Ouvrir le menu principal

Équipe de Guyane de football

Drapeau : France Équipe de Guyane
Écusson de l' Équipe de Guyane
Généralités
Confédération CONCACAF et CFU
Couleurs vert et jaune
Surnom Les Yana Dòkò
Stade principal Stade Edmard-Lama
Classement FIFA non affilié
en augmentation 132e (4 avril 2019)
(Classement Elo)
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : France Thierry De Neef
Meilleur buteur Gary Pigrée (16 buts)
Rencontres officielles historiques
Premier match Guyane Drapeau : France 1 - 3 Drapeau : Suriname Guyane néerlandaise
(1936)[1]
Plus large victoire Guyane Drapeau : France 11 - 1 Drapeau : Saint-Pierre-et-Miquelon Saint-Pierre-et-Miquelon
()
Plus large défaite Guyane néerlandaise Drapeau : Suriname 9 - 0 Drapeau : France Guyane
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : Ne peut pas y participer
Gold Cup Phases finales : 1
1er tour en 2017
Coupe caribéenne des nations Phases finales : 5
Médaille de bronzeMédaille de bronze Troisième en 1983 et 2017

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de Guyane de football, connue aussi sous le nom des Yana Dòkò, est une sélection des meilleurs joueurs guyanais sous l'égide de la Ligue de football de la Guyane. Elle n'est pas reconnue par la FIFA mais elle participe aux compétitions de la CONCACAF.

HistoireModifier

Les débuts (jusqu'en 1995)Modifier

Coupe caribéenne des nations 1983Modifier

La Guyane accueillit en 1983, à Cayenne, la 4e édition de la Coupe caribéenne des nations, appelée à l'époque Championnat de la CFU, et dont la phase finale fut disputée sous forme de poule finale à 4 équipes. Avec une victoire, un nul et une défaite, la Guyane termina le tournoi à la 3e place - derrière la Martinique (vainqueur) et Trinité-et-Tobago - soit le meilleur résultat de son histoire. C'est jusqu'à présent la seule Coupe caribéenne disputée sur son sol.

Coupe caribéenne des nations 1995Modifier

Douze ans après l'organisation du Championnat de la CFU, la Guyane participa à sa deuxième phase finale de la Coupe des Caraïbes à l'occasion de l'édition de 1995. Elle accueillit les matches du groupe 2 du tour préliminaire, se retrouvant avec la Martinique, la Guadeloupe et le Suriname. Les quatre équipes finirent avec 4 points et seule une meilleure différence de buts permit aux Guyanais de finir en tête de la poule et d'obtenir le ticket pour la phase finale, organisée coinjointement par la Jamaïque et les Îles Caïmans.

Placée dans le groupe A, en compagnie des Îles Caïmans, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines et Antigua-et-Barbuda, l'équipe de Guyane finit dernière de sa poule avec un zéro pointé. Elle ne retrouverait plus la phase de groupe d'une Coupe caribéenne des nations jusqu'en 2012.

Le renouveau (depuis 2012)Modifier

Coupe caribéenne des nations 2012Modifier

Avec la Coupe de l'Outre-Mer et la Coupe caribéenne des nations, la Ligue de football de la Guyane décide d'investir davantage dans sa sélection à l'image du travail réalisé par la Guadeloupe et la Martinique. Le vétéran Jean-Claude Darcheville devient capitaine de l'équipe et des professionnels sont contactés en vue des rencontres caribéennes (Ludovic Baal, Lesly Malouda, Roy Contout, Sloan Privat).

Après une 5e place en Coupe de l'Outre-Mer et une qualification lors du premier tour de qualification de la Coupe caribéenne des nations 2012, l'entraineur Steeve Falgayrettes pose sa démission le , à trois semaines du second tour de qualification de la Coupe caribéenne[2].

François Louis-Marie et François Mérille sont nommés co-sélectionneurs dans l'urgence et forment un groupe dans la semaine précédant le second tour préliminaire de la Coupe caribéenne des nations. À cette occasion, ils ne peuvent compter que sur deux joueurs venus de l'Hexagone (Laurent Petchy de l'ES Viry-Châtillon et Gary Marigard de l'ES Wasquehal) et doivent se passer des joueurs de l'ASC Le Geldar qui préfèrent se concentrer sur le 7e tour de la Coupe de France. Malgré ces difficultés, les Yana Dòkò parvinrent quand même à se qualifier pour la phase finale du tournoi à Antigua-et-Barbuda, grâce notamment à une victoire 1-0 sur Haïti. Ils ne purent franchir le 1er tour malgré un début tonitruant qui les a vus battre le tenant jamaïcain 2 buts à 1[3].

Coupe caribéenne des nations 2014Modifier

Après le tandem François Louis-Marie / François Mérille, un nouveau binôme constitué par Jaïr Karam et Marie-Rose Carême est nommé à la tête de la sélection le [4]. Présente dès le tour préliminaire de qualifications pour la Coupe caribéenne des nations 2014, la Guyane entame son parcours du combattant en disposant facilement de ses trois adversaires (Aruba, Îles Turques-et-Caïques et Îles Vierges britanniques) et se qualifie pour le 1er tour préliminaire. Placée dans le groupe 4, elle a plus de difficultés mais parvient néanmoins à accrocher la 2e place synonyme de qualification pour le tour préliminaire suivant. La situation se répète à l'occasion de ce 2d tour préliminaire disputé au Stade Sylvio Cator de Port-au-Prince, où les Guyanais arrachèrent de nouveau la 2e place - derrière Haïti et après avoir surmonté une défaite contre Saint-Christophe-et-Niévès - qui leur octroya une deuxième qualification d'affilée en phase finale de la Coupe caribéenne des nations[5].

Pour la phase finale et malgré la volonté affichée du joueur, le FC Metz refuse de laisser Florent Malouda rejoindre les Yana Dòkò tout comme le Stade brestois pour Simon Falette[6]. La Guyane débuta le tournoi en arrachant le nul 1-1 face au tenant du titre, Cuba, avec une égalisation à la dernière minute par le biais de Mickaël Solvi[7]. Cependant Trinidad-et-Tobago s'imposa 4-2 lors du deuxième match et compliqua la situation des Guyanais au classement. Lors de la troisième et dernière journée, malgré une large victoire 4-1 sur Curaçao, les Yanas Dòkò furent relégués à la 3e place du groupe, synonyme d'élimination dès le 1er tour du tournoi régional.

Classés cinquièmes de cette Coupe caribéenne 2014, les Guyanais gagnèrent le droit de disputer un barrage aller-retour contre le Honduras (5e de la Copa Centroamericana 2014) dont le vainqueur serait le dernier qualifié pour la Gold Cup 2015[8]. Le , la Guyane créa la sensation en dominant le Honduras 3-1, avec une prestation remarquée de Sloan Privat qui marqua un doublé pour sa première sélection[9]. Cependant, quatre jours plus tard, le Honduras prit sa revanche en s'imposant nettement 3-0 à San Pedro Sula et s'octroya le dernier ticket pour la Gold Cup grâce à un meilleur score cumulé sur l'ensemble des deux matches (4-3).

Gold Cup 2017Modifier

Après deux qualifications consécutives aux Coupes caribéennes de 2012 et 2014, les progrès réalisés par l'équipe de Guyane depuis 2012 trouvent leur couronnement fin 2016 puisque les Yana Dòkò se qualifient brillamment pour la Gold Cup 2017, après un succès retentissant par cinq buts à deux sur Haïti, à Port-au-Prince, le , avec un match étincelant de Sloan Privat, auteur d'un triplé. Cette victoire historique leur ouvre la porte à la fois à la phase finale de la Coupe caribéenne des nations 2017 – où ils atteignent la 3e place[10], égalant leur record de 1983 – et à la sus-citée Gold Cup, compétition où les Guyanais participeront pour la première fois de leur histoire[11].

Pour leur premier match de Gold Cup, le , dans l'état du New Jersey, les Guyanais s'inclinent 2-4 face au Canada après une réaction d'orgueil de l'équipe qui a marqué deux buts en deux minutes (Roy Contout et Sloan Privat), alors qu'elle était menée de trois buts à une vingtaine de minutes de la fin. Leur deuxième match, quatre jours plus tard, les oppose au Honduras qu'ils tiennent en échec 0-0 malgré le risque de perdre la rencontre sur tapis vert en raison de la présence de Florent Malouda dans le onze de l'équipe[12]. Le couperet tombe le puisque la CONCACAF déclare Malouda inéligible et donne le match perdu sur tapis vert (0-3)[13]. Ce même jour, les Yana Dòkò jouent leur dernier match de poule face au Costa Rica et s'inclinent sans surprise (0-3). Ils sont donc éliminés dès le 1er tour pour leur première participation à ce tournoi continental.

RésultatsModifier

ParcoursModifier

Parcours de l'équipe de la Guyane de football en compétitions internationales

Coupe des nations de la CONCACAF / Gold Cup Coupe caribéenne des nations (1978-2017) Coupe de l'Outre-Mer (2008-2012) Tournoi des 4
  • 1963 : Non inscrit
  • 1965 : Non inscrit
  • 1967 : Non inscrit
  • 1969 : Non inscrit
  • 1971 : Non inscrit
  • 1973 : Non inscrit
  • 1977 : Non inscrit
  • 1981 : Non inscrit
  • 1985 : Non inscrit
  • 1989 : Non inscrit
  • 1991 : Tour préliminaire
  • 1993 : Tour préliminaire
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2000 : Tour préliminaire
  • 2002 : Non inscrit
  • 2003 : Non inscrit
  • 2005 : Tour préliminaire
  • 2007 : Non inscrit
  • 2009 : Non inscrit
  • 2011 : Non inscrit
  • 2013 : Tour préliminaire
  • 2015 : Barrage
  • 2017 : 1er tour
  • 2019 : Tour préliminaire
  • 1978 : 2e tour préliminaire
  • 1979 : Non inscrit
  • 1981 : Tour préliminaire
  • 1983 : 3e place
  • 1985 : Tour préliminaire
  • 1988 : Tour Préliminaire
  • 1989 : Tour Préliminaire
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1991 : Tour préliminaire
  • 1992 : Tour préliminaire
  • 1993 : Tour préliminaire
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1995 : Phase de groupe
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 1997 : 1er tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 1999 : 1er tour préliminaire
  • 2001 : Non inscrit
  • 2005 : 2d tour préliminaire
  • 2007 : Non inscrit
  • 2008 : Forfait
  • 2010 : Non inscrit
  • 2012 : Phase de groupe
  • 2014 : Phase de groupe
  • 2017 : 3e place

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

JoueursModifier

Les membres actuels de l'équipeModifier

Le groupe de 23 joueurs sélectionnés pour rencontrer Belize et Saint-Kitts-et-Nevis les 14 et

Sélectionneur   Thierry De Neef
Nom Date de naissance Sélections (buts) Club
Gardiens
1 Noha Pulcherie (18 ans) 0 (0)   SC Bastia
22 Jean-Beaunel Petit-Homme (29 ans) 4 (0)   US Matoury
23 Simon Lugier (30 ans) 0 (0)   US Saint-Malo
Défenseurs
3 Marvin Torvic (31 ans) 25 (1)   US Matoury
4 Josué Albert (27 ans) 1 (0)   US Quevilly
5 Dylan Adam (21 ans) 7 (0)   AS Étoile Matoury
13 Marc Rifort-Delem (34 ans) 0 (0)   US Matoury
14 Grégory Lescot (30 ans) 9 (0)   FC Chartres
18 Jean-David Legrand (28 ans) 11 (1)   Stade Bordelais UC
21 Gary Marigard (31 ans) 14 (0)   US Quevilly
Milieux
6 Steeve Alontoesa (27 ans) 1 (0)   ASC Agouado
7 Thomas Vancaeyezeele (25 ans) 1 (0)   Pittsburgh Riverhounds
10 Joffrey Torvic (29 ans) 7 (2)   AS Beauvais
15 Jean-Eudes Lauristin (25 ans) 5 (1)   AS Étoile Matoury
16 Régis Léveillé (25 ans) 1 (0) sans club
19 Calvin Soga (32 ans) 2 (0)   CSC Cayenne
20 Marvin Desmangles (24 ans) 1 (0)   AJ Saint-Georges
Attaquants
2 Joêl Sarrucco (29 ans) 3 (0)   ASC Le Geldar
8 Rhudy Evens (31 ans) 36 (4)   US Matoury
9 Sloan Privat (30 ans) 2 (5)   FC Sochaux-Montbéliard
11 Jessy Marigard (27 ans) 1 (0)   RFC Tournai
12 Frantz Atoucou ? 1 (0) ?
17 Carino Atchaliso (27 ans) 1 (0)   La Suze-sur-Sarthe FC

Appelés récemmentModifier

Les joueurs suivants ont aussi été appelés en équipe par le sélectionneur pendant les 12 derniers mois et restent toujours sélectionnables.

Pos. Nom Date de Naissance Sélections (buts) Club Dernier appel
GB Donovan Léon (27 ans) 25 (0)   Stade brestois v.   Saint-Christophe-et-Niévès, 9 septembre 2019
DF Kévin Rimane (28 ans) 21 (2)   FC Hermannstadt v.   Saint-Christophe-et-Niévès, 9 septembre 2019
DF Marc Edwige (33 ans) 20 (1)   CSC Cayenne v.   Saint-Christophe-et-Niévès, 9 septembre 2019
DF Miguel Haabo (29 ans) 18 (0)   Etoile Matoury v.   Saint-Christophe-et-Niévès, 9 septembre 2019
DF Inrick Baal (27 ans) 7 (0)   CSC Cayenne v.   Saint-Vincent-et-les-Grenadines, 12 octobre 2018
ML Jules Haabo (22 ans) 7 (2)   Yverdon Sport v.   Canada, 24 mars 2019
AT Alex Éric (29 ans) 8 (1)   US Matoury v.   Grenade, 14 octobre 2019
AT Thomas Issorat (26 ans) 3 (1)   ASC Remire v.   Grenade, 14 octobre 2019
AT Arnold Abelinti (28 ans) 11 (3)   Moulin-Yzeure Foot 03 v.   Canada, 24 mars 2019

Anciens joueursModifier

SélectionneursModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « French Guyana 1:3 Suriname », sur www.soccer-db.info (consulté le 29 mars 2016).
  2. « Steeve Falgayrettes: «Je préfère me retirer» », sur www.franceguyane.fr, (consulté le 20 octobre 2012)
  3. « Match Caribbean Cup: Jamaïque vs. Guyane Française », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 18 octobre 2014)
  4. « La paire Jaïr Karam - Marie-Rose Carême élue », sur www.franceguyane.fr, (consulté le 18 octobre 2014)
  5. « Les Yana Dôkô qualifiés pour la phase finale de la Caribbean Cup! », sur www.cr-guyane.fr, (consulté le 18 octobre 2014)
  6. « La Guyane sans Malouda », sur www.lequipe.fr, (consulté le 5 novembre 2014)
  7. Ange Maréchal, « La Guyane a du répondant », sur www.franceguyane.fr, (consulté le 16 novembre 2014)
  8. « La Guyane en barrage, la Martinique n'ira pas », sur www.lequipe.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  9. « La Guyane crée la sensation », sur www.lequipe.fr, (consulté le 26 mars 2015).
  10. Jean-Claude Samyde, « Coupe des nations de la caraïbe : La Guyane sur le podium la Martinique dernière », sur www.la1ere.francetvinfo.fr, (consulté le 26 juin 2017).
  11. « La Guyane à la Gold Cup pour la première fois », sur www.lequipe.fr, (consulté le 10 novembre 2016).
  12. « Florent Malouda sera aligné avec la Guyane face au Honduras à la Gold Cup », sur www.lequipe.fr, (consulté le 12 juillet 2017).
  13. « Gold Cup : Florent Malouda déclaré inéligible, la Guyane perd sur tapis vert », sur www.lequipe.fr, (consulté le 14 juillet 2017).
  14. (en) Erik Garin and Neil Morrison, « Tournoi Black Stars », sur www.rsssf.com, (consulté le 29 mars 2016).

Liens externesModifier