint »[2].

L'huile fait également référence à un remède[3], un fortifiant, un parfum, une nourriture ou un éclairage[4].

Usages liturgiquesModifier

Trois sortes d’huile sainte sont utilisées dans la liturgie chrétienne[5] :

Ces huiles sont consacrées lors de la messe chrismale qui est célébrée dans chaque diocèse lors de la semaine sainte[6].

Notes et référencesModifier

  1. Qu’est-ce que la messe chrismale ?
  2. Jean 1:41-42 : « Ce fut lui (André) qui rencontra le premier son frère Simon, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ). »
  3. Maladie et guérison dans l'Ancien Testament.
  4. Huile des sacrements.
  5. L'huile dans la liturgie catholique.
  6. La messe chrismale.

Voir aussiModifier