Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rimouski (homonymie).

Le comté de Rimouski était un comté municipal du Québec ayant existé entre 1855[1] et le début des années 1980.

Le comté a été amputé d'une partie de son territoire en 1890 lors de la création du comté de Matane[2]. Ce dernier a lui-même subi une partition en 1923 lors de la création du comté de Matapédia.

Le territoire qu'il couvrait entre le moment de sa création et 1890 est aujourd'hui compris dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent, et correspondait aux actuelles municipalités régionales de comté (MRC) de Rimouski-Neigette, de la Mitis, de Matane et de la Matapédia, plus une partie de celle de Témiscouata et des Basques. Son chef-lieu était la municipalité de Rimouski. Après 1890, le comté a perdu les territoires correspondant aux MRC de Matane et de la Matapédia, plus la partie est de la Mitis.

Municipalités situées dans le comtéModifier

A) Municipalités qui sont restées dans le comté de Rimouski en 1890Modifier

Évolution des municipalités durant l'existence du comté
Nom Origine et évolution durant l'existence du comté Changements survenus après la disparation du comté Références
Bic détaché de Sainte-Cécile du Bic en 1920 renommé Le Bic en 1987; fusionné à Rimouski en 2009 [3]
Biencourt créé en 1947 [4]
Esprit-Saint créé en 1972 [5]
Fleuriault détaché de Saint-Gabriel en 1952 fusionné de nouveau à Saint-Gabriel en 1989 [6]
Lac-des-Aigles créé en 1948 [7]
La Trinité-des-Monts créé en 1965 [8]
Luceville détaché de Sainte-Luce en 1918 fusionné à celle-ci en 2001 sous le nom de Sainte-Luce–Luceville, nom changé pour Sainte-Luce en 2002 [9]
Mont-Lebel détaché de Sainte-Blandine en 1932 fusionné à Rimouski en 2002 [10],[11]
Nazareth détaché de Notre-Dame-du-Sacré-Cœur en 1964, fusionné à Rimouski en 1967 [10],[12]
Notre-Dame-du-Sacré-Cœur détaché de Saint-Germain-de-Rimouski en 1876; fusionné à Rimouski en 1967 [10],[13]
Rimouski détaché de la municipalité de paroisse de Saint-Germain-de-Rimouski en 1869 sous le nom de Saint-Germain-de-Rimouski (municipalité de ville); renommé Rimouski en 1920 [14]
Rimouski-Est détaché de Saint-Germain-de-Rimouski et de Saint-Anaclet-de-Lessard en 1939 fusionné à Rimouski en 2002 [15]
Saint-Anaclet-de-Lessard détaché de Sainte-Luce et de Saint-Germain-de-Rimouski en 1859 [16]
Saint-Charles-Garnier créé en 1966 [17]
Saint-Donat détaché de Sainte-Luce en 1869 [18]
Sainte-Anne-de-la-Pointe-au-Père détaché de Saint-Germain-de-Rimouski et de Sainte-Luce en 1882 renommé Pointe-au-Père en 1988; fusionné à Rimouski en 2002 [19]
Sainte-Blandine créé en 1884 fusionné à Rimouski en 2002 [20]
Sainte-Cécile-du-Bic créé en 1855; fusionné au village de Bic en 1972 [3],[21]
Sainte-Luce, municipalité de paroisse créé en 1855 fusionné à Luceville en 2001 sous le nom de Sainte-Luce–Luceville, nom changé pour Sainte-Luce en 2002 [9]
Sainte-Odile-sur-Rimouski détaché de Saint-Germain-de-Rimouski en 1943 fusionné à Rimouski en 2002 [10],[22]
Saint-Eugène-de-Ladrière détaché de Saint-Fabien en 1962 [23]
Saint-Fabien créé en 1855 [24]
Saint-François-Xavier-des-Hauteurs créé en 1918 renommé Les Hauteurs en 1993 [25]
Saint-Gabriel créé en 1877 renommé Saint-Gabriel-de-Rimouski en 1998 [6]
Saint-Germain-de-Rimouski (municipalité de paroisse) créé en 1855; fusionné à Rimouski en 1967 [10]
Saint-Guy créé en 1958 [26]
Saint-Marcellin créé en 1924 [27]
Saint-Mathieu-de-Rioux détaché de Saint-Simon en 1865 [28]
Saint-Médard créé en 1949 [29]
Saint-Narcisse-de-Rimouski détaché de Sainte-Blandine en 1922 [30]
Saint-Simon créé en 1855 [31]
Saint-Valérien détaché de Sainte-Cécile-du-Bic en 1885 [32]

B) Municipalités qui sont passées dans le comté de Matane en 1890Modifier

Évolution des municipalités créées avant 1890
Nom Origine et évolution durant l'existence des comtés de Rimouski, Matane et Matapédia Changements survenus après la disparation des comtés Références
Baie-des-Sables créé en 1859 sous le nom de municipalité du canton de MacNider; renommé Bais-des-Sables en 1932 [33]
Grand-Métis créé en 1855 sous le nom de Saint-Octave-de-Métis; renommé Grand-Métis en 1908 lors du détachement de Saint-Octave-de-Métis-Sud [34],[35]
Les Méchins créé en 1877 sous le nom de municipalité des cantons unis de Dalibaire-et-Romieu; renommé Les Méchins en 1952 [36]
Mont-Joli détaché de Sainte-Flavie en 1880 sous le nom de Sainte-Flavie-Station; renommé Mont-Joli en 1912 [37]
Saint-Benoît-Joseph-Labre créé en 1890 fusionné à Amqui en 1991 [38]
Saint-Damase créé en 1886
Sainte-Angèle-de-Mérici créé en 1869; la municipalité de village s'est détachée de la municipalité de paroisse en 1917 les deux municipalités ont été réunies en 1989 [39]
Sainte-Félicité créé en 1868; la municipalité de village s'est détachée en 1955 les deux municipalités ont été regroupées en 1996 [40]
Sainte-Flavie [41]
Saint-Jérôme-de-Matane créé en 1855 fusionné à Matane en 2001 [42]
Saint-Joseph-de-Lepage détaché de Sainte-Flavie en 1873 [43]
Saint-Luc créé en 1880 sous le nom de municipalité du canton de Tessier; renommé Saint-Luc en 1904 renommé Saint-Luc-de-Matane en 1997; fusionné à Matane en 2001 [44]
Saint-Moïse créé en 1877
Saint-Octave-de-Métis détaché de la municipalité originelle de Saint-Octave-de-Métis en 1908 sous le nom de Saint-Octave-de-Métis-Sud; reprend le nom de Saint-Octave-de-Métis en 1931 [35]
Saint-Pierre-du-Lac créé en 1890 fusionné à Val-Brillant en 1986 [45]
Saint-Ulric créé en 1860 sous le nom de municipalité du canton de Matane; la municipalité du village de Saint-Ulric s'en est détachée en 1921 les deux municipalités ont été réunies sous le nom de Saint-Ulric en 2000 [46]

FormationModifier

Le comté de Rimouski comprenait les seigneuries de Mitis (ou Métis), de Lac Métis, de Matapédia, Nicolas-Rioux et les cantons de Bédard, Biencourt, Chénier, Duquesne, Macpès, Flynn, Neigette, Ouimet, Fleuriault (partie) et Massé (partie), qui restèrent dans le comté de Rimouski en 1890, ainsi que ceux de Cabot, Awantjish, Nemtayé, Humqui, Matalik, Casupscull, Lepage, MacNider, Matane, Tessier, Saint-Denis, Cherbourg, Dalibaire, Romieu (partie), Fleuriault (partie) et Massé (partie), qui passèrent dans le comté de Matane en 1890 [47].

DivisionsModifier

Selon le Code municipal du Québec tel qu'amendé en 1869[48] et encore en vigueur en 1888[49], le comté de Rimouski était divisé en deux municipalités de comté distinctes, la partie ouest étant appelée Municipalité de la première division du comté de Rimouski, et l'autre partie, à l'est de la seigneurie de Mitis, étant appelée Municipalité de la deuxième division du comté de Rimouski. Cette deuxième division deviendra le comté de Matane par une loi sanctionnée le 2 avril 1890.


Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte des municipalités et des chemins de 1855
  2. Gazette officielle du Québec, 16 avril 1912, p. 858
  3. a et b Banque de noms de lieux du Québec, entrée Le Bic
  4. Biencourt, sur MairesduQuebec.com
  5. Esprit-Saint, sur MairesduQuebec.com
  6. a et b La Mémoire du Québec, entrée Saint-Gabriel-de-Rimouski (municipalité)
  7. Lac-des-Aigles, sur MairesduQuebec.com
  8. La Trinité-des-Monts, sur MairesduQuebec.com
  9. a et b Banque de noms de lieux du Québec, entrée Sainte-Luce
  10. a b c d et e Banque de noms de lieux du Québec, entrée Rimouski
  11. Mont-Lebel, sur MairesduQuebec.com
  12. Nazareth, sur MairesduQuebec.com
  13. Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, sur MairesduQuebec.com
  14. article Rimouski, La Mémoire du Québec
  15. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Rimouski-Est
  16. Saint-Anaclet-de-Lessard, sur MairesduQuebec.com
  17. La Mémoire du Québec, entrée Saint-Charles-Garnier (municipalité de paroisse)
  18. Saint-Donat, sur MairesduQuebec.com
  19. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Pointe-au-Père
  20. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Sainte-Blandine
  21. Sainte-Cécile-du-Bic, sur MairesduQuebec.com
  22. Sainte-Odile-sur-Rimouski, sur MairesduQuebec.com
  23. Saint-Eugène-de-Ladrière, sur MairesduQuebec.com
  24. Saint-Fabien, sur MairesduQuebec.com
  25. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Les Hauteurs
  26. Saint-Guy, sur MairesduQuebec.com
  27. Saint-Marcellin, sur MairesduQuebec.com
  28. Saint-Mathieu-de-Rioux, sur MairesduQuebec.com
  29. Saint-Médard, sur MairesduQuebec.com
  30. Sainte-Blandine, sur MairesduQuebec.com
  31. La Mémoire du Québec, entrée Saint-Simon (municipalité de paroisse) , La Mémoire du Québec
  32. Saint-Valérien, sur MairesduQuebec.com
  33. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Baie-des-Sables
  34. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Grand-Métis
  35. a et b Banque de noms de lieux du Québec, entrée Saint-Octave-de-Métis
  36. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Les Méchins
  37. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Mont-Joli
  38. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Amqui
  39. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Sainte-Angèle-de-Mérici
  40. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Sainte-Félicité
  41. Selon Inventaire des ressources naturelles, Sainte-Flavie était dans le comté de Matane
  42. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Saint-Jérôme-de-Matane
  43. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Saint-Joseph-de-Lepage
  44. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Saint-Luc-de-Matane
  45. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Val-Brillant
  46. Banque de noms de lieux du Québec, entrée Saint-Ulric-de-Matane
  47. Deschamps Clément E., Municipalités et paroisses dans la province de Québec, Québec, Imprimerie Léger Brousseau, , 1296 p. (lire en ligne), p. 867-869
  48. Histoire du droit canadien, 1869
  49. Code municipal du Québec, incluant amendements jusqu'en 1888, article 1081