Concile mérovingien

Les conciles mérovingiens sont des réunions d'évêques convoqués par les rois des Francs de l'époque mérovingienne, entre 511 (concile d'Orléans) et 673.

Au nombre d'environ une soixantaine, ces conciles n'eurent pour la plupart pas de fin dogmatique ; ils tendaient à codifier les rapports du roi et de l’Église catholique[1],[n 1] : ils posèrent les bases de l'organisation hiérarchique de l’Église autour des évêques nommés par le roi, et délimitèrent les compétences juridiques des différents tribunaux. De nombreux canons portent sur la gestion des biens matériels de l’Église, et sur l'organisation de la vie monastique[2].

ListeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. À l'exception du Concile d'Orange en 529 qui se pencha sur la question du libre arbitre.

RéférencesModifier

  1. Odette Pontal, Histoire des conciles mérovingiens, Cerf, , p. 52
  2. Odette Pontal, Histoire des conciles mérovingiens, Cerf, , p. 303-305

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Odette Pontal, Histoire des conciles mérovingiens, Paris, CNRS - Cerf - Institut de Recherche et d'Histoire des Textes, , 428 p. (ISBN 978-2-20403-191-2) (dans la version en allemand)  
  • Jean Gaudemet et Brigitte Basdevant, Les Canons des Conciles mérovingiens (VIe-VIIe siècles), Cerf, coll. « Sources chrétiennes »,