Ouvrir le menu principal

Digicel

Entreprise de télécommunication

Digicel
logo de Digicel
Logo de Digicel Group

Création 2001
Dates clés avril 2001 : Apparition sur le marché des opérateurs de téléphonie mobile
Fondateurs Denis O'BrienVoir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Denis O'Brien
Colm Delves
Forme juridique Société anonyme (S.A.)
Slogan Vivons l'extraordinaire !
Siège social 14 Ocean Boulevard, Kingston
Drapeau de Jamaïque Jamaïque
Activité Opérateur de télécommunications
Produits Services de télécommunications divers
Filiales Comcel Haiti
Effectif 6 500 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.digicelgroup.com

Digicel est un opérateur de télécommunications caribéen qui a été fondé par l'entrepreneur irlandais Denis O'Brien.

Sommaire

HistoriqueModifier

La société Digicel a été créée en avril 2001, date où elle lance son premier réseau mobile GSM en Jamaïque.

En 2006, elle s'implante à Trinidad & Tobago et en Haïti.

En 2008, Digicel opère dans 23 marchés[réf. nécessaire].

Digicel emploie directement plus de 3 700 personnes[réf. nécessaire].

Dans les départements français d'Amérique (DFA)Modifier

En Guadeloupe, Martinique, Guyane, Digicel se trouve en concurrence avec marché hexagonal et donc européen. Or, contrairement aux opérateurs concurrents, Digicel ne prévoyait pas de services 3G pour l'année 2008 en Guadeloupe, Martinique, et Guyane. À partir de 2009, l'opérateur dépose une demande à l'ARCEP pour l'obtention de bandes de fréquence. Digicel obtient l'autorisation de l'Autorité en 2010 (Cf. décision no 2010-0201 de l'ARCEP).

Concurrence avec les opérateurs historiquesModifier

Digiciel s'est trouvée en procès avec des opérateurs déjà présents[1],[2].

Croissance de DigicelModifier

En 2006, Digicel investit les marchés du continent sud-américain ainsi que le Pacifique. En septembre 2006, Digicel a acquis Digicel Holdings au Salvador et la renomme « El Nuevo Digicel ». En décembre 2007, Digicel obtient une licence de téléphonie mobile au Honduras et une licence pour exploiter au Panama en mai 2008.

En 2007, Digicel a acquis U * Mobile, désormais rebaptisé Digicel Guyane Ltd pour investir dans les marchés en Amérique du Sud : Guyane, Suriname (décembre 2007) et Guyane française (juin 2006).

Digicel PacificModifier

Cette société sœur de Digicel dans la région des îles du Pacifique exploite actuellement au Samoa et en Papouasie-Nouvelle-Guinée un réseau GSM cadencé à 900 MHz avec services de données GPRS et Edge, Vanuatu, Tonga, Fidji, Nauru ainsi qu'une licence expérimentale dans les îles Salomon et Tahiti.

Digicel CaraibesModifier

Le mardi 8 février 2011, Digicel a pris une participation majoritaire dans les technologies Netxar. En mars 2012, Digicel a acquis sa principale concurrente Comcel à Haiti. Depuis ce rachat, Digicel est devenue le principal opérateur en Haïti[3].

Partenariat avec VodafoneModifier

Le 6 février 2007, Digicel a signé un accord de partenariat de trois ans avec Vodafone.

Zone d'activitéModifier

Digicel, est implanté dans les Bermudes et dans vingt deux marchés des Caraibes, dont Anguilla, Antigua & Barbuda, Aruba, Barbade, les Bermudes, Bonaire, Curaçao, les Îles Caïmans, Dominique, Guyane française, Grenade, Guadeloupe, Guyana, Haïti, Jamaïque, Martinique, Saint Kits & Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, Suriname, Trinidad & Tobago, Turcs & Caicos et Le Salvador. Digicel a aussi des licences au British Virgin Islands ainsi qu’une couverture à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Opérations dans les Caraïbes et en Amérique centraleModifier

Les actifs aux Caraïbes et en Amérique centrale du groupe Digicel (décembre 2008).

Digicel Caribbean & Central American Territories
Territoire Fréquences GSM & CDMA
  Anguilla 900/1900 MHz 1 900 MHz (planned)
  Antigua-et-Barbuda 850/900 MHz
  Aruba 900/1 800 MHz 1 900 MHz
  Barbade 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz
  Bermudes 1 900 MHz 1 900 MHz
  Bonaire 900/1 800 MHz NO CDMA
  Curaçao 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)
  Dominique 900/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)
  El Salvador 900 MHz NO CDMA
  Guyane 900/1 800 MHz NO CDMA
  Grenade 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)
  Guadeloupe 900/1 800 MHz NO CDMA
  Guyana 900 MHz NO CDMA
  Haïti 1 800 MHz NO CDMA
  Honduras (Launched November 2008) 1 900 MHz NO CDMA
  Îles Caïmans 850/900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz
  Jamaïque 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz
  Martinique 900/1 800 MHz NO CDMA
  Panama (launched December 2008) 1 900 MHz NO CDMA
  Saint-Barthélemy 900/1 800 MHz NO CDMA
  Saint-Christophe-et-Niévès 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)
  Sainte-Lucie 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)
  Saint-Martin /   Sint Maarten 900/1 800 MHz NO CDMA
  Saint-Vincent-et-les-Grenadines 900/1800/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)
  Suriname 900 MHz NO CDMA
  îles Turks-et-Caïcos 900/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)
  Trinité-et-Tobago 850/1 900 MHz 1 900 MHz (planned)

Notes et référencesModifier