Ouvrir le menu principal

Confédération des travailleurs intellectuels

Confédération des travailleurs intellectuels
Histoire
Fondation

La Confédération des travailleurs intellectuels (CTI) est une organisation syndicale des travailleurs intellectuels fondée en mars 1920. Elle eut une activité importante pour faire connaître et reconnaître les problèmes des travailleurs intellectuels pendant l'Entre-deux-guerres. Au plus fort de son expansion en 1923, elle donna naissance à la Confédération Internationale des Travailleurs Intellectuels (CITI). Après 1945, son activité est plus discrète, mais elle continue son existence, plus particulièrement sous l'impulsion de Pierre Julien Dubost[1]

Anatole France sur un timbre de 1937 au profit des travailleurs et artistes en difficulté.

La Confédération est à l'origine d'une initiative qui, de 1935 à 1940, surtaxe une série de 22 timbres au profit des travailleurs intellectuels et des artistes en difficulté[2].

Sommaire

Membres notablesModifier

Notes et référencesModifier

  1. M. Pierre Julien Dubost
  2. Site du Musée de la Poste, [1].
  3. « Adolphe Dervaux (Allocution de M. Bluysen) : notice nécrologique », La Construction Moderne, no 7,‎ , p. 218-219 (lire en ligne [PDF])

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Alain Chatriot, « La lutte contre le « chômage intellectuel » : l'action de la Confédération des Travailleurs Intellectuels (CTI) face à la crise des années trente », Le Mouvement Social, vol. 1, no 214,‎ , p. 77-91 (lire en ligne)

Liens externesModifier