Ouvrir le menu principal

Coupe caribéenne des nations

compétition de football
Coupe caribéenne des nations
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1978
Disparition 2017
Organisateur(s) CFU
Périodicité 2 ans
Participants 8 qualifiés[1]
(26 partants[2])

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Curaçao Curaçao (2017)
Plus titré(s) Drapeau : Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago (10 titres)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Coupe caribéenne des nations 2017
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Digicel Cup.

La Coupe caribéenne des nations est un ancien tournoi international de football, organisé par la Caribbean Football Union (CFU) et la CONCACAF de 1978 à 2017, qui voyait s'opposer les sélections des différents pays et territoires des Caraïbes.

De 1991 à 2017, elle servait de tournoi de qualification pour la Gold Cup, le championnat de football des nations de la CONCACAF (Amérique du Nord - Amérique centrale - Caraïbes).

Cette compétition s'interrompt en 2018 avec le lancement de la Ligue des nations de la CONCACAF[3].

HistoriqueModifier

La Coupe caribéenne des nations également appelée Coupe des nations de la Caraïbe a connu différentes appellations telles que la Coupe de la Caraïbe (Caribbean Cup en anglais, Copa del Caribe en espagnol), Championnat de la Caraïbe (Caribbean Championship), Championnat CFU (CFU championship) ou encore Coupe des nations de la CFU (CFU Nations Cup) de 1978 à 1988. Elle a également eu différentes dénominations en fonction de ses sponsors : Shell Caribbean Cup, Shell / Umbro Caribbean Cup, Interforever Caribbean Cup (entre 1991 et 1998) et Digicel Caribbean Cup / Digicel Cup de 2005 à 2010.

La première Coupe de la Caraïbe a eu lieu en 1948 en Guadeloupe[4] et a vu l'équipe hôte s'imposer en finale face à sa voisine de la Martinique sur un score de trois buts à zéro. Cependant cette compétition n'a pas de caractère officiel.

De 1978 à 1988, six éditions d'un tournoi précurseur de la Coupe caribéenne des nations appelé CFU Championship ou CFU Nations Cup ont été organisées avec quelques sélections caribéennes.

Entre 1989 et 2001 elle se joue à un rythme quasi-annuel (sauf en 2000 où elle n'a pas lieu. À noter qu'en 1990 l'édition est interrompue[5]). Cette période voit une forte domination des Socca Warriors de Trinité-et-Tobago qui remportent la compétition avec un taux de réussite de 75% (8 fois sur 12).

En raison de difficultés financières, il faudra attendre 4 ans avant de voir revenir la Coupe de la Caraïbe et ce grâce au nouveau parrainage de Digicel en 2004. Le groupe jamaïcain s'engage à organiser 2 éditions en 2005 et en 2007 sous le nom de Digicel Cup. À la suite du succès de l'édition 2007, Digicel se réengage avec la CFU jusqu'en 2011. La compétition devient le Digicel Caribbean Championship et se déroule depuis 2008 une année sur deux en alternant avec la Gold Cup. Cette période est marquée à la fois par un net recul de Trinité-et-Tobago, qui n'arrive plus à s'imposer sur la scène régionale, a contrario des Reggae Boyz de Jamaïque qui prennent le dessus sur leurs homologues caribéens en remportant la compétition à 4 reprises (sur 7 éditions depuis 2005).

Lors de l'édition 2014, la Coupe caribéenne des nations s'harmonise avec les dates internationales du calendrier de la FIFA, afin de faciliter la participation des joueurs évoluant dans les championnats européens.

FormatModifier

La phase finale voyait s'affronter 8 équipes réparties en 2 poules de 4 équipes où chacune rencontrait les trois autres. Les deux meilleurs de chaque poule participaient aux demi-finales, jouées en un seul match, tout comme la finale et le match pour la troisième place.

Néanmoins les éditions 2005 et 2017 adoptent un format différent avec une phase finale constituée de quatre équipes: poule unique en 2005 et format de coupe avec demi-finales et finale en 2017.

Le nombre de qualifiés pour la Gold Cup a varié au cours de l'histoire. Par exemple durant les dix dernières années de la compétition (2007-2017), les quatre demi-finalistes y étaient directement qualifiés, tandis que depuis 2014, le cinquième avait la possibilité de disputer un barrage contre le cinquième de la Copa Centroamericana afin de désigner le dernier qualifié pour la Gold Cup.

PalmarèsModifier

Par éditionModifier

Édition Hôte Vainqueur Finaliste Troisième Quatrième
1978 Trinité-et-Tobago   Suriname (1)   Trinité-et-Tobago   Haïti   Antigua-et-Barbuda
1979 Suriname   Haïti (1)   Saint-Vincent-et-les-Grenadines   Suriname   Trinité-et-Tobago
1981 Porto Rico   Trinité-et-Tobago (1)   Saint-Vincent-et-les-Grenadines   Guadeloupe   Porto Rico
1983 Guyane   Martinique (1)   Trinité-et-Tobago   Guyane   Antigua-et-Barbuda
1985 Barbade   Martinique (2)   Barbade   Guadeloupe   Suriname
1988 Martinique   Trinité-et-Tobago (2)   Antigua-et-Barbuda   Martinique   Guadeloupe
1989 Barbade   Trinité-et-Tobago (3)   Grenade Pas de match pour la troisième place
1990 Trinité-et-Tobago Tournoi arrêté[5] le jour de la finale   Trinité-et-Tobago -   Martinique
1991 Jamaïque   Jamaïque (1)   Trinité-et-Tobago   Sainte-Lucie   Guyana
1992 Trinité-et-Tobago   Trinité-et-Tobago (4)   Jamaïque   Martinique   Cuba
1993 Jamaïque   Martinique (3)   Jamaïque   Trinité-et-Tobago   Saint-Christophe-et-Niévès
1994 Trinité-et-Tobago   Trinité-et-Tobago (5)   Martinique   Guadeloupe   Suriname
1995 Caïmans et Jamaïque   Trinité-et-Tobago (6)   Saint-Vincent-et-les-Grenadines   Cuba   Îles Caïmans
1996 Trinité-et-Tobago   Trinité-et-Tobago (7)   Cuba   Martinique   Suriname
1997 Antigua-et-Barbuda et Saint-Christophe-et-Niévès   Trinité-et-Tobago (8)   Saint-Christophe-et-Niévès   Jamaïque   Grenade
1998 Jamaïque et Trinité-et-Tobago   Jamaïque (2)   Trinité-et-Tobago   Haïti   Antigua-et-Barbuda
1999 Trinité-et-Tobago   Trinité-et-Tobago (9)   Cuba Match pour la troisième place annulé
2001 Trinité-et-Tobago   Trinité-et-Tobago (10)   Haïti   Martinique   Cuba
2005 Barbade   Jamaïque (3)   Cuba   Trinité-et-Tobago   Barbade
2007 Trinité-et-Tobago   Haïti (2)   Trinité-et-Tobago   Cuba   Guadeloupe
2008 Jamaïque   Jamaïque (4)   Grenade   Guadeloupe   Cuba
2010 Martinique   Jamaïque (5)   Guadeloupe   Cuba   Grenade
2012 Antigua-et-Barbuda   Cuba (1)   Trinité-et-Tobago   Haïti   Martinique
2014 Jamaïque   Jamaïque (6)   Trinité-et-Tobago   Haïti   Cuba
2017 Martinique   Curaçao (1)   Jamaïque   Guyane   Martinique

Par nationModifier

La Coupe caribéenne des nations 1990, interrompue en cours de compétition, n'est pas comptabilisée dans ce palmarès qui s'établit comme suit après la Coupe caribéenne des nations 2017.

Rang Équipe Vainqueur Finaliste Édition(s) gagnée(s)
1   Trinité-et-Tobago 10 7 1981, 1988, 1989, 1992, 1994, 1995, 1996, 1997, 1999 et 2001
2   Jamaïque 6 2 1991, 1998, 2005, 2008, 2010 et 2014
3   Martinique 3 1 1983, 1985 et 1993
4   Haïti 2 1 1979 et 2007
5   Cuba 1 3 2012
6   Suriname 1 0 1978
-   Curaçao 1 0 2017
8   Saint-Vincent-et-les-Grenadines 0 3
9   Grenade 0 2
10   Barbade 0 1
-   Antigua-et-Barbuda 0 1
-   Saint-Christophe-et-Niévès 0 1
-   Guadeloupe 0 1

Bilan par paysModifier

Mise à jour le 26 juin 2017.

Équipe nationale Participations Phases finales Meilleur résultat Titres
  Anguilla 15 0 Tours préliminaires 0
  Antigua-et-Barbuda 23 8 Deuxième en 1988 0
  Antilles néerlandaises[6] 11 2 1er tour en 1989 et 1998 0
  Aruba 11 0 Tours préliminaires 0
  Bahamas 2 0 Tours préliminaires 0
  Barbade 21 7 Deuxième en 1985 0
  Bermudes 9 0 Tours préliminaires 0
  Bonaire 1 0 Tours préliminaires 0
  Cuba 13 11 Vainqueur en 2012 1
  Curaçao 3 2 Vainqueur en 2017 1
  Dominique 22 2 1er tour en 1994 et 1998 0
  Grenade 19 6 Finaliste en 1989 et 2008 0
  Guadeloupe 22 10 Finaliste en 2010 0
  Guyana 21 3 Quatrième en 1991 0
  Guyane 20 5 Troisième en 1983 et 2017 0
  Haïti 15 10 Vainqueur en 1979 et 2007 2
  Îles Caïmans 15 4 Quatrième en 1995 0
  Îles Vierges des États-Unis 6 0 Tours préliminaires 0
  Îles Vierges britanniques 16 0 Tours préliminaires 0
  Jamaïque 21 16 Vainqueur en 1991, 1998, 2005, 2008, 2010 et 2014 6
  Martinique 25 17 Vainqueur en 1983, 1985 et 1993 3 [7]
  Montserrat 10 0 Tours préliminaires 0
  Porto Rico 13 2 Quatrième en 1981 0
  République dominicaine 13 2 1er tour en 1991 et 2012 0
  Saint-Christophe-et-Niévès 21 5 Finaliste en 1997 0
  Saint-Martin 7 0 Tours préliminaires 0
  Sainte-Lucie 16 3 Troisième en 1991 0
  Saint-Vincent-et-les-Grenadines 22 9 Deuxième en 1979 et 1981; finaliste en 1995 0
  Sint Maarten 9 1 1er tour en 1993 0
  Suriname 19 6 Vainqueur en 1978 1
  Trinité-et-Tobago 25 23 Vainqueur en 1981, 1988, 1989, 1992, 1994, 1995, 1996, 1997, 1999 et 2001 10[7]
  Îles Turques-et-Caïques 3 0 Tours préliminaires 0
  Brésil - de 20 ans[8] 1 1 1er tour en 1999 0

Sélectionneurs vainqueursModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Depuis l'édition 1991.
  2. Pour l'édition 2014.
  3. ujc, « La Ligue des Nations de la CONCACAF confirmée », sur Antilles-Sport, (consulté le 2 janvier 2018).
  4. (en) Piet Veroeveren, « Coupe des Caraïbes 1948 », sur www.rsssf.com, (consulté le 31 juillet 2015).
  5. a et b Le 27 juillet 1990 pendant qu'avaient lieu les derniers matchs des groupes, un coup d'État fut mené par la Jamaat al Muslimeen. Les joueurs, entraîneurs et supporters n'étaient pas au courant de la situation mais le tournoi fut abandonné. Au même moment sévissait sur l'île la tempête tropicale Arthur (qui débuta le 22 juillet et s'acheva le 27).
  6. Équipe dissoute fin 2010 en même temps que la Fédération des Antilles néerlandaises.
  7. a et b Participe aussi à la finale annulée de 1990 à Trinité-et-Tobago.
  8. Invité exceptionnel pour la Coupe caribéenne des nations 1999.

Lien externeModifier