Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coria (homonymie).

Coria
Blason de Coria
Héraldique
Coria
Coria : les murailles de la ville
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Estrémadure
Province Cáceres
Maire
Mandat
José Manuel García Ballestero (PP)
2007-2013
Code postal 10 800
Démographie
Population 12 531 hab. (Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 260 : attempt to index local 'snack' (a nil value).)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 59′ 00″ nord, 6° 32′ 00″ ouest
Altitude 280 m
Superficie 10 300 ha = 103 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Coria

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Coria
Liens
Site web Coria

Coria est une ville et un municipe espagnol de la province de Cáceres, en Estrémadure.

Sommaire

GéographieModifier

La ville est située sur l'Alagón.

HistoireModifier

En 1142, la ville est assiégée par Alphonse III des Asturies. En 1162, Ferdinand II de León fait don de la seigneurie de Coria à l'église de Compostelle et revient sur sa décision en 1168 pour la donner aux Templiers[1]. Puis en 1327, Alvaro Núñez (es), comte de Trastámara cède les anciens biens de l'ordre du Temple dans la ville à l'ordre d'Alcántara[2].

DémographieModifier

En 2009, la ville comptait 12 896 habitants.

CultureModifier

Elle est siège épiscopal et possède une cathédrale.

JumelageModifier

PersonnalitésModifier

Notes et référencesModifier

  1. (es) Gonzalo Martínez Díez, Los Templarios en Los Reinos de España, Planeta, , 463 p. (ISBN 978-8-4080-3859-7, présentation en ligne), p. 86 ; (es) Salvador de Moxó, « Estudios sobre la sociedad hispánica en la Edad Media », Cuadernos de historia,‎ , p. 141 (présentation en ligne)
    La donation aux Templiers en 1168 a été faite en présence du commandeur templier de Ceinos (Garsias Romeu, comendator in Cephinis).
  2. (es) Bonifacio Palacios Martín et Carlos de Ayala Martinez, Colección diplomática medieval de la orden de Alcántara, 1157?-1494 : De los orígenes a 1454, Editorial Complutense, , 754 p. (présentation en ligne), p. 373 (doc. 523)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier